La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étude

La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étude

Messagepar mitakuye oyasin » 2007-05-14, 12:51

La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étude

L'Echo de la Baie (New Richmond), dimanche 13 mai 2007

La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étude
par Alain Lavoie

Les Métis de la Gaspésie seront analysés au cours des deux prochaines années dans le cadre d'une vaste recherche qu'effectuera la Chaire de recherche sur l'identité métisse du Collège universitaire de Saint-Boniface au Manitoba.

C'est en effet ce qu'a dévoilé le président de la Communauté Métisse de la Gaspésie (plus de 500 membres), Marc Leblanc, lors de la première assemblée annuelle de la communauté, samedi dernier à Maria.

« Nous avons eu une belle nouvelle de la Chaire de recherche. Eux ils le savent qu'il y a des Métis en Gaspésie. Ils le savent qu'ici au Québec, il y a de grosses communautés métisses. Denis Gagnon, celui qui pilotera la recherche, est une sommité dans son domaine. Le rapport qui sera produit sera incontestable. Ils le savent eux qu'une grande partie des Métis de l'Ouest canadien est issue de l'Est », dit le président de la Communauté, Marc Leblanc. La recherche de l'Université du Manitoba couvrira les aspects suivants de la Communauté Métisse de la Gaspésie : historique, généalogique, identitaire, culturel et territorial. Cette recherche a pour but de comprendre pourquoi des individus et/ou des groupes d'individus s'identifient comme Métis en Gaspésie, aujourd'hui. Selon M. Leblanc, la Chaire de recherche « veut identifier toutes les communautés métisses au Canada. Saint-Boniface, au Manitoba, c'est vraiment le gros centre métis au Canada. Mais ici, au Québec, c'est un des gros berceau métis, ça ils le savent mais il n'y a jamais eu d'études très poussées à ce sujet. C'est la première fois que la Chaire de recherche effectue une pareille étude sur la communauté métisse au Québec » Cette étude sera réalisée par Denis Gagnon, directeur du projet et anthropologue de la Chaire de recherche du Canada sur l'identité métisse et par le généalogiste Denis Jean qui assistera M. Gagnon dans les recherches historique et généalogique.

Des lettres

L'avocat de Carleton-sur-Mer, Me Nérée Cormier, a fait parvenir le 5 mars dernier une lettre très étoffée ayant comme objet la « Revendication concrète du droit ou titre foncier métis et des droits ancestraux de la Gaspésie et demande de consultation, d'accommodement et de consentement ».

Cette lettre de plusieurs pages a été acheminée au Procureur général du Québec et du Canada ainsi qu'aux ministres des Affaires indiennes et du Nord à Québec et Ottawa ainsi qu'à la Vice-première ministre du Québec et députée de Bonaventure, Nathalie Normandeau, ainsi qu'au député du Parti Québécois, Alexis Wawanoloath.

Vous pouvez consulter la lettre de Me Cormier sur le Blogue du journal à l'adresse suivante : http://lechodelabaie.canoe.ca

Rappelons enfin qu'un site web sera réalisé au cours des prochaines semaines, Le site diffusera toutes les informations pertinentes de la Communauté Métisse de la Gaspésie.

http://autochtones.ca/portal/fr/Article ... cle_id=429
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Re: La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étud

Messagepar justine2026 » 2011-05-19, 10:05

Je ne vois pas pourquoi il y aurait une si importante étude puisque Martel nous qualifie tous de Métis.
Nuançons entre Métis et métissé par respect pour les vrais Métis.

Justine
justine2026
Membre
 
Messages: 19
Inscrit le: 2011-03-05, 10:46

Re: La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étud

Messagepar Abitawis » 2011-05-20, 12:16

.
Kwey !

On a dit précédemment:
Je ne vois pas pourquoi il y aurait une si importante étude puisque Martel nous qualifie tous de Métis. Nuançons entre Métis et métissé par respect pour les vrais Métis.


Quelques commentaires/questions sur ces propos :

a) On demande pourquoi une telle étude sur les Métis est si importante…..

C’est parce que les Gouvernements colonisateurs du Canada et du Québec et d’autres intéressés continuent à nier l’existence de Métis au Québec….. En effet, il est évident qu’ils craignent le spectre des "droits ancestraux Autochtones" pour ces Métis. Cette négation n'est qu’une question de pouvoir et d'argent..... rien de plus….

Ainsi en utilisant entre autres les nombreux critères établis par les colonisateurs eux-mêmes (i.e. Jugement Powley) pour établir qui, selon eux, est Métis et qui ne l’est pas, on espère que cette étude prouvera l’existence de Métis et de communautés historiques et contemporaines Métis en Gaspésie. Une telle preuve est nécessaire semble-t-il, selon les critères colonisateurs « Powley », pour établir l’existence de Métis en Gaspésie …… et, ipso facto, au Québec…. Comme si les Métis avait besoin du colonisateur pour leur confirmer leur identitié et leur dire qui ils sont..... mais si les Métis insistent que le colonisateur respecte leurs droits en tant qu'Autochtones, ils doivent forcément jouer le jeu du colonisateur et suivre les règles qu'on leur imposent ....

b) Lorsque vous dites « Martel nous qualifie tous de Métis », vous excuserez l’ignorance de plusieurs, mais qui est ce « Martel » qui semble, comme Powley, avoir l’importance d’un guru? Dans quel contexte ce dit « Martel » aurait fait une telle affirmation et sur quel fondement scientifique ou social se base-t-il? S’identifie-t-il comme Métis ou comme Canadien-Français ou comme Québécois ou, pour éviter le débat, comme « enfant de l’univers » …. ?

c) Lorsque vous dites « nous », de qui parlez-vous au juste? Qui est ce « nous » dont vous affirmer représenter? Ce « nous » qui semble vouloir minimiser l’importance de l’étude qui sera entreprise sur les Métis de la Gaspésie…. et qui semble affirmer les dires de "Martel" que « nous » sommes tous qualifiés de « Métis »…. englobant et assimilant ainsi les Métis du Québec dans ce « nous » collectif dans lequel vous vous identifiée et dont vous semblez faire partie…

d) Les Gouvernements colonisateurs du Canada et du Québec et d’autres intéressés acceptent l’existence de personnes « métissées » sur « leur » territoire mais refusent de reconnaitre, pour des raisons évidentes purement économiques et politiques, l’existence de Métis sur ce même territoire….. (voir: http://www.autochtones.gouv.qc.ca/natio ... _note.html)

Dans ce contexte, ce « nous » dont il est fait mention ci-haut ose de plus faire une nuance entre « Métis » et « métissée » et, ce par respect pour les « Vrais Métis »!

Ces propos et cette distinction imposée par la philosophie coloniale révèle une attitude méprisante, même raciste et exclusive, envers non seulement les Métis qui, par leur nature et leur caractère mêmes, sont « métissés » mais également toutes les personnes « métissées » qui s’identifient et sont reconnus comme Autochtones, soit Indiens ou Inuits ou Métis.

Ce « nous » pourrait donc peut-être fournir aux lecteurs de ce forum sa définition et sa conception de ce qu’est un « Vrai Métis » et ce qu’est un «métissé » et ainsi éclairer "notre" lanterne ……

Meegwetch
.
Abitawis
Membre
 
Messages: 160
Inscrit le: 2009-06-27, 20:39
Localisation: Outaouais

Re: La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étud

Messagepar Pascalinette » 2011-09-10, 18:57

Kwey!
merci pour l'info! Vous dites:
''Rappelons enfin qu'un site web sera réalisé au cours des prochaines semaines, Le site diffusera toutes les informations pertinentes de la Communauté Métisse de la Gaspésie.''
Ce site web est-il en place? Quelle est l'addresse?
Pascalinette
Membre
 
Messages: 1
Inscrit le: 2009-10-10, 17:55
Localisation: Ottawa

Re: La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étud

Messagepar Danielle Robineau » 2011-09-10, 20:33

Bien sûr que le site web est en place ; il l'est depuis 2007 ....
Voici le lien...
http://metisgaspesie.cliquezici.net/category/nouvelles
Danielle Robineau
Membre
 
Messages: 54
Inscrit le: 2010-08-22, 21:36

Re: La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étud

Messagepar justine2026 » 2011-10-04, 15:00

Suite,

M. le modérateur du site Web des Métis de la Gaspésie ne publie pas les commentaires qui questionne la validité de ses affirmations à savoir que 90% des Gaspésiens soient métis. Son attitude et son site ne sont pas très démocratiques et laisse entrevoir un manque de rigueur.

Je me demande comment les gens peuvent se munir de cartes d'adhésion de leur mouvement sans questionner plus à fond la fondation même du mouvement: les sources.

Je viens de lire le livre de M. Victorin Mallet, « Les Métis acadiens de la Baie des Chaleurs ». Rien de plus circonstanciel! Excepté une analyse d'ADN à laquelle on doit avoir foi!!!! Il semblerait avoir une ascendante autochtone dans sa lignée ascendante. Mais laquelle de ces femmes? La première qu'on ne peut identifier formellement, ou la xème?

Je crois que nous arrivons tous, dans notre généalogie, à des impasses où un père ou une mère ne peut être identifié à leurs parents pour diverses raisons. D'ailleurs, au Nouveau-Brunswick, la période de 1845 à 1860 compte plusieurs registres dont les mariages ne font pas mention des parents chez les Acadiens. Ou la personne est illégitime! Ou etc.

Pour les Canadiens-français provenant de la frontière France/Espagne, les armées d'Hannibal ont du y laisser des rejetons. En sommes-nous des métis?

Si on se réfère à la définition légale de métis, je n'ai pas vu grand monde vivre dans ce mode de vie en Gaspésie, ni au Nouveau-Brunswick.

Qu'on soit métis parce qu'un ou une autochtone s'est manifesté il y a 11 ou 12 générations, soit. Une madame Caplan ou une madame Larocque ne doit pas être utilisée comme la base de tout un débat de société, si elles ne sont pas identifiées formellement? Si elles sont maintenant identifiées formellement, pourquoi ne pas le publier sur leur site?

Certains généalogistes sont d'éternels optimistes. Mais il ne faut pas se laisser aller à son enthousiasme et oublier l'essentiel de la recherche, la rigueur.

Justine
justine2026
Membre
 
Messages: 19
Inscrit le: 2011-03-05, 10:46

Re: La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étud

Messagepar justine2026 » 2011-10-04, 15:12

Abitawis a écrit:.
Kwey !

On a dit précédemment:
Je ne vois pas pourquoi il y aurait une si importante étude puisque Martel nous qualifie tous de Métis. Nuançons entre Métis et métissé par respect pour les vrais Métis.


Quelques commentaires/questions sur ces propos :

a) On demande pourquoi une telle étude sur les Métis est si importante…..

C’est parce que les Gouvernements colonisateurs du Canada et du Québec et d’autres intéressés continuent à nier l’existence de Métis au Québec….. En effet, il est évident qu’ils craignent le spectre des "droits ancestraux Autochtones" pour ces Métis. Cette négation n'est qu’une question de pouvoir et d'argent..... rien de plus….

Ainsi en utilisant entre autres les nombreux critères établis par les colonisateurs eux-mêmes (i.e. Jugement Powley) pour établir qui, selon eux, est Métis et qui ne l’est pas, on espère que cette étude prouvera l’existence de Métis et de communautés historiques et contemporaines Métis en Gaspésie. Une telle preuve est nécessaire semble-t-il, selon les critères colonisateurs « Powley », pour établir l’existence de Métis en Gaspésie …… et, ipso facto, au Québec…. Comme si les Métis avait besoin du colonisateur pour leur confirmer leur identitié et leur dire qui ils sont..... mais si les Métis insistent que le colonisateur respecte leurs droits en tant qu'Autochtones, ils doivent forcément jouer le jeu du colonisateur et suivre les règles qu'on leur imposent ....

b) Lorsque vous dites « Martel nous qualifie tous de Métis », vous excuserez l’ignorance de plusieurs, mais qui est ce « Martel » qui semble, comme Powley, avoir l’importance d’un guru? Dans quel contexte ce dit « Martel » aurait fait une telle affirmation et sur quel fondement scientifique ou social se base-t-il? S’identifie-t-il comme Métis ou comme Canadien-Français ou comme Québécois ou, pour éviter le débat, comme « enfant de l’univers » …. ?

c) Lorsque vous dites « nous », de qui parlez-vous au juste? Qui est ce « nous » dont vous affirmer représenter? Ce « nous » qui semble vouloir minimiser l’importance de l’étude qui sera entreprise sur les Métis de la Gaspésie…. et qui semble affirmer les dires de "Martel" que « nous » sommes tous qualifiés de « Métis »…. englobant et assimilant ainsi les Métis du Québec dans ce « nous » collectif dans lequel vous vous identifiée et dont vous semblez faire partie…

d) Les Gouvernements colonisateurs du Canada et du Québec et d’autres intéressés acceptent l’existence de personnes « métissées » sur « leur » territoire mais refusent de reconnaitre, pour des raisons évidentes purement économiques et politiques, l’existence de Métis sur ce même territoire….. (voir: http://www.autochtones.gouv.qc.ca/natio ... _note.html)

Dans ce contexte, ce « nous » dont il est fait mention ci-haut ose de plus faire une nuance entre « Métis » et « métissée » et, ce par respect pour les « Vrais Métis »!

Ces propos et cette distinction imposée par la philosophie coloniale révèle une attitude méprisante, même raciste et exclusive, envers non seulement les Métis qui, par leur nature et leur caractère mêmes, sont « métissés » mais également toutes les personnes « métissées » qui s’identifient et sont reconnus comme Autochtones, soit Indiens ou Inuits ou Métis.

Ce « nous » pourrait donc peut-être fournir aux lecteurs de ce forum sa définition et sa conception de ce qu’est un « Vrai Métis » et ce qu’est un «métissé » et ainsi éclairer "notre" lanterne ……

Meegwetch
.



Voilà je vais tenter de répondre:

- Nous: ce sont les Gaspésiens dont Martel estime 90% sont des méris.

- Martel: un généalogiste de Cap-d'Espoir, modérateur du site des Métis de la Gaspésie.

- Définition du métis: J'imagine qu'il fallait tiré un trait quelque part. Si on se fie aux nombres de gens qui veulent découvrir, prouver, falsifier le fait qu'ils soient autochtones purs pour en tirer des avantages, je comprends les gouvernements.

- Il me semble pour les métis que ce soit le même engouement. Alors, pourquoi ne pas publier les preuves de métissage si elles existent? On ne le fait pas sur le site des Maétis de la Gaspésie. Pures spéculations. On garde cela floue!

- je ne crois être en mesure de commenter de façon constructive sur le colonisateur. Il y a plein de peuple colonisé.

- faire de la sémantique avec « nous » est une bonne façon de tourner en rond et d'éviter l'essentiel: les preuves.

Justine
justine2026
Membre
 
Messages: 19
Inscrit le: 2011-03-05, 10:46

Re: La Communauté Métisse fera l'objet d'une importante étud

Messagepar Abitawis » 2011-10-05, 20:56

.
Kwey !

Merci, Justine, pour avoir finalement éclairé « notre » lanterne en tant que lecteurs de ce forum sur vos propos du 2011-05-19 dernier qui étaient, selon moi, beaucoup trop vagues et flous pour rendre justice à vos arguments concernant l’existence ou non de Métis et de communautés Métis dans la péninsule Gaspésienne du Québec.

Sur ce sujet, voici un article qui, je crois, résume assez bien vos préoccupations sur ce sujet:

http://www.radio-canada.ca/regions/est- ... pesien.asp

Radio-Canada, Jeudi 7 septembre 2006, 15 h 34 .

Gaspésiens ou Métis?

Les représentants de la communauté métisse de la Gaspésie avancent que 90 % des Gaspésiens ont du sang amérindien dans les veines.

Pour le généalogiste Réjean Martel, qui fouille le sujet depuis 25 ans, l'affirmation serait réaliste, mais pas dans l'ensemble du territoire.

Selon M. Martel, la très grande majorité des habitants entre Pasbébiac et Rivière-au-Renard ont un ancêtre amérindien. Ce n'est pas le cas en Haute-Gaspésie où l'occupation blanche du territoire est plus récente ni dans la baie des Chaleurs où seulement 30 % de la population pourrait revendiquer une origine autochtone.

D'après une étude sur le patrimoine génétique des Gaspésiens, réalisée par une équipe de chercheurs de l'Université du Québec à Chicoutimi, 10 % des Gaspésiennes portent des gènes amérindiens dans leur ADN. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu'elles sont les seules à être Métis, nuance la chercheuse, Hélène Vézina.

Elle ajoute que les participantes avec des ancêtres anglo-normands et canadiens-français étaient plus susceptibles que les autres d'avoir aussi un ancêtre autochtone. L'étude note que le pourcentage de femmes d'origine acadienne avec des ancêtres autochtones est par contre très faible.

Toutefois, aux yeux de la loi fédérale ni la généalogie ni la génétique ne suffisent pas à définir ce qu'est un Métis. Selon le généalogiste, Alexandre Alemann, qui a consacré 40 ans à l'histoire des autochtones, il faut appartenir à une communauté métisse reconnue au sens de la loi.

Il note que la coutume populaire qualifie les gens ou les populations susceptibles d'avoir des ancêtres autochtones de sauvages ou d'Indiens, mais rarement de Métis.

Revendications territoriales

En attendant, pour donner plus de poids à son action, la communauté métisse de la Gaspésie invite les personnes qui croient avoir des ancêtres amérindiens à s'inscrire à son registre. Le président de la communauté, Marc Leblanc, souhaite faire valoir les droits ancestraux des Métis sur le territoire gaspésien.

Le territoire appartient à ceux qui vivent hors réserves et qui font aussi partie des Premières nations, avance-t-il. Des milliers de Métis pourraient revendiquer des droits ancestraux sur la Gaspésie, selon M. Leblanc. Il se dit prêt à se rendre jusqu'en Cour suprême pour obtenir la reconnaissance des droits de sa communauté.

Il se pourrait effectivement que les démarches des Métis gaspésiens soient longues et coûteuses. Même si leur existence est reconnue par la Constitution canadienne, les Métis doivent se rendre devant le plus haut tribunal du pays pour obtenir une pleine reconnaissance.

Les revendications des Métis ne font pas l'affaire de certaines communautés autochtones, notamment celles des Micmacs de la Gaspésie.

Le projet de la communauté de Gesgapegiag de créer une pourvoirie sur les territoires non organisés de la MRC de la Haute-Gaspésie pourrait devenir l'enjeu d'une bataille sur les droits des uns et des autres. Dès que Québec autorisera les Micmacs à créer leur pourvoirie de chasse, les Métis pourraient demander une injonction.

John Martin, le chef de Gesgapegiag, ne porte pas le groupe de Métis en très haute estime. Pour le chef micmac, il s'agit d'un groupe de chasseurs qui cherchent simplement à empêcher son projet de pourvoirie de voir le jour. Cet engouement pour leurs origines amérindiennes lui paraît suspect et contraire au fait que beaucoup de Micmacs sont toujours victimes de racisme et d'ostracisme.

Ailleurs au Québec

Le cas de la Gaspésie n'est pas unique au Québec. Une autre communauté métisse, celle du domaine du Roy et de la Seigneurie de Mingan, existe déjà.

L'association compte déjà 2500 membres sur la Côte-Nord et au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ces Métis revendiquent notamment le droit d'installer des camps en forêt afin d'y pratiquer la chasse la pêche et la cueillette.

La cause est devant la Cour supérieure. Le Québec ne reconnaît aucun droit aux Métis actuellement.


Quoique les gouvernements reconnaissent forcément depuis des générations la présence sur «leurs » territoires de personnes qu’ils qualifient comme étant d’ascendance mixte, indienne et européenne, ils refusent carrément pour des raisons purement économiques et politiques de reconnaître comme Autochtones les personnes métissées parmi elles qui s’identifient comme étant des Autochtones et, ce, même si celles-ci sont identifiées et reconnues par leurs semblables et leurs communautés comme étant des Autochtones (i.e. des Sauvages) et même si elles pratiquent leur culture Autochtone bien distinctement des non-autochtones qui les entourent…

Vu la négation continue du Québec vis-à-vis la présence de Métis sur « son » territoire, il est donc normal que la Communauté métisse de la Gaspésie ait décidé de procéder avec d’importantes études sur ce sujet et ainsi vouloir faire valoir, par la voie des tribunaux, les droits ancestraux Autochtones de ses membres …..

« Il nous faut des preuves rigoureuses !» dites-vous?

N’ayez crainte, face aux ressources illimités de l’État, la Communauté métisse de la Gaspésie et ses membres devront forcément respecter tous les critères imposés par les dits gouvernements et fournir rigoureusement des preuves, des témoignages, des études, des recherches, des expertises, etc, si elle veut gagner sa cause en justice devant les tribunaux non-autochtones ….

Pendant que ce débat se poursuit, la politique coloniale de négation et d’assimilation des populations Autochtones autant Inuits, Indiens et Métis par les gouvernements se poursuit toujours tranquillement, sournoisement, cas par cas, individu par individu, famille par famille, ….

Meegwetch
.
Abitawis
Membre
 
Messages: 160
Inscrit le: 2009-06-27, 20:39
Localisation: Outaouais


Retour vers Sur la Piste des Métis

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 4 invités