Les Métis et les explorateurs du Nord Ouest

Les Métis et les explorateurs du Nord Ouest

Messagepar Ferlandc1 » 2010-07-25, 09:36

Alexander MacKenzie a mentionné que des amérindiens et amérindiennes l'ont accompagné en 1789 et 1793 pour ses expéditions, en plus des voyageurs français. Il y aurait lieu de rassembler des infos sur ces gens, ainsi que sur les métis descendants métis des deux acadiens (Landry et Doucet) qui étaient là. Y a-t-il des historiens-chercheurs métis originaires de ces régions?
Ferlandc1
Membre
 
Messages: 2
Inscrit le: 2010-07-25, 09:23

Messagepar Abitawis » 2010-07-25, 12:45

.
Kwey

Sur son site. http://www.amvr.org/alexander.htm, l'Alexander Mackenzie Voyageur Route Association, nous fournit l'information suivante:


Alexander Mackenzie was born at Stornoway on the Isle of Lewis in the Outer Hebrides of Scotland in 1764. He came to North America in 1774, and was employed as a clerk in the fur trade in 1779. By 1787, he was a wintering partner in the Northwest Company, and was posted at Ft. Chipewyan on Lake Athabasca under the direction of fur trader Peter Pond.

Based on information and maps provided by Pond: Mackenzie, Laurent Leroux, a guide known as English Chief, his two wives, five voyageurs, two of their wives, and two young natives set out on June 3, 1789 to follow a large river flowing west from Great Slave Lake in search of a Northwest passage to the Pacific (Mackenzie in Lamb, 1970, p. 163). On July 13, Mackenzie and his party reached salt water, although it was the Beaufort Sea and not the Pacific Ocean.

Mackenzie, realising that his navigation and mapping skills were inadequate, completed another two years in the fur trade and then returned to England in the fall of 1791 for further schooling in astronomy and cartography. After a winter's studies, Mackenzie returned to Canada in the spring of 1792 with a proper set of instruments and tables, improved skills and renewed determination.

Fully concentrated on the task ahead, Mackenzie pushed west to newly constructed Fort Fork, near the junction of the Smoky and Peace Rivers, where he spent the winter preparing for his next and last great voyage.

In May, 1793, Mackenzie departed on a difficult passage by canoe and foot through the Rocky Mountains. Mackenzie and his crew of six voyageurs, two natives and Alexander Mackay arrived on the Pacific Ocean near Bella Coola, British Columbia.


Peut-être a-t-il mentionné le nom des personnes qui l'accompagnaient dans ses voyages d'exploration dans son livre:


McKenzie, Alexander, Sir.

Voyages from Montreal: On the River St. Laurence, through the continent of North America, the frozen and Pacific oceans, in the years 1789 and 1793: with a preliminary account of the rise, progress and present state of the fur trade of that country. London: Printed for T. Cadell, Jun. And W. Davies..., 1801.


Bonne chance dans vos recherches et laissez-nous savoir des résultats.

Meegwetch

.
Abitawis
Membre
 
Messages: 160
Inscrit le: 2009-06-27, 20:39
Localisation: Outaouais

Re: Les Métis et les explorateurs du Nord Ouest

Messagepar Ferlandc1 » 2010-07-25, 13:00

Claude Ferland a écrit:Alexander MacKenzie a mentionné que des amérindiens et amérindiennes l'ont accompagné en 1789 et 1793 pour ses expéditions, en plus des voyageurs français. Il y aurait lieu de rassembler des infos sur ces gens, ainsi que sur les métis descendants métis des deux acadiens (Landry et Doucet) qui étaient là. Y a-t-il des historiens-chercheurs métis originaires de ces régions?


MacKenzie a nommé les 2 "cadiens" sans dire plus. Des chercheurs croient qu'ils étaient des environ de Sorel (je dis Maskinongé et Yamachiche). Or, dans des journeaux de postes du nord, après 1795, on parle de Cadiens et de leur familles amérindiennes, sans plus.

Les Beaulieu de Fort Résolution descendent d'un des voyageurs de Mackenzie. Je cherche des métis Doucet et Landry.
Ferlandc1
Membre
 
Messages: 2
Inscrit le: 2010-07-25, 09:23

Messagepar Abitawis » 2010-07-25, 20:36

.
Kwey

Vous dites que M. MacKenzie a nommé les 2 "cadiens" sans dire plus.... dans son livre sur ses "explorations"....

Quel domage....

Ceci reflète sans doute le "grand" respect que ce grand "explorateur" Européen (comme beaucoup d'autres comme lui) avait pour les personnes qui lui ont montré le chemin, l'ont guidé, l'ont nourrit et l'ont transporté sur leurs épaules durant ses voyages de "découverte" des territoires déjà connus et occupés par les diverses nations Autochtones du continent Amréricain......

Lorsqu'il atteignit le Pacifique, il prit la peine d'écrire sur la falaise du Chenal Dean la note suivante:


Alexander Mackenzie, from Canada, by land
the twenty-second of July,
one thousand seven hundred and ninety three



Sauf exception, la grande majorité des colonisateurs de l'époque et encore aujourd'hui agissent de cette façon à l'égard des Autochtones et autres "petites gens" sur les territoires qu'ils colonisent que ce soit en Amérique, en Afrique, en Asie, en Australie, etc...

Du moins, à leurs crédits, les explorateurs colonisateurs Américains Lewis et Clarke dans leurs explorations du Nord-Ouest Américain ont non seulement semble-t-il nommé et décrit les personnes qui les accompagnaient mais ont fait particulièrement les éloges de Sacagawea, une Shoshone, esclave et épouse de Toussaint Charbonneau, un de leurs guides Canadiens. Ce dernier n'a pas reçu d'éloges de leur part mais, au moins, sa participation dans l'expédition a été reconnue.

Tenez-nous au courant de vos recherches sur ce fascinant sujet afin que nous puissions livrer à l'histoire la participation héroique de ces personnes et leur rendre homage au même titre que M. MacKenzie.

Les Amériques n'auraient jamais été ce qu'ils sont aujourd'hui sans eux.

Meegwetch

.
Abitawis
Membre
 
Messages: 160
Inscrit le: 2009-06-27, 20:39
Localisation: Outaouais


Retour vers Sur la Piste des Métis

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

cron