Le Capteur de Rêve

Le Capteur de Rêve

Messagepar Réjean Auger » 2006-09-11, 17:29

Réjean Auger a écrit:Le Capteur de Rêves:


Dans la culture amérindienne, un attrapeur de rêves est un objet artisanal objiway appelé asubakatchin composé d'un anneau, généralement en saule, et d'un filet lâche. Les décorations qui le composent sont différentes pour chaque attrapeur de rêves. Selon une croyance populaire, l'attrapeur de rêve est sensé empêcher les mauvais rêves d'envahir le sommeil de son détenteur. Le capteur de rêves conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises aux premières lueurs du jour. bien que n'étant pas à l'origine un objet de la culture sioux puisque le mot n'existe même pas dans cette langue pour le décrire, on trouve cet objet désormais dans l'artisanat de la plupart de tous les nord -amérindiens et les notamment les sioux et il existe des contes en langue sioux avec l'histoire de INKTOMI l'araignée à l'origine de cet objet. Selon la culture huronne, les humains font tous partis du Grand Esprit, créateur de la nature et des hommes. Celui-ci nous suggère des rêves afin que nous puissions mieux nous comprendre. Le rêve est le véhicule qui permet l'échange entre l'Homme et le Grand Esprit.

Toujours selon cette culture, le rêve est l'expression des besoins de l'âme. Il est aussi primordial de satisfaire les besoins de l'âme que ceux du corps. Le rêve permet de se libérer. Il assure l'équilibre. Si on écoutait la démarche que les rêves nous proposent, on comprendrait beaucoup mieux les besoins de l'âme.

Le capteur de rêves est utilisé pour aider à contrôler les rêves, dans la mesure où l'on peut contrôler ses pensées, sa vie. À l'origine, il était destiné aux enfants qui faisaient de mauvais rêves. Il s'agit d'un petit cerceau fait d'une branche d'arbre. Dans ce cerceau, est tissé un filet de la forme d'une toile d'araignée comportant un trou au centre. Pendant la nuit, les mauvais rêves resteront pris dans le filet, pour être brûlés par les premières lueurs du jour. Les beaux rêves passeront à travers le trou du centre pour être conservés dans les plumes installées autour du cerceau. Les plumes représentent L'amour, la douceur et la bonté. On peut aussi insérer sur le filet du capteur, des petits objets précieux, comme une petite pierre de couleur ou tout autre objet qui pour nous est précieux.

Le capteur aide l'enfant à mieux cerner ses idées et permet à l'adulte de vérifier les peurs de l'enfant. Le petit apprend ainsi à faire le tri dans les pensées qu'il veut garder et celles dont il veut se départir.
Réjean Auger
Métis
Réjean Auger
Membre
 
Messages: 842
Inscrit le: 2005-08-20, 10:34
Localisation: La Sarre

Messagepar Réjean Auger » 2006-09-11, 17:31

[quote="David Sioui"]Bonjour M. Auger,

Je vous félicite pour votre recherche, très instructif.

David Sioui[/quote
Réjean Auger
Métis
Réjean Auger
Membre
 
Messages: 842
Inscrit le: 2005-08-20, 10:34
Localisation: La Sarre

Messagepar mitakuye oyasin » 2006-09-19, 17:32

Tu as présenté le capteur de rêve dans la tradition Objiway,
voici la légende dans la tradition Sioux Lakota.


Iktome et la légende du Dreamcatcher
dans la tradition Sioux Lakota




Il y a longtemps, quand le monde était jeune, un vieux chaman ( sorcier) de la tribu Lakota, se trouvant sur le sommet d'une haute montagne, il eut une vision. Iktome, un grand coquin et maître de sagesse, lui apparut sous forme d'araignée et il lui parla en langue sacrée. Pendant qu'il parlait, Iktome l'araignée prit le cercle de saule que l'ancien portait avec soi et qui était décoré de plumes, crin du cheval, petites perles, offrandes sacrificatoires et il commença à tisser une toile à l'intérieur du cercle. Il parla à l'ancien des cycles de la vie, de comment on commence à vivre quand on est petit, en passant après de l'âge infantile à l'âge adulte. Enfin on vieillit et quelqu'un prend soin de nous comme si nous étions enfant de nouveau, en complétant le cycle. "Mais", Iktome dit pendant qu'il continuait à tisser la toile d'araignée "pendant chaque période de l' existence il y a beaucoup de forces, quelques-unes bonnes, autres mauvaises. Si tu écoutes les bonnes forces, elles te guideront vers la juste direction, mais si tu écoutes les mauvaises forces, tu iras dans la mauvaise direction et ça pourrait t'endommager. Donc ces forces pourraient t'aider, ou interférer avec l'harmonie de la Nature. Pendant que Iktome parlait, il continuait à tisser. Quand il finit de parler, il donna la toile à l'ancien et il dit "La toile d'araignée est un cercle parfait avec un trou au milieu, utilise-la pour aider ton peuple à rejoindre ses buts, en employant bien les idées, les rêves et les visions. Si vous croyez au Grand Esprit, la toile retiendra vos bonnes visions, tandis que les mauvaises s'en iront à travers le trou central". L'ancien raconta la vision à son peuple et maintenant beaucoup de Peaux-Rouges accrochent un "attrape rêves" au dessus du lit pour filtrer les visions. Les bonnes sont capturées par la toile et transmises au rêveur, les méchantes glissent dans le trou et disparaissent.

Il y a longtemps, dans un village sioux, vivait une petite fille nommée Nuage Fraîche. Un jour la petite dit à sa mère, Dernier Soupir du Soir, "Quand la nuit descend, souvent un oiseau noir arrive pour se nourrir, il me donne des coups de bec et il me mange jusqu'au moment où arrives, ses ailes légères comme le vent, pour le chasser. Je l'entend, mais je ne comprend pas qu'est-ce que c'est tout ça!". Avec grand amour maternel Dernier Soupir du Soir rassura la petite effrayée "Les choses que tu vois pendant la nuit s'appellent Rêves et l'animal ailé noir qui arrive est seulement une ombre qui vient pour te sauver!" "Mais moi j'ai peur, je voudrais voir seulement les ombres blanches, qui sont bonnes " Alors la sage mère, que dans son coeur savait qu'il aurait été injuste fermer la porte à l'oreille intérieure, inventa un filet rond pour pêcher les rêves dans le lac de la nuit. Elle donna à l'objet un pouvoir magique: reconnaître les bons rêves, c'est à dire utiles pour la croissance spirituelle de sa petite fille et les mauvais rêves, c'est à dire insignifiants et trompeurs. Dernier Soupir du Soir construit plusieurs dreamcatchers et elle les accrocha sur les berceaux de tous les petits du village sioux. Au fur et à mesure que les enfants grandissaient, ils enrichissaient leur filet avec des objets qui leur étaient chers et le pouvoir de l'objet augmentait, augmentait, augmentait avec eux Tous les sioux conservent l' "attrape rêves" pour toute la vie, comme amulette qui apporte force et sagesse.

http://kwaswa.tripod.com/
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Messagepar mitakuye oyasin » 2006-09-19, 17:41

Et voici maitenant selon la tradition Chippewa

Nokomis et la légende du Dreamcatcher
dans la tradition Chippewa


Une araignée était en train de tisser sa toile dans un coin, à côté du lieu où grand - mère Nokomis dormait habituellement.
Tous les jours Nokomis regardait l'araignée qui travaillait, occupée à tisser la toile. Un jour, pendant qu'elle l'observait, son petit - fils arriva. "Nokomis-iya!" cria le garçon, en regardant l'araignée. Il fit un saut, il prit une chaussure e s'élança vers l'animal.
"No-keegwa", murmura la vieille femme, "ne le tue pas!".
Alors le jeune garçon demanda "Nokomis, pourquoi protèges-tu l'araignée?" .
La vieille femme sourit mais elle ne répondit pas. Quand le garçon s'en fut allé, l'araignée s'approcha de la vieille femme et il la remercia pour lui avoir sauvé la vie. Elle dit à Nokomis: "Pendant des jours et des jours tu m'as observée alors que je tissais et je faisais osciller ma toile, tu as admiré mon travail. Puisque tu m'as sauvé la vie, je vais t'offrir un cadeau." Elle sourit, avec ce sourire spécial que seulement une araignée peut avoir... et s'éloigna, en tissant pendent qu'elle se déplaçait. En ce moment la Lune s'approcha gentiment de la fenêtre et éclaira la toile avec un rayon argenté et magique. "Tu vois, je tisse" dit l'araignée "Regarde et apprend, chaque toile va capturer les mauvais rêves. Seulement les bons rêves glisseront dans le petit trou central, c'est mon cadeau pour toi. Utilise le pour rappeler seulement les bons rêves, les mauvais seront capturées par la toile, sans espoir de s'échapper.


Ces extraits on été pris sur le site :
http://kwaswa.tripod.com/

mais il y en a un deuxième sur :
http://kwaswa2.tripod.com/index.html
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc


Retour vers Traditions

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité