Canada does NOT recognize the Jay Treaty at all

Venez ici pour discuter en général.

Canada does NOT recognize the Jay Treaty at all

Messagepar Chouette-Prudente » 2005-12-25, 11:26

Je suis sûr que l'AAQ peut nous répondre sur ce sujet.

Voici une question posée sur le site Ancestry Message Boards:
boards.ancestry.com

"Canada does NOT recognize the Jay Treaty at all. There was a Supreme Court decision some years back, which stated that the Jay Treaty is inoperative so far as Canada is concerned, and that Natives have no rights at all under that treaty.

According to Canadian Law, Natives have no right to cross the U.S./Canadian border that is not enjoyed by all citizens of the US and Canada. This means that Natives from the US have no right to work in Canada, no right to set up a permanent residence and must pay import duties on any goods they transport into Canada. So must Canadian Indians pay such import duties on anything they bring back from the USA, that is not for their personal use.

U.S. Law is quite different. Any Native from Canada, that can prove 50% or more Native Ancestry, is allowed to come to the USA, and work without a Green Card. Such persons may import any and all personal possessions, regardless of value. Those rights were guaranteed in the Jay Treaty, and in the 1814 Treaty of Paris.

Now if you do not believe that this is the case, I will be happy to look up the specific Supreme Court of Canada ruling for you. It specificly had to do with Canadian Mohawk Indians bringing things avross the border from the USA. They claimed the right to do this under the Jay Treaty. The Supreme Court essentially said the Jay Treaty has no relevance in Canada.

Does that mean that a State of War still exists between our countries? Since the Jay Treaty ended the Revolution, I guess the Supremes believe we are still at war with each other."

Merci!

RéalT
Métis
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Messagepar Pierre » 2005-12-25, 12:26

M. Tremblay,

Les Mohawk ont allégué le droit ancestral de ne pas payer de taxes aux frontières canao-américaine dans l’affaire Ministère du Revenu contre Mitchell (référence : Mitchell c. M.R.N. [2001] 1 R.C.S. 911).

De façon plus précise, le droit allégué était celui des Mohawk d’Akwesasne de traverser le Saint-Laurent avec des marchandises à des fins commerciales et rapporter au Canada des marchandises des États-Unis à des fins commerciales sans payer de droits de douane.

La Cour suprême a répondu : « Même si l'on déférait à la conclusion du juge de première instance qu'il existait des relations commerciales entre les Mohawks et les Premières nations au nord du Saint-Laurent avant le contact avec les Européens, la preuve n'établit pas que ce commerce vers le nord est une caractéristique déterminante de la culture mohawk. Le droit revendiqué met en jeu une frontière internationale et, en conséquence, les considérations géographiques sont clairement pertinentes pour déterminer si le commerce en l'espèce fait partie intégrante de la culture mohawk. La preuve révèle l'importance négligeable du transport et du commerce de marchandises par les Mohawks au nord du Saint-Laurent, avant le contact avec les Européens. Ce commerce n'était pas vital pour l'identité collective des Mohawks. Aucun droit ancestral de rapporter des marchandises à travers la frontière à des fins commerciales n'a donc été établi.

Quant au traité de Jay, il a été invoqué dans l’affaire Garrow. Je cite les passages pertinents de la Cour suprême à ce sujet :

«Pour ce qui est de la position des Mohawk au Canada qui cherchent à faire du commerce aux États-Unis, il faut se référer à l'affaire United States c. Garrow, précitée; cette affaire avait trait à [TRADUCTION] « une indienne de race pure de la tribu iroquoise de St-Regis au Canada» qui résidait au Canada près de la frontière internationale et qui était entrée aux États-Unis au village de Hogansburg, New York, transportant 24 corbeilles en vue de les vendre aux États-Unis. On lui a imposé des droits en vertu de la Tariff Act de 1930. Elle a contesté la mesure, alléguant qu'elle pouvait apporter en franchise les corbeilles aux États-Unis en vertu de l'article III du Traité Jay parce qu'elle était une autochtone. Sa demande a été rejetée, la Cour affirmant à la p. 324 :

[TRADUCTION] Comme il n'y a pas de traité ou de loi qui exempte de droits les marchandises de la partie intimée, celles-ci sont passibles de droits, comme le prétend le percepteur.»
Pierre
Membre
 
Messages: 2374
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Réponse de M. Montour

Messagepar Chouette-Prudente » 2005-12-25, 13:20

Montréal-Nord, le 25 décembre 05
Merci, M. Montour

J'apprécie beaucoup toutes vos connaissances concernant les Autochtones.

Je suis de descendance Montagnaise, au Saguenay, et Micmac de par les Loiselle, Roussy, Chapados, Larocque, Caplan, ET Huad, Caplan à Paspébiac.

J'ai des preuves historiques prouvant ma descendance Montagnaise, mais du côté de la Gaspésie, aucun document en mains.

Toujours en est-il, Monsieur, il est toujours appréciable d'avoir des personnes connaissantes comme vous, et Félicitations.

Merci Mille fois, et au plaisir.

J'en profite pour vous souhaiter de Joyeuses Fêtes, en cette période de renouvellement d'année.

Bye!

RéalT
Métis
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Messagepar Pierre » 2005-12-25, 15:20

M. Tremblay,

Tout le plaisir est pour moi et, surtout, les Métis de Pasbébiac, car vous avez indiqué dans votre réponse les fondements familiaux et interethniques de leur communauté métisse historique, en lien avec celle du Nouveau-Brunswick, notamment les membres de Pasbébiac-en-bas.

L'année qui vient sera celle des Métis du Québec et du Nouveau-Brunswick puisque les tribunaux sont actuellement saisi de la question de leur représentativité. Ils indiqueront donc durant les prochains mois qui peut les représenter en justice.

Cette question réglée, les Métis sauront enfin de façon objective qui doit être mandaté par eux en tout premier lieu pour agir légalement en justice en leurs noms et ceux de leur communauté respective pour défendre leurs droits.

Bonnes réjouissances.
Pierre
Membre
 
Messages: 2374
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Chouette-Prudente » 2005-12-25, 16:21

Merci encore M. Montour

ainsi, nous nous rapprochons l'un de l'autre. C'est agréable.

En passant, dans mon texte j'ai écrit HUAD... et CAPLAN.

Il faudrait plutôt lire: HUARD et CAPLAN.

Autre point, j'ai lu sur des sites Anglais, des indices tel que des Couc dit Montour.

Bonne journée Monsieur, et enchanté de faire partie de votre Peuple, et de pouvoir, je crois apporter une Preuve comme quoi les Métis de l'Est du Canada, étaient de bons nomades.

Merci enrore

RéalT
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Messagepar Pierre » 2005-12-25, 18:53

M. Tremblay,

Il n'y a pas de faute, j'avais bien compris que vous faisiez allusion aux Huard, une famille métisse bien connue.

Pour votre gouverne, les Chapados sont la clé pour comprendre les liens généalogiques des Métis de Pasbébiac.

Saviez-vous que les Métis de Pasbébiac se sont révoltés peu après la pendaison de Riel et ont mis les entrepôts de la Robin à sac?

Dites m'en plus sur les "indices" lus sur des sites internet en anglais à propos des Couc dit La Fleur dit Montour.

Si on fait exception des Métis de la Boréalie (Saguenay, Lac Saint-Jean et Côte Nord), la piste des Couc dit Montour permet d'identifier en partie les membres de la communauté métisse historique de la Laurentie, sa culture distincte et les lieux occupés par ses membres.

Le fait que Louis Couc dit Montour ait tenté de guider des Indiens des Grands Lacs au poste de traite anglais à Albany, son meurtre chemin faisant par un soldat français agissant sous les ordres de Joncaire et le fait que sa soeur Isabelle Couc dite Élizabeth Montour ait pris sa relève l'année suivante pour les y conduire démontre l'indépendance des Métis au début du 18ème siècle.
Pierre
Membre
 
Messages: 2374
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

site autochtones-métis

Messagepar Chouette-Prudente » 2005-12-26, 00:33

Monsieur Montour

Voici des sites où, avec de la patience, l'on peut réussir à retracer certains faits Métis, et aussi souvent des noms amérindiens. Il peut nous aider à retracer certains de nos ancêtres, et même quelques fois certaines de leurs aventures ou prouesses.

Site qui traite de métis tant dans de l'Ouest, qu'en partie aux États et au Québec. Il faut être patient: Beaucoup de lecture. Ce sont des faits relatés en séries d'années consécutives. Il y a des textes sur l'histoire du début du peuplement par les amérindiens.

http://www.agt.net/public/dgarneau/metis29.htm



Celui-ci est surtout pour les régions de l'Est du Québec et le Maritimes

http://www.agt.net/public/dgarneau/french.htm


C'est en lisant ces pages que l'on peut se rendre compte de Changements de Noms qui peuvent se parfois se faire, et donner du fil à tordre à ceux qui recherchent leurs ancêtres.

Bonne Navigation! Certains doivent sûrement avoir le pied quelque peu marin.

RéalT
Métis
Montagnais-Micmac
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Messagepar Jo Cyr » 2005-12-26, 08:48

Mon ancetres Cyr, lui, on lui donner ce nom.
Pourtant un authoctone qui n'avais aucune goute de sang blanc.

Les noms sont de bonne references.
Mais avec certaines surprises.

J.Cyr
Jo Cyr
Membre
 
Messages: 2091
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Montréal

Jonathan

Messagepar Chouette-Prudente » 2005-12-26, 09:48

Bonjour Jonathan

J'aimerais avoir un petit plus d'éclaircissement sur:

"Mon ancetres Cyr, lui, on lui donner ce nom.
Pourtant un authoctone qui n'avais aucune goute de sang blanc."

J'ai vu ce nom écrit de plusieurs manières, dans des sites Acadiens. Mais ne pourrais trop discuter sur ce nom même, mais je crois qu'il était quand-même porté par un émigrant français. Il faudrait que je retournes sur les sites Acadiens ... beaucoup de Micmac là, et je ne crois pas vous l'apprendre.

Il y a beaucoup de noms-dits: ma belle-mère est une Larouche. Pourtant, ce nom est un nom-dit. En effet, le nom d'origine était Gauthier, lequel s'est trasnfromé à un moment donné en Gauthier dit La Rouche: ces Gauthier restaient près d'un secteur où il y avait beaucoup de "ROUCHES" des plantes de marécages, qui poussent un peu partour où le climat est assez clément, et qui même devient une Mauvaise Herbe, car elle prend la place des
quenouilles, qui elles sont plus écologiques. Ainsi, le nom Gauthier est-il sorti de cette famille, pour rester Larouche.

Il ne faut pas oublier, comme vous le dites, un nom, comporte des surprises. Je suis un Tremblay, et ai pourtant plus de sang Indien que n'importe laquel Indien de Mastehieuash (Pointe Bleue à Roberval..j'y ai un ami: Rocky...un beau (pour les femmes!) blond aux Yeux Bleus. Les Buckel ont leur carte d'indiens et vivent en réserve. Buckel c'est Allemand, et l'ancêtre était Cyriac.

Maintenant, quand un amérindien était baptisé, alors souvent il se retrouvait avec un nom proche de celui des Européens.

Et si par hasard tu voudrais dire qu'un nom, c'est comme l'habit, ça ne fait pas le moine, alors je te réondrai que tu as raison.

Je ne sais pas si tu as déjà écouté un certain film, dans lequel une Oie Sauvage avait été adoptée par une Poule. L'Oie se prenait pour une Poule et se comportait tout Comme. Il a fallu que son propriétaire lui montre à voler.

Ce genre de fait peut ressembler à un Métis. Pour moi un Métis, c'est un genre de personne Passe-Partout. Ce sont des gens très débrouillards, inventifs, de bonne constitution physique, Adorant la Liberté, et étant excessivement respectueux de notre Mère Nature.

En passant, j'ai connu des Cyr au Saguenay, une très très agréable personne, et j'en ai un autre ici à Montréa, un vrai Ange. Et de ces expériences, jusqu'à la preuve du contraire, alors pour moi, les Cyr sont tous des gens agréables, serviables, et plutôt Funnyes.

Au plaisir de pouvoir Reconverser cher Monsieur!

Bye Jonathan. Joyeuses et Agréables Fêtes à toute ta Famille.

RéalT
Métis
Montagnais-Micmac

à Montréal, mais quand-même pas trop égaré: j'ai des boussoles partout: après mon porte-clef, dans mon sac de travail, dans la maison, et avec cela en plus, un petit GPS, cheep, mais qui fonctionne très bien. Pour moi, c'est aussi important de savoir où est Mon Nord, que pour un Musulman l'Est.
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Jonathan

Messagepar Chouette-Prudente » 2005-12-26, 09:50

Bonjour Jonathan

J'aimerais avoir un petit plus d'éclaircissement sur:

"Mon ancetres Cyr, lui, on lui donner ce nom.
Pourtant un authoctone qui n'avais aucune goute de sang blanc."

J'ai vu ce nom écrit de plusieurs manières, dans des sites Acadiens. Mais ne pourrais trop discuter sur ce nom même, mais je crois qu'il était quand-même porté par un émigrant français. Il faudrait que je retournes sur les sites Acadiens ... beaucoup de Micmac là, et je ne crois pas vous l'apprendre.

Il y a beaucoup de noms-dits: ma belle-mère est une Larouche. Pourtant, ce nom est un nom-dit. En effet, le nom d'origine était Gauthier, lequel s'est trasnfromé à un moment donné en Gauthier dit La Rouche: ces Gauthier restaient près d'un secteur où il y avait beaucoup de "ROUCHES" des plantes de marécages, qui poussent un peu partour où le climat est assez clément, et qui même devient une Mauvaise Herbe, car elle prend la place des
quenouilles, qui elles sont plus écologiques. Ainsi, le nom Gauthier est-il sorti de cette famille, pour rester Larouche.

Il ne faut pas oublier, comme vous le dites, un nom, comporte des surprises. Je suis un Tremblay, et ai pourtant plus de sang Indien que n'importe laquel Indien de Mastehieuash (Pointe Bleue à Roberval..j'y ai un ami: Rocky...un beau (pour les femmes!) blond aux Yeux Bleus. Les Buckel ont leur carte d'indiens et vivent en réserve. Buckel c'est Allemand, et l'ancêtre était Cyriac.

Maintenant, quand un amérindien était baptisé, alors souvent il se retrouvait avec un nom proche de celui des Européens.

Et si par hasard tu voudrais dire qu'un nom, c'est comme l'habit, ça ne fait pas le moine, alors je te réondrai que tu as raison.

Je ne sais pas si tu as déjà écouté un certain film, dans lequel une Oie Sauvage avait été adoptée par une Poule. L'Oie se prenait pour une Poule et se comportait tout Comme. Il a fallu que son propriétaire lui montre à voler.

Ce genre de fait peut ressembler à un Métis. Pour moi un Métis, c'est un genre de personne Passe-Partout. Ce sont des gens très débrouillards, inventifs, de bonne constitution physique, Adorant la Liberté, et étant excessivement respectueux de notre Mère Nature.

En passant, j'ai connu des Cyr au Saguenay, une très très agréable personne, et j'en ai un autre ici à Montréa, un vrai Ange. Et de ces expériences, jusqu'à la preuve du contraire, alors pour moi, les Cyr sont tous des gens agréables, serviables, et plutôt Funnyes.

Au plaisir de pouvoir Reconverser cher Monsieur!

Bye Jonathan. Joyeuses et Agréables Fêtes à toute ta Famille.

RéalT
Métis
Montagnais-Micmac

à Montréal, mais quand-même pas trop égaré: j'ai des boussoles partout: après mon porte-clef, dans mon sac de travail, dans la maison, et avec cela en plus, un petit GPS, cheep, mais qui fonctionne très bien. Pour moi, c'est aussi important de savoir où est Mon Nord, que pour un Musulman l'Est.
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Messagepar Jo Cyr » 2005-12-26, 10:46

Mon ancetres a jeune age (Pre-pubert) on lui a donner le nom de Cyr.
L'histoire est flou, si je ne me trompe a ete adopter a un point donner.
La tradition orale etant imprecise chez moi.

Je tiens l'information que je considere de source fiable.

Et effectivement l'habit ne fait pas le moineau.

Tu a ete chanceux avec les Cyr que tu a rencontrer.
Ceux de la mienne sont loin d'etre des anges, caracterielement parlant.
On a nos bon moment par contre.

J'habite montreal-noir aussi, mes fils sont la minorité visible a leurs ecole.
Vincent il est l'objet de questionement de par ses pairs qui ont leurs premiers contacts avec un authoctone.
Il s'affiche fierement. Sa classe est composer de plus du 3/4 de musulmans.

Bon temps des fetes a toi aussi.

J.Cyr
Jo Cyr
Membre
 
Messages: 2091
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Montréal

Des Cyrs!

Messagepar Chouette-Prudente » 2005-12-26, 11:57

Bonjour Jonathan

Enchanté de savoir que tu es si près de moi.

Pour ce qui est de la miniroté Visible, sois pas inquiet, il y en plein ici, à Montréal-Nord: cependant, nous les traitons très Bien. Dans l'autobus, ils sont tous assis, et nous les Québécois, debouts... En tout Cas! il faut bien partager. Ici, il y en a tellement, que nous les Québécois, nous devenons presque une Minorité Invisible. ah ah ha!

Tant qu'aux musulmans, dans les mêmes classes, je ne comprends pas pourquoi tes enfants sont là! Mais aujourd'hui, l'on fait ce que l'on peut.

Toujours en est-il, voici quelques Cyr:

André CYR
André* CYR (prdh) / SIRE (dgfc, et index)
Ancêtre,



Journalier et couvreur d'ardoises. Concessionnaire, en 1680.
Né vers 1648 - Fontenay-le-Comte, Év. de Maillezais, Poitou (Vendée), France
Tué le 22 août 1689 - Lachenaie, Québec, Canada
Inhumé le 22 août 1689 - Saint-François (Ile-Jésus), Québec, Canada
À l'âge de peut-être 41 ans
Mariages et enfants
Marié le 18 décembre 1679, Saint-François (Ile-Jésus), Québec, Canada, avec Élisabeth CHARBONNEAU 1664-1738 , dont
François 1681-1681
Jean-Baptiste 1682
Marie 1684
Joseph 1687
Michel 1689


Notes
L'immigrant André CYR est né..., à Fontenay-le-Comte, Év. de Maillezais, Poitou, zone Vendée, France. Parents (?). Immigration en 1668, engagé ct le 06-04-1668, à La Rochelle,, comme journalier et couvreur d'ardoises. - Première Génération. (DGFC, vol. 1, pages 115 et 550),, (DGFC, vol. 7, page 242).

Sources:
- naissance: Généalogie, par UdeMtl, Québec, Canada (place).
- décès: Par les Iroquois (sans date), à Lachenaie. - LT.
- enterrement: Les Grandes Familles, par Luc TRÉPANIER.
- mariage: Un peu avant le 18-12-1679. - LT

et ceux-ci
Pierre Cyr Sire

Armurier
Né en 1644
Décédé en 1679 - Acadie, Canada
À l'âge de 35 ans
Parents
Jean-Christophe Cyr Sire
Suzanne Thiebaud
Mariages et enfants
Marié en 1670, Acadie, Canada, avec Marie Bourgeois 1653-1741, dont
Jean
Pierre Cyr
Guillaume

autre`:
Pierre CYR

Né en 1644
Décédé en 1673
À l'âge de 29 ans
Mariages et enfants
Marié en 1670, Port Royal, Acadie,Nouvelle Écosse ,Canada, avec Marie Marguerite BOURGEOIS 1651 , dont
1. Jean Baptiste 1671
-2
2. Guillaume

3. Pierre

celui-ci
Cyr
Né le 21 juillet 1624 - Blamont,France
Décédé
Mariages et enfants
Marié, France, avec Suzanne Thibeaud 1628, dont
Pierre 1644-1686

Cliquez ici pour les prénoms par ordre alphabétique.
Nombre de branches: 2

1.
o Jean-Christophe 1624 & Suzanne Thibeaud 1628
o Pierre 1644-1686 &1670 Marie Marguerite Bourgeois 1652-1741
o Jean 1671-1720 &1692 Francoise Melanson 1682-1720
o Marie-Anne 1701-1757 &1718 Pierre Cormier 1703
2.
<< & <<
o Lorinda Maria 1900-1967 & Frederick J. Gagner 1898
Jean-Louis Cyr

Décédé avant 23 janvier 1816
Parents
Jean-Baptiste Syre
Élisabeth Pépin
Mariages et enfants
Marié le 10 février 1789, St-Martin, Île Jésus, Québec, avec Marie-Louise Monet Monette, dont
Marie-Louise Syr (Cyr) ...VOILÀ!!! une autre écriture
Pierre
Michel


Beaucoup de Cyrs
search.geneanet.org

Bye RéalT
Métis
Montagnais-Micmac :roll:
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Re: Des Cyrs!

Messagepar Raymond Cyr » 2005-12-26, 14:55

Réal Tremblay a écrit:Bonjour Jonathan


(...)

autre`:
Pierre CYR

Né en 1644
Décédé en 1673
À l'âge de 29 ans
Mariages et enfants
Marié en 1670, Port Royal, Acadie,Nouvelle Écosse ,Canada, avec Marie Marguerite BOURGEOIS 1651 , dont
1. Jean Baptiste 1671
-2
2. Guillaume

3. Pierre

(...)

Bye RéalT
Métis
Montagnais-Micmac :roll:




Bonjour,


Cette référence, celle ci-haut, est la plus près de la réalité quant à notre famille. La plus près ne veut pas dire qu'elle n'est pas loin... au contraire. Elle nomme et si mal. Les bouquineries voyageuses ne diront guère plus. Et question d'apporter des témoignages non pollués en provenance de notre histoire orale, mieux vaut en rester là. Et c'est cela, aider les nôtres. Toutefois, je puis vous donner quelques petits indice pour vous amuser un peu.


Cet homme avait appris le métier d'armurier, dit-on. La réalité est qu'il savait confectionner des pièges en métal pour trapper. Et je permets à tous de doûter sérieusement qu'il avait appris ce métier en Europe (même si le trappage se faisait en Europe aussi... en déclin). Il est effectivement l'un de nos ancêtres. Sa famille est la-nôtre et n'est certes pas de Port-Royal ... (Un très rare érudit en ethnogénèse autochtone, Monsieur Alexandre Alemann qui a déjà travaillé pour la Corpo. Montour le sait et l'a raconté à quelques personnes.) Mais d'autres liens ethogéniques restent à faire. Des liens très conséquents. Ils peuvent être supportés par l'histoire orale. Et je ne désire certes pas les spolier. Je les protège.

Je raconte à mes seuls fils, encore et encore et plus... et mes petits-fils savent par leur père... mes autres enfants ayant des filles.... (Et s'il vous-plaît, les ''liseux de n'importe quoi'', le mythe de la femme-mémoire est boîteux...)

Si Jonathan Cyr prétend que notre histoire orale, celle des Cyr, est ''floue'' c'est qu'il a cette politesse que je n'ai pas. Notre histoire (secrets) n'appartient qu'à la famille et nous n'avons pas encore décidé de la livrer publiquement. En attendant, disons que les raisons de ce silence nous appartiennent depuis des siècles. Nous déciderons quand la livrer et avec nos mots à nous... non par d'autres en mode reconfectionné.

Peut-être certains historiens, ethnologues et quelques personnes intéressées à l'histoire de notre vieilles famille métisse (sans interruption de mémoire) d'ici ou là peuvent-ils rationnellement expliquer pourquoi les Gallant subirent de par les ''Cyr'' une durable justice et pourquoi certains Bernard furent contraint à une forme d'ostracisme partiel des siècles traduit par le mépris réservé aux ''hommes vains''. Mais surtout, si vous vous y risquez, expliquez pourquoi ils demeurèrent avec nous... malgré que...


Il est de ces secrets séculaires qui ne se livrent pas. Ils se transmettent de sang à sang par ceux qui l'ont vécu.

Des Temps finissent et nous comprenons quand des Temps se font.

Nous n'en sommes pas encore aux prestations devant la Cour.


Être Métis passe par l'auto-affirmation n'en finissent plus de clâmer certains. Chez les-miens, il y a un enracinement que les mots sont insuffisants à décrire. Ineffables.

Note : Paspébiac, pays de mon enfance et de mes Vieux ... vers 1886, ce sont des pêcheurs morutiers riverins et sédentaires qui avaient faim la ''bise venue''. Les pêcheurs ont défoncé les portes de l'entrepôt de la Robin (exploitant en pêcheries) pour avoir de la farine. L'on envoya l'armée pour imposer l'ordre chez des Métis dont bon nombre seraient autrement morts de faim s'ils n'avaient pris les poches de farine de la Robin. Les journeaux de l'époque en ont fait leurs choux gras... un an après la pendaison de Riel.


Raymond Cyr
Métis
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar NAMASS » 2005-12-26, 16:01

Bonjour a vous tous

J'aimerais savoir si il en n'a parmi vous qui avez des information sur la présence Métis en mauricie, plus principalement dans la région de trois-rivière, pointe du lac et yamachiche, là où ce situe ma communauté. Pour être plus précis, la petite mission de yamachiche ou bien le village des magoua. J'ai très peu information sur l'histoire de ma communauté et cela semble presque être un secret bien garder. Si quelqu'un a des info et qu'elle veut bien me les transmettre cela serait très apprécier. Si cela peu aider de descendance Noël-Blanchette du coté paternelle et Blais-Lefèbvre coté maternelle.

merci de votre attention

Namass, un esprit Métis libre pour l'unité des différences
NAMASS
Membre
 
Messages: 356
Inscrit le: 2005-08-28, 21:05
Localisation: Petit village Yamachiche

Retracer ses ANCÊTRES

Messagepar Chouette-Prudente » 2005-12-26, 19:09

Monsieur Raymond Cyr-Métis, Bonjour.

1) Votre Famille. Je crois comprendre, que Jonathan est votre Fils. En effet vous parlez de votre famille, et ce vous inculquez à vos fils...en premier, ensuite viennent vos petits enfants, suivi de vos filles, etc. Félicitations! Monsieur d'avoir, et surtout d'être encore avec votre famille. C'est le plus beau cadeau qu'un père puisse faire à ses enfants.

Je ne voudrais avoir, comme maintenant beaucoup d'enfants, à subir une séparation. Je me suis toujours gardé de fait, coûte que coûte. J'aime trop mes enfants. Ce sont des êtres que je considère avoir dû de les APPRIVOISER, et St-Exépury disait qu'il fallait être RESPONSABLE de ce que l'on APPRIVOISAIT.

J'ai eu un jour un ami qui m'a annoncé qu'il allait se séparer de sa femme... il voulait sa liberté. Pauvre de lui que je lui ai répondu que s'il faisait cela, qu'alors il perdrait vraiment sa liberté. Tu laisses la meilleure femme que tu n'auras jamais. C'est la mère de tes enfants, et elle part avec. Tu t'ennuiras beaucoup et seras malheureux. Peut-être auras-tu une nouvelle conjointe, mais celle-là aussi, tu devras apprendre à la connaître, à l'apprivoiser, et tu verras de moins en moins tes enfants. Que recuielles-tu en échange? Tu as perdu la liberté, tes amours, tes enfants: tu n'as plus Rien! Lorsque je l'ai rencontré, quelques temps plus tard, il m'a donné raison. Il faisait des démarches pour reprendre avec sa femme. Bon fini le blabla. Mais un bon père de famille c'est important.

2) Ne connaissant pas Jonathan, je voulais peut-être lui fournir une piste, pour lui donner une chance de connaître quelque peu plus ses Aînés; je ne savais pas que vous étiez peut-petre son Père. Peut-être s'y intéressera-til quand-même!? L'Histoire Orale a peut-être son bon, mais il n'en reste toujours que des souvenirs, et pas de preuves. Connaissant l'histoire du jeu de la chaise musicale, il est bien risqué que les Vrais faits soient Troqués pour des demi-vérités. Lorsque l'on peut appuyer l'oral sur quelques écrits, le doute s'évanouie quelque peu.

Aussi, dans certains sites autochtones, nous y retrouvons quelques faits vécus par certain Métis, leurs steppettes, leurs talents, etc. c'est intéressant, et funny.

Moi, et je ne dis pas cela pour me prendre pour un autre, car comme je l'ai déjà dit à un voisin, je suis Un Autre. J'ai des preuves historiques écrites qui prouvent mes liens avec les Montagnais. Et si je ne m'étais toujours fié que sur les dire de mes parents, je n'aurais jamais su que j'étais Métis. Certains comportements que j'avais, façons de faire, mais sans comprendre pourquoi. Aujourd'hui, je le SAIS! Chez-nous, les plus âgés se cachaient d'être Métis...question d'acceptabilité par la société. Dans le monde d'aujourd'hui, on s'en fiche pas mal des qu'en-dira-t-on. C'est par la généalogie que ma femme et moi avons découvert que nous étions Métis. Ainsi, si l'on suit bien, les parents de ma femme étaient Métis, ainsi que les miens... Curieux que le dicton se confirme: qui se ressemble se rassemble! n'est-ce pas?

Ma mère, une Loiselle de Paspébiac, est Métis de par son père, et sa mère, une Huard. Ils n'ont jamais parlé de leurs liens autochtones, mais ils avaient quand-même la même CULTURE.

Une face de Loiselle passe bien plus pour une Face d'Autochtone, que beaucoup d'amérindiens aux cheveux blonds, yeux bleus de certaines réserves. Un bon piffre, peau foncée à l'année, les cheveux Noir geais, les paupières très basses, et des gens qui mandent de la pêche, de la chasse, et donnent leur gibier à leurs enfants. L'enfant avant tout!

Mais bien beau tout cela. Je n'ai pas de papiers prouvant que les Caplans Catherine et Marguerite, dont je suis relié de deux côtés en Gaspésie (Pierre Huard, et François Larocque...par le biais des Roussy...un pirate..zut! Mais ce n'est plus un secret) et mes aînés Pilippe Loiselle et Adéline Huard. Ce sont des noms qui sonnent pas mal Métis. Ils tiennent quand-même leur nom de bêtes à plumes!? Mais je me sens quand-même très Métis. J'ai été élevé en pleine campagne. Et du bois au Lac et Saguenay, hyen âh!

3)Si vous êtes de Paspébiac, vous n'êtes sûrement pas sans connaître les Huard et les Loiselles. Ceux que je connais, ne sont pas du monde à même pas laisser quelqu'un marcher sur le bout de la trace de leurs bottines, encore moins sur les pieds. Àvec la Stature qu'ils ont, et batailleurs comme eux...et vlan! Si ce sont de vos amis, alors tant mieux. Vous pouvez leur faire les coups que vous voudrez. Ils sont ricanneurs et joueurs de tours. Mais, Touches pas.

4) Enchanté de pouvoir placoter avec un Voisin de mes ancêtres. En effet, mon grand-père, Félix est né en 1888. C'est proche anh!

Alors à la prochaine chers voisins Métis.

Il m'a fait plaisir de pouvoir si l'on peut dire dialoguer avec vous, j'améliore encore ma petite culture, et espère bien pouvoir continuer de me taper ce Plaisir.


Réal Tremblay
Métis
Montagnais-Micmac! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Suivant

Retour vers Discussions générales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités

cron