Besoin d'aide pour trouver mes ancêtres

Ressources, services, documentations.

Besoin d'aide pour trouver mes ancêtres

Messagepar mamanlouve » 2009-03-16, 12:14

Bonjour,
je trouve ce site très intéressant, les valeurs amérindiennes mon toujours attiré. Je sais que ma famille a une ancêtre amérindienne et je la recherche je ne connais pas son nom. :cry:
Mais quand je regarde la peau de ma famille je voix sa peau. J'ai obtenu mes cartes autochtone hors réserve a mon adolescence mais tout cela est loin. Ma famille ne parle pas beaucoup de cela. Je ne croix pas en les valeurs catholique depuis longtemps.
J'ai souvent fait des rêves sur les loups et j'étais qu'une petite enfant debout devant un feu et les loups m'entouraient assi et calme. Je veux trouver mes racines autochtone.
Merci a tous
d'une maman qui ce cherche
mamanlouve
Membre
 
Messages: 5
Inscrit le: 2009-03-16, 00:46

Messagepar mitakuye oyasin » 2009-03-16, 13:26

Bonjour Louise,

Le seul moyen d'avoir une preuve écrite de votre descendance autochtone est de faire faire votre arbre généalogique.
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Messagepar mitakuye oyasin » 2009-03-16, 16:45

Petite rectification . Vous n'avez pas besoin d'un arbre généalogique pour prouver un ancêtre indien/indienne mais d'une seule lignée.

Si vous cherchez cette preuve pour démontrer que vous êtes Métis, ce n'est pas la preuve requise, celle-ci étant la preuve de liens avec un ancêtre métis appartenant par naissance, adoption ou autrement à une communauté métisse historique.

Les coûts associés aux recherches d'un ancêtre Indien - Indienne - et ceux associés aux recherches d'un ancêtre Métis ne sont pas les mêmes. Ils sont beaucoup plus bas dans le second cas.

Quant aux commerçants de généalogie qui offrent sur internet leurs services de recherche, ils doivent se conformer à la Loi sur la protection du consommateur et la section sur les contrats à distance.
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Re: Besoin d'aide pour trouver mes ancêtres

Messagepar Dominique_Ritchot » 2009-03-16, 19:34

http://www.federationgenealogie.qc.ca/i ... fr&lang=fr

LE CODE DE DÉONTOLOGIE DU GÉNÉALOGISTE (F.Q.S.G.)



1. L’entraide mutuelle


1.1 Le généalogiste collabore de différentes façons avec ses pairs, avec la société de généalogie dont il est membre, et avec les autres organismes oeuvrant en généalogie ou dans des domaines connexes.


1.2 Le généalogiste partage le fruit de ses recherches en les publiant, ou en déposant une copie de son travail à la bibliothèque d'une société dont il est membre.


1.3 Le généalogiste fait connaître le sujet de ses recherches afin d'éviter la duplication de travaux semblables par plusieurs à l'insu l'un de l'autre.


1.4 En cas de désaccord avec les affirmations d’un collègue, le généalogiste respecte les règles de la courtoisie dans la communication privée ou publique de ses propres résultats.

2. La probité intellectuelle

2.1 Le généalogiste ne doit pas déformer, camoufler, minimiser ou exagérer sciemment la portée des informations recueillies dans le cadre de ses travaux, ni publier d'informations non vérifiées ou qu'il sait fausses.

2.2 Le généalogiste prend soin de ne pas véhiculer d'informations généalogiques erronées, en vérifiant les renseignements recueillis aux sources initiales (état civil, actes notariés, etc.) Avant de les diffuser ou, en cas d'impossibilité, en faisant mention de l'inaccessibilité de la source initiale ou en précisant pour le moins la source d'où il les a lui-même tirées.

2.3 Le généalogiste respecte les droits d'auteur et la propriété intellectuelle sur les travaux manuscrits, publiés ou autrement produits par autrui, en ne s'appropriant pas leur contenu sans l'autorisation de leur auteur, sauf dans les limites prévues dans la loi.

2.4 Le généalogiste rejette le plagiat et indique les sources d'informations consultées dans l'élaboration de son travail, prenant soin de bien identifier les extraits de texte d'un autre auteur et de mentionner, s'il y a lieu, la collaboration reçue de collègues ou de groupes de travail

3. Le respect des lieux de recherche et des documents

3.1 Le généalogiste respecte les consignes des autorités et les règlements établis dans les différents centres ou lieux de recherches qu'il fréquente.

3.2 Le généalogiste effectue ses travaux de recherches dans le respect des autres chercheurs qui l'entourent.

3.3 Le généalogiste traite avec le plus grand soin les instruments de travail et les documents mis à disposition, qu'ils soient livres, registres, fiches, manuscrits, plans, photos, microfilms, microfiches, ou données sur support informatique ; il redouble d'attention et de minutie lorsqu'il s'agit de pièces originales pour ne pas contribuer à leur dégradation.

3.4 Le généalogiste ne doit pas annoter ces instruments de recherche ou documents, ni apposer d'inscriptions manuscrites sur ceux-ci, même pour des motifs de correction, mais il est encouragé à signaler à leur détenteur les rectifications qu'il estime devoir y être apportées.

3.5 Le généalogiste ne doit pas s'approprier, subtiliser, endommager, ni mutiler les instruments de recherche ou documents mis à sa disposition.

4. Le respect du droit à la vie privée

4.1 Le généalogiste respecte la nature confidentielle de certaines informations recueillies sur la vie privée des citoyens, faisant preuve de discrétion et de discernement dans la communication, la publication et la diffusion de telles informations et obtenant, le cas échéant, l'autorisation des personnes concernées.

4.2 Le respect du droit à la vie privée étant reconnu par la loi, le généalogiste se renseigne sur la législation à cet effet.

4.3 ARTICLE ABROGÉ

4.4 Le généalogiste respecte les engagements de discrétion pris lors de la communication d'informations confidentielles, et il répond d'éventuelles violations de tels engagements.

5. L'intégrité dans la recherche rémunérée

5.1 Le généalogiste qui effectue une recherche pour le bénéfice d'autrui moyennant rémunération convient à l'avance de la base de rémunération, de préférence par écrit.

5.2 En cas de difficultés à effectuer le travail, le généalogiste en informe le client, sollicite son consentement avant de poursuivre son travail et convient à l'avance des coûts supplémentaires.

5.3 Le généalogiste doit indiquer à son client, s'il y a lieu, les réserves que comporte son travail et lui fournir, sur demande, les preuves de véracité des allégations qu'il contient.

5.4 Agissant en toute intégrité, le généalogiste présente les faits de façon objective en respectant les règles précitées de discrétion et de confidentialité.

6. La sanction

6.1 Toute contravention au code de déontologie portée à l'attention de la société peut faire l'objet d'une sanction, mais seulement au terme d'une enquête au cours de laquelle le membre concerné a eu le droit de se faire entendre sur les allégations reprochées.

6.2 Pour être opposable à un membre de la société, le code de déontologie doit avoir été signé par lui. (Adopté le 20 mai 1995 par le Conseil d’administration de la Fédération québécoise des sociétés de généalogie. Révisé au Conseil de généalogie du 15 octobre 2000.)

NOTE Les lois québécoises susceptibles d’intéresser le généalogiste sont les suivantes :

* Code civil du Québec
* Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels
* Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé
* Loi sur les archives
* Projet de loi 50 modifiant le Code civil et d’autres dispositions législatives (2002, c. 19)
Cette dernière loi, adoptée le 13 juin 2002, amende les lois précédentes dans les termes suivants : -Art. 35 du Code civil : «Toute personne a droit au respect de sa réputation et de sa vie privée. Nulle atteinte ne peut être portée à la vie privée d’une personne sans que celle-ci y consente ou sans que la loi l’autorise ». -Art. 1 de la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé : « La présente loi ne s’applique pas à la collecte, la détention, l’utilisation ou la communication de matériel journalistique, historique ou généalogique à une fin d’information légitime du public». -Art. 19 de la Loi sur les archives : « Les documents inactifs qui sont destinés à être conservés de manière permanente et auxquelles s’appliquent des restrictions au droit d’accès en vertu de la loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels sont communicables malgré cette loi au plus tard 100 ans après leur date ou 30 ans après la date du décès de la personne concernée».

L’ensemble des lois est disponible sur le site Les Publications du Québec.
Dominique Ritchot
descendante de Marie Mité8ameg8K8é
------
En ethnohistoire, la critique de source vise principalement à établir la crédibilité d'un document et conséquemment à valider les faits rapportés.
Jean-René Proulx, RAQ 1987
Avatar de l’utilisateur
Dominique_Ritchot
Membre
 
Messages: 669
Inscrit le: 2007-04-20, 02:26

Messagepar Dominique_Ritchot » 2009-03-16, 19:37

Madame devrait aussi consulter les sites proposés sur ce lien :

http://www.autochtones.ca/forum/viewtopic.php?t=4068
Dominique Ritchot
descendante de Marie Mité8ameg8K8é
------
En ethnohistoire, la critique de source vise principalement à établir la crédibilité d'un document et conséquemment à valider les faits rapportés.
Jean-René Proulx, RAQ 1987
Avatar de l’utilisateur
Dominique_Ritchot
Membre
 
Messages: 669
Inscrit le: 2007-04-20, 02:26

Messagepar Saguingoira » 2009-03-16, 19:50

Le seul moyen d'avoir une preuve écrite de votre descendance autochtone est de faire faire votre arbre généalogique.

Madame Robineau,

Si vous avez l’intension de vous mêler de généalogie S.V.P. commencé par apprendre la différence entre un Ascendant et un Descendant

En ce qui concerne ceci ;
Les coûts associés aux recherches d'un ancêtre Indien - Indienne - et ceux associés aux recherches d'un ancêtre Métis ne sont pas les mêmes. Ils sont beaucoup plus bas dans le second cas.

Dans les fait c'est le contraire.


Tant qu’à ces derniers dire :
Quant aux commerçants de généalogie qui offrent sur internet leurs services de recherche, ils doivent se conformer à la Loi sur la protection du consommateur et la section sur les contrats à distance.


Je suis en affaire depuis asser longtemps pour connaître mes obligations ainsi que mes droits.

Darquise
Saguingoira
Membre
 
Messages: 1760
Inscrit le: 2007-06-02, 23:27

Messagepar mitakuye oyasin » 2009-03-16, 21:08

Darquise G. a écrit:Madame Robineau,

Si vous avez l’intension de vous mêler de généalogie S.V.P. commencé par apprendre la différence entre un Ascendant et un Descendant

Madame Darquise, je n'ai pas l'intention de commencer une guerre de mots avec vous.

En ce qui concerne ceci ;
Les coûts associés aux recherches d'un ancêtre Indien - Indienne - et ceux associés aux recherches d'un ancêtre Métis ne sont pas les mêmes. Ils sont beaucoup plus bas dans le second cas.


Dans les fait c'est le contraire.


Tant qu’à ces derniers dire :
Quant aux commerçants de généalogie qui offrent sur internet leurs services de recherche, ils doivent se conformer à la Loi sur la protection du consommateur et la section sur les contrats à distance.


Je suis en affaire depuis asser longtemps pour connaître mes obligations ainsi que mes droits.

Et bien tant mieux pour vous

Darquise
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Messagepar Dominique_Ritchot » 2009-03-17, 10:29

Danielle Robineau a écrit:Bonjour Louise,

Le seul moyen d'avoir une preuve écrite de votre descendance autochtone est de faire faire votre arbre généalogique.


descendant, ante [1]
adj. (dè-san-dan, dan-t')
Terme de généalogie. Ligne descendante, ceux qui sont issus d'une même personne, par opposition à ligne ascendante.

source : Dictionnaire de français Littré (en ligne)

http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/
(consulté le 17 mars 2009)

Si madame a des enfants, elle connait donc ses descendants. Mais si elle veut connaître les descendants de son ancêtre, elle doit colliger TOUTES des branches masculines et féminines issues de son ou ses unions. C'est tâche que peut s'échelonner sur des années.


ascendant, ante [1]
adj. (a-ssan-dan, dan-t')
Terme de généalogie. Qui a précédé ; dont on est né. La ligne ascendante.

http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/
(consulté le 17 mars 2009)

Si elle veut connaître son ascendance et découvrir si elle a un ou des ancêtres amérindiens, elle doit remonter TOUTES ses lignées en partant de soi, ce qui ne peut se faire qu'en retraçant les mariages ou les unions.

Ensuite, elle pourra consulter des documents susceptibles de la renseigner sur le mode de vie des ses ancêtres.

Bonne chance dans vos recherche, Madame Dauphinais.
Dominique Ritchot
descendante de Marie Mité8ameg8K8é
------
En ethnohistoire, la critique de source vise principalement à établir la crédibilité d'un document et conséquemment à valider les faits rapportés.
Jean-René Proulx, RAQ 1987
Avatar de l’utilisateur
Dominique_Ritchot
Membre
 
Messages: 669
Inscrit le: 2007-04-20, 02:26

Messagepar mitakuye oyasin » 2009-03-17, 14:25

Mesdames Ritchot et Darquise , vous avez la mèche courte à ce que je vois.

Comme quoi plus ça change, plus c'est pareil ici.

C'est désolant !

Si ça vous tente de vous enfarger dans les virgules et restées acrochées dans les points sur les "i" et les barres sur les "t" , libre à vous . Mais je n'embarque pas dans votre petit manège.

Continuez de bien vous amuser, vous êtes bien parties.

bye bye!
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Messagepar mitakuye oyasin » 2009-03-17, 14:27

Oupppsss un doublon!
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Messagepar Dominique_Ritchot » 2009-03-17, 16:17

Danielle Robineau a écrit:Mesdames Ritchot et Darquise , vous avez la mèche courte à ce que je vois.

Comme quoi plus ça change, plus c'est pareil ici.

C'est désolant !

Si ça vous tente de vous enfarger dans les virgules et restées acrochées dans les points sur les "i" et les barres sur les "t" , libre à vous . Mais je n'embarque pas dans votre petit manège.

Continuez de bien vous amuser, vous êtes bien parties.

bye bye!


Il ne s'agit nullement de s'enfarger dans les « i » et les « t ». Quand on se mêle de cause généalogie, on doit savoir de quoi il s'agit, afin de ne pas ajouter à la confusion.

Comme ça, tout le monde se comprend.

Cordialement.
Dominique Ritchot
descendante de Marie Mité8ameg8K8é
------
En ethnohistoire, la critique de source vise principalement à établir la crédibilité d'un document et conséquemment à valider les faits rapportés.
Jean-René Proulx, RAQ 1987
Avatar de l’utilisateur
Dominique_Ritchot
Membre
 
Messages: 669
Inscrit le: 2007-04-20, 02:26

Messagepar FERN » 2009-03-18, 01:56

bonjour
ils ont toujours aimé faire croire quil en save plus que les autres
sa leur procure des contrats , faut dire qua deux sa finit par faire la moitié dun ,ils parle damateur en généalogie comme sil étais
supérieurs ,alors quamateurs jen connait deux , excusé la moitié de un , :oops:
fern
Avatar de l’utilisateur
FERN
Membre
 
Messages: 2142
Inscrit le: 2005-09-24, 20:18

Messagepar genealpha » 2009-04-26, 19:51

Bonjour Madame

Je suis entièrement d'accord avec vous. Nous ne pouvons pas retracer nos ascendants ou descendants sans faire notre arbre généalogique.

J'en sais quelque chose croyez-moi. Alors ceux et celles qui prétentent retrouver leur souche Amérindienne sans faire leur arbre généalogique et sans trouver des actes de baptêmes, mariages et décès, ils ont du travail à faire.

J'ai aidé à résoudre plusieurs énigmes et ce n'es pas pas unemince affaire. Des mois voir même des années de recherches pour trouver nos ascendants qu'ils soient Amérindiens ou Canadiens de souches.

J'ai appris que j'avais des racines Amérindiennes par pur hasard et j'en suis fière.

J'espère que vous pourrez m'aider pour la recherche du mariage de Édouard Ladouceur et d'Émilia ou Élimie Tremblay que je viens de poster sur votre site.

Merci et continuons à faire de la généalogie :)
[quote="Danielle Robineau"]Bonjour Louise,

Le seul moyen d'avoir une preuve écrite de votre descendance autochtone est de faire faire votre arbre généalogique.[/
quote]
Denise Pelletier
Généalogiste amateure et passionnée
http://www.vosoriginesyourroots.org/
genealpha
Membre
 
Messages: 135
Inscrit le: 2008-04-09, 00:31


Retour vers J'offre des services en généalogie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] and 0 invités

cron