Reconstitution historique

Reconstitution historique

Messagepar Tourblanche » 2009-07-20, 01:29

Je ne savais trop ou caser ce message , a " histoire "
ou " interpretation " , si c'est au mauvais endroit prière de
simplement tout effacer .

J'aimerais vous montrer quelques images prises lors de la reconstitution
de la prise du Fort Niagara de 1759 .

Vous y verrez des Français , des " Canadiens " et des Anglais ,
mais surtout les Premières Nations alliées des deux cotés .

Ce sont des citoyens américains pour la majorité , quelques
" indiens conventionnés " beaucoup de métis hors réserve et
même des " blancs " , mais je vous défie de les différencier .
Ils portent les vêtements du XVIII e , siècle , au meilleur des connaissances actuelles. Bien sur , certains réussissent mieux que les
autres .... c'est la vie .

Voici donc les photographies.



http://frontierfolk.net/phpBB/viewtopic ... 3&start=15



http://frontierfolk.net/phpBB/viewtopic ... 23&start=0


http://s600.photobucket.com/albums/tt87 ... =slideshow


http://s377.photobucket.com/albums/oo22 ... a/NIAGARA/


http://photos1.walmart.com/shareethumbn ... ndOid=1011



Je suis curieux de savoir ce que vous en pensez ?

http://images.photos1.walmart.com/23232 ... 6327nu0mrj
Tourblanche
Membre
 
Messages: 333
Inscrit le: 2009-02-19, 02:34

Messagepar Tourblanche » 2009-08-05, 11:41

Je relance ma question de façon plus précise :

Est-ce que ça vous choque de voir des reconstituteurs historiques
" blancs" personifier des autochnones ?

De même façon , que pensez vous des artisants qui utilisent
les techniques et matériaux typiques des cultures autochtones ?
Tourblanche
Membre
 
Messages: 333
Inscrit le: 2009-02-19, 02:34

Messagepar Pierre » 2009-08-05, 22:12

Je n'ai rien contre le folklore et contre les artisans qui gagnent leur vie en milieu touristique.

Le touriste est à la recherche de distractions légères, il en a pour son argent.

Bien sûr, il y a un vague fondement historique dans ce que font les artisans qui oeuvrent dans le monde touristique. Mais ça s'arrête là.

De là à croire que les événements touristiques sont l'échos de faits authentiques, il y a une sérieuse marge que toute personne sensée ne doit pas franchir.

Ainsi, les fêtes de la Nouvelle-France, celles de la fondation de Québec et tutti quanti sont des événements légers destinés à attirer le touriste qui aime bien être distrait.

C'est bon pour les affaires vous diront les commerçants, les étudiants à la recherche d'un job d'été et les gouvernements. Ca fait rouler l'économie.

Mais ça s'arrête là. Pour la vérité historique, on repassera.

Idem pour les musées, remarquez.

C'est comme si on vous disait : Venez nous voir, on va vous raconter de belles histoires et vous montrer des ruines, des artéfacts, des ossements. Mais de là à vous dire la vérité, vous repasserez, ce n'est pas notre mission, nous n'existons que par la volonté gouvernementale qui nous subventionne et nous a donné mission de vous distraire.
Pierre
Membre
 
Messages: 2374
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Tourblanche » 2009-08-05, 23:36

Un instant .

Je ne vous parle pas des Fêtes de la Nouvelle France .

Je parle de reconstitution de faits historique

Monongahéla juillet 1755 25o e en 2005

La prise du Fort Bull , mars 1756

La prise du Fort Oswego , Chouagen ou Choyen en 1756

La prise du Fort William Henry en aout 1757

La victoire de Carillon et la prise de Louisbourg en 1758

Autant de batailles ou les Premières Nations étaient
alliés aux Français .



Et la reconstitution des discussions entre Cavelier de LaSalle
et les Sénécas à Ganondagan , ce sont les Sénécas qui sont gestionnaires du site et les organisateurs de cette reconstitution ,
Tout les participants autochtones de cet évènement sont
membre a part entière de la bande Sénécas . C'est l'exception qui
confirme la règle .
http://www.ganondagan.org/video.html

On parle bien d'histoire et non de folklore .

Si vous avez une autre vérité a offrir , je suis prèt a l'entendre

Prenons Ganondagan en 1669 par exemple , ou les reconstituteurs sont ils dans l'erreur ?

Quelle vérité avez vous a offrir ?


Et pour :


Mais de là à vous dire la vérité, vous repasserez, ce n'est pas notre mission, nous n'existons que par la volonté gouvernementale qui nous subventionne et nous a donné mission de vous distraire.


Je ne passerai pas de commentaires .
Tourblanche
Membre
 
Messages: 333
Inscrit le: 2009-02-19, 02:34

Messagepar Pierre » 2009-08-06, 12:39

M. Boucher,

L'expression Premières Nations désignent les membres des bandes sauvages de 1850 renommées bandes indiennes en 1951.

Si ce n'est pas du folklore qui est fait lors des reconstitutions, voulez bien me dire ou, durant ces cérémonies, sont passés les représentants des Métis qui ont participé aux affrontements ?

N'était-ce pas des Métis qui étaient à la tête des bandes sauvages lorsque les Sauvages de langue algonquienne affrontaient les ennemis des Français, je pense ici aux chefs métis Papineau, Saint-Castin, De Lorimier et de nombreux autres.

Ou sont passés les descendants des Voyageurs qui ont guidé l'armée française en Ohio et qui ont abattu le général-en-chef de l'armée britannique en Amérique du Nord, Braddock, un exploi en nul autre pareil ?

Ou sont passés les descendants du Métis Mouet de Langlade qui, avec ses frères, a versé son sang sur les plaines d'Abraham pour ralentir les Highlanders Écossais lancés aux trousses de l'armée françaises en déroute ?

Ou sont passés les descendants du Métis Étienne Bâtard qui a abattu How, le numéro 2 de l'armée britannique en Acadie peu avant la déportation ?

Ou sont passés les descendants des enfants perdus des François et des Sauvages, comme les surnommèrent le Secrétaire de Frontenac, lorsque ceux-ci vinrent appuyer Buade dans un affrontement contre les Iroquois, au point ou le Secrétaire ajouta qu'ils étaient les plus impétueux au combat ?

D'ailleurs, saviez-vous qu'au moins des gardes personnels et rapprochés de Frontenac était d'origine mixte ?

Qui croyez-vous agissaient comme scouts, éclaireurs et avants-gardes lors des affrontements ?

Ou sont passés les descendants du Métis Te-Cum-Seh et ses troupes abandonnées à leur sort par l'armée britannique qu'ils appuyaient, durant une manoeuvre d'encerclement de l'armée américaine, durant la guerre de 1812-1813 ?

Le seul Métis en costume d'apparat avec ses mitasses que j'ai vu lors d'un événement au Québec participait à une petite fête pour les familles endimanchées à Terrebonne. Je lui ai posé trois questions. Il n'a su répondre à aucune. Bonjour le Métis...
Pierre
Membre
 
Messages: 2374
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Tourblanche » 2009-08-07, 19:56

Du choc des idées jaillit la lumière , et il y a beaucoup d'idées
dans votre message , je les aborderai dans l'ordre ... autant que possible
car certaines idées se complètent l'une l'autre .



L'expression Premières Nations désignent les membres des bandes sauvages de 1850 renommées bandes indiennes en 1951.

Donc les Beothuk , le peuple Dorset et le peuple Iroquoïen
du St Laurent ne peuvent être appelés Premières Nations .
Non plus que les Renard , qui se sont intégrés aux Sacs
avant 1850 . J'en prend note



Si ce n'est pas du folklore qui est fait lors des reconstitutions....

Alors il faut définir le folklore .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Folklore

Le folklore comprend les traditions passées de générations
en générations.... Votre père vous a t-il appris a allumer le feu
avec un silex ? a tirer avec un fusil a rouet ? ,

Il y a une difference entre le folklore et l'histoire .
Une armure du moyen age n'est pas un costume folklorique , une toge romaine non plus ( enfin , pas a Montréal ) .

Généralement la culture associée au folklore date du XIX e siècle
nous dansons parfois le quadrille de l'Ile d' Orléans ou le brandy
de baie St Paul mais pas le menuet ou le bransle de Bourgogne.
Ce sont des éléments d'une culture plus ancienne qui n' a pas été transmise
d'une génération a l'autre , a jour.

voulez bien me dire ou, durant ces cérémonies, sont passés les représentants des Métis qui ont participé aux affrontements ?

Plusieurs des reconstituteurs sont métis , très peu sont des
amérindiens " statués " certains viennent du Vermont ou leur statut
est encore pas définitif, d'autres du Maine ou de New York , bien peu du Québec.

Si vous demandez qui personnifie des métis .... il y en a
presque trop, les gens qui n'ont pas le " profil "( yeux bleu
cheveux blonds etc )
approprié personnifient des adoptés ou enlevés . Malheureusement
encore peu de gens a la peau noire.


N'était-ce pas des Métis qui étaient à la tête des bandes sauvages lorsque les Sauvages de langue algonquienne

Il n'y a pas de règle fixe , un chef Iroquoi célèbre était roux et surnommé " Le Batard Flammand". Un chef des Iroquois de la Prière était noir (J'oublie son nom , il est cité par Peter MacLeod :
http://www3.sympatico.ca/donald.macleod2/sept.html )
C'est bien vous qui m'avez appris que le mot " métis " date du XIX e siècle ?

Mais toutes les bandes n'étaient pas conduites par des Métis.

[iOu sont passés les descendants des Voyageurs qui ont guidé l'armée française en Ohio et qui ont abattu le général-en-chef de l'armée britannique en Amérique du Nord, Braddock, un exploi en nul autre pareil ? [/i]

Les descendants ? Pas la moindre idée , je ne sais même pas ou sont certains de mes cousins, Je laisse la réponse aux généalogistes de ce forum . :D
Je serais déja curieux de savoir ce que sont devenus les instruments de musique
de la fanfare de Braddock , car il avait une fanfare avec lui.

Je n'ai pas assisté a cette reconstitution , mais la documentation indique
que les " sauvages " ( nous reprendrons la définition de ce mot plus tard )
et les milices paroissiales combattaient ensemble a cette bataille .
Pour ce qui est des " voyageurs " il n'en est pas question , mais c'est encore une question de définition , que nous reprendrons plus tard.

charles Mouet de Langlade
Oui il était présent ( enfin , quelqu'un qui tenait son role ) a un évènement en 2002 , et j'étais sous ses ordres lors de la représentation
d'une négotiation , nous avons fait les présentations de cadeaux et les officiers
ont fait les harangues diplomatiques.


qui, avec ses frères, a versé son sang sur les plaines d'Abraham

Eh bien , pour celle -la , vous n'ignorez certainement pas le sort
de cette reconstitution !

Oui , il y aurait eu des Amérindiens et des Métis sur les plaines ... samedi dernier
( le 1 er aout , ) malheureusemnt pas beaucoup de Hurons Wendat de Lorette
car ils ne s'intéressent pas a ce type d'activité .
mais des Abénakis .... du Vermont et du Maine et quelques Iroquois alliés parmis eux .
Et j'aurais été intéressé de connaitre l'opinion des Hurons a ce sujet .





pour ralentir les Highlanders Écossais lancés aux trousses de l'armée françaises en déroute ?
.... et qui selons certains historiens auraient couru , l'épée a la main ,
abandonnant leurs fusil sur place , plus d'un km ,
de la rue Bourlamaque à la cote Samson pour y tomber dans une embuscade .

Justement , nous voulions en faire l'expérience pour démontrer a quel point c'était peu probable.


J'oubliais ,

je pense ici aux chefs métis Papineau, Saint-Castin, De Lorimier et de nombreux autres.

Faudrait demander a des gens qui font la reconstitution de l'histoire du XIX e
siècle ... et ils sont rares . De mêmes que ceux qui s'intéressent a l'histoire
du XVII e siècle , mais pour d'autres raisons sur lesquelles je vous promet de revenir.


Voila pour un début , vous m'avez donné une grande assiette , je vous en remercie, patientez que je digère un peu .[/quote]
Tourblanche
Membre
 
Messages: 333
Inscrit le: 2009-02-19, 02:34

Messagepar Tourblanche » 2009-08-09, 01:07

Etes vous encore la ?

Avant de repondre à vos autres questions , j'aimerais
rappeler que la reconstitution historique n'est qu'un loisir .
Rien de plus , c'est une passion pour certains , mais le
but n'est pas de changer la face du monde.

Comme pour le golf ou la musique , certains deviennent
des professionnels , mais c'est l'exception qui confirme la règle.
Le plaisir c'est beaucoup la recherche , la découverte de
documentation , l'expérimentation en cuisine ou en artisanat etc.

Certains " pro " ne font plus de recherche et se contentent
d'exploiter les connaissances acquises . C'est un( triste ) choix,
personnel .

Voila ,

Nous en étions aux descendants d' Étienne Batard et a la mort de
How .

J'ignore totalement si les descendants d' Étienne Batard
s'intéressent a la reconstitution historique ou s'ils préfèrent
le théatre ou le tennis , j'ignorais même cet épisode l'histoire de
l' Acadie . Merci encore de m'en faire part.
Les évènements historiques ne se prètent pas tous a la reconstitution , par exemple l'affrontement de Champlain et les
Abénakis contre les Iroquois , ne fera pas partie des commémorations
et encore moins des célébrations ( la contreverse des plaines d' Abraham nous aura au moins appris a ne pas confondre ces deux mots ) de l'exploration du Lac Champlain , on n'y gagnerait pas grand chose ... un jour futur peut-être ?

Donc , j'imagine mal la reconstitution de la fin de How ,
sans compter l'absence de cohésion des témoignages de l'époque .
http://cyberacadie.com/index.php?/derac ... atard.html . Mais surtout , il faut savoir qu'il n' y a pas beaucoup
de groupes de reconstitution historique dans cette région.


Par contre , pour Howe , à Carillon ,

Image

http://reenacting.net/history/lordhowe.html


Ou sont passés les descendants des enfants perdus des François et des Sauvages, comme les surnommèrent le Secrétaire de Frontenac, lorsque ceux-ci vinrent appuyer Buade dans un affrontement contre les Iroquois, au point ou le Secrétaire ajouta qu'ils étaient les plus impétueux au combat ?

D'ailleurs, saviez-vous qu'au moins des gardes personnels et rapprochés de Frontenac était d'origine mixte ?



Assez pareil comme réponse , que sont devenus les descendants
est un sujet qui touche peu le loisir des reconstituteurs , sauf quand un
descendant vient donner ses commentaires sur la façon dont on représente son ancètre .
C'est justement ce que je cherchais a savoir avec ma toute première question , plus générale quand même , que pensent
les autochtones ( c'est bien le forum autochtone ... non ? )
de la représentation qu'on fait de leurs ancètres.

Vous sembler déplorer ( si j'ai bien compris ? ) le fait qu'on
fasse la part plus grande aux Amérindiens qu'aux Métis ?

A ceci je vous répond qu'il y a des personnages d" adoptés " et de leurs enfants a profusion lors
de nos évènements , mais les " tribus " , bandes ou nations
représentées sont celle qui sont mentionnés dans les documents de l'époque .

Un autre détail sur l'époque de Frontenac .
Le XVII e siècle est une époque très intéressante , la culture matérielle
et les mentalitées différaient beaucoup du XVIII e , mais cette
époque qui va de l'affrontement de Champlain ( juillet 1609 ) a la grande paix de Montréal ( aout 1701 ) est particulièrement délicate
a aborder a cause les guerres Iroquoises qui l'ont marquée .
Vous avez vu les réactions a la tentative de reconstitution de la bataille des plaines , alors imaginez les réactions a une tentative de reconstitution du saccage du fort Roland , génnéralement appelé massacre de Lachine . Aussi bien refaire le blocage du pont Mercier,
si on recherche a ce point les problèmes .

C'est pourquoi j'ai été très heureux et même très honoré
d'ètre invité par la nation Tsonnontouans (Sénécas ) a personnifier un des compagnons de voyage de Cavelier de La Salle lors des négotiations de 1669
a Ganondagan (Ganastogué pour les Français )

Image
Photo de Darren Bonaparte du Wampum chronicle .

C'était la première fois que j'étais reçu dans une longue maison
une expérience peu commune. Mais c'était a l'autre extrémité
de l' Iroquoisie , loin du pont Mercier et des boutiques de tabac.



Qui croyez-vous agissaient comme scouts, éclaireurs et avants-gardes lors des affrontements ?


Les scouts ? , c'est non seulement un anglicisme mais aussi
une erreur dans les faits.
Pour employer l'expression de Peter MacLeod
http://www3.sympatico.ca/donald.macleod2/sept.html

Les Amérindiens , combattaient aux cotés des Français une guerre
différente .
Bougainville et Montcalm s'en plaignent continuellement ,
Lévis et Dumas comprennent la situation et s'en accomodent.
Les évènements de la prise du Fort William Henry , le démontrent
clairement.

Il semble que des Amérindiens ont été engagés comme éclaireurs
( ces fameux " scouts " ) par les Anglais , certains ont été engagée comme guides
par les Français , mais dès le début des combat , les Amérindiens de
toutes Nations ont leurs propres objectifs et leur propre politiques .

On verra même des Agniers ( Mohawks ) refuser de combattre
parce qu'ils ont reconnus des membres de leur familles dans le camp ennemi . Certaines situations étaient beaucoup plus complexes que
ne le laisse croire l'enseignement scolaire ( ou ce qu'il en reste ) .


J'admire la vie de Técumseh , mais c'est une époque qui
dépasse mon champ de connaissance qui s'arrète en 1760 .

Et pour ce Métis que vous avez rencontré , qui est peut-être
a la fois votre frère et mon compagnon d'arme , je vous en reparlerai demain , j'ai encore a réfléchir sur quelques détails.

A bientôt ,
Henry
Tourblanche
Membre
 
Messages: 333
Inscrit le: 2009-02-19, 02:34

Messagepar Tourblanche » 2009-08-11, 02:48

Le seul Métis en costume d'apparat avec ses mitasses que j'ai vu lors d'un événement au Québec participait à une petite fête pour les familles endimanchées à Terrebonne. Je lui ai posé trois questions. Il n'a su répondre à aucune. Bonjour le Métis...

L'épreuve des trois questions , comme les ogres dans les contes ... et après
qu'avez vous fait ? L'avez vous dévoré ? :D

Je ne connais pas ce monsieur.... ou plutôt non , c'est pas vrai , il est très possible
que je l'aie déja rencontré , lors d'un évènement a quelque part.
Je ne cherche pas a savoir qui c'est et je suggère aux lecteurs de cette discussion ( il y a déja déja 247 personne qui l'ont vue , ou 247 lectures selons les statistiques du forum ) de ne pas chercher non plus
ce qui nous intéresse c'est le principe , pas l'homme .


Donc il était en mitasses et les petites familles étaient endimanchées. C'est déja bien , les petites familles s'endimanchent por aller voir les Métis , c'est un signe de respect .

Le Métis était en costume d'apparat avec ses mitasses .

Pour ceux qui ignorent ce que sont les mitasses , ce sont des jambières , le mot vient de l' algonquien " mitassoneh ".
C'était porté avec un " brayet " , ( de l'ancien français " bragnié ") par les Amérindiens et les
Canadiens d'autrefois quand ils voyageaient ou allaient au combat .
Même les Français des compagnies ffranches de la marine l'ont porté,
par contre les troupes de terre , arrivées avec Dieskau ne s'y sont jamais habituées.



Ça ressemble a ça sur un Amérindien
Image

Un milicien " Canadien " aurait porté une chemise par dessus .

C'est une tenue bien documentée , mais ce n'est pas un costume
folklorique , c'est même interdit dans plusieurs PowWow a moins de
porter un sous vètement dessous . La tenue de PowWow " traditionnelle , c'est un pantalon avec un tablier , avant et arrière ,
ornementé et souvent très large , et parfois même amovible grace a des boutons pression .

J'avais pensé mettre une photo , mais ne voudrais pas qu'on
reconnaisse quelqu'un .

On pense que c'est l'influence du clergé qui considérait la tenue
" brayet et mitasses " comme indécente aussi bien pour les Amérindiens que pour les Canadiens . Cette tenue était portée pour aller au combat , on comprend que les Anglais n'appréciaient pas trop.

Il arrive que lors d'une présentation dans un site historique , des
Amérindiens soient choqués de notre tenue , et considèrent que c'est une insulte , ils sont difficile a convaincre que c'était l'habillement des
milices paroissiales de la Nouvelle France .


Image

C'est la différence entre la tradition qui évolue et la représentation du passé , entre le folklore et l'histoire.

C'est ce genre de réflexion qui m'a conduit a vous demander ce que vous en pensiez .

Voila , mes réponses .
Tourblanche
Membre
 
Messages: 333
Inscrit le: 2009-02-19, 02:34


Retour vers Histoires

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron