Pourvoirie autochtone vs honoraires de Maître Rémi Bujold

Participez à la structure de notre organisation

Pourvoirie autochtone vs honoraires de Maître Rémi Bujold

Messagepar Raymond Cyr » 2008-05-06, 18:16

Pourvoirie autochtone, les honoraires de Rémi Bujold dévoilés

Le Journal de Montréal révèle aujourd'hui les honoraires versés à Rémi Bujold l'an dernier pour son travail de facilitateur ou d'arbitre dans le projet de pourvoirie autochtone en Gaspésie.

Monsieur Bujold a été nommé en mai 2007 par le gouvernement pour aider aux échanges entre la communauté de Gesgapegiag et les intervenants du milieu. Monsieur Bujold a obtenu 4 contrats pour ce travail, mais qui ont tous échappé aux appels d'offres puisqu'ils se chiffrent à moins de 25 mille dollars.

L'ex-ministre fédéral libéral en Gaspésie a reçu 24 mille 891 dollars pour agir comme facilitateur, 23 mille 910 dollars pour le processus de consultation, 24 mille dollars pour une consultation par MRC, et 17 mille 103 dollars pour présenter le rapport aux différents intervenants.

Rémi Bujold est lobbyiste depuis son retrait de la vie politique. Il a été le patron du ministre Claude Béchard au milieu des années '90 chez GPC Affaires publiques, selon le Journal de Montréal.

Le quotidien révèle que monsieur Bujold et sa conjointe ont versé ensemble 16 mille 145 dollars au Parti Libéral du Québec entre 2000 et 2006 selon les listes du Directeur Général des Élections du Québec.

Le conseil de bande de Gesgapegiag a reçu 200 mille dollars du budget discrétionnaire du ministre des Affaires autochtones, Benoit Pelletier pour louer les salles et payer les frais de déplacements notamment, afin de tenir les consultations sur la pourvoirie.

Rémi Bujold n'a pas retourné nos appels.

Octave Thibault
Raymond Cyr
Ki Otipemisiwak /Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit, notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Raymond Cyr » 2008-05-06, 18:21

Imprimé à partir du site web lechodelabaie.canoe.ca - 6 mai 2008 - © 2008 L'ÉCHO DE LA BAIE
--------------------------------------------------------------------------------
Contrats sans appel d’offres : un proche du PLQ empoche 90 000 $

Presse Canadienne

6 mai 2008 - 10:09

Actualités locales - Un ancien ministre de John Turner et chef de cabinet de Robert Bourassa demeuré proche des libéraux a empoché 90 000 $, l'an dernier, quand le ministère québécois des Ressources naturelles lui a confié sans appel d'offres quatre contrats différents, qui auraient peut-être dû être regroupés en un seul faisant celui-là l'objet d'un tel appel.

C'est ce que rapporte Le Journal de Montréal, qui précise que Rémi Bujold est toujours un «gros donateur» du PLQ. Sa conjointe et lui auraient versé plus de 16 000 $ au parti de Jean Charest entre 2000 et 2006.

Les quatre contrats n'ont pas fait l'objet d'appels d'offres puisqu'ils étaient de moins de 25 000 $.

M. Bujold aurait reçu 24 900 $ pour agir comme facilitateur, 23 900 $ pour consulter des groupes régionaux, 24 000 $ pour consulter d'autres groupes régionaux, et 17 100 $ pour présenter un rapport à divers intervenants. Tous ces contrats étaient liés à l'implantation d'une pourvoirie gérée par les Micmacs de Gesgapegiag dans le canton de Baldwin, en Gaspésie.

Lobbyiste depuis son retrait de la politique, M. Bujold a été le patron de l'actuel ministre des Ressources naturelles, Claude Béchard, au sein de GPC Affaires publiques, dans les années 1990.

M. Béchard a assuré à la mi-avril que le mandat avait été divisé en quatre contrats parce qu'il était question de quatre étapes bien distinctes.

Son attaché de presse, Pascal D'Astous, a précisé que c'est la ministre Nathalie Normandeau qui avait suggéré qu'on accorde le mandat à M. Bujold.
Raymond Cyr
Ki Otipemisiwak /Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit, notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Richard Harvey » 2008-05-06, 19:10

Et combien pensez-vous les facilitateurs ( des traîtres) dans le dossier de l’Approche commune, les Chevrette et sa suite, les Bouchard ( Benoît) et sa suite, les Curtness et sa suite, les Detroio et sa suite, les Fortier( AlcanTINTO) et sa suite, les Bernard et sa suite, les Maltais et sa suite et ainsi de suite depuis le 14 juillet 2000....combien pensez-vous ils ont coûté au trésor public, pour se promener sur le territoire et amadouer tout le monde à coup d’exception ici et là, de publicité achetée dans les journaux locaux et nationaux, de pamphlets de compte de dépenses etc. À Chicoutimi en 2003 ils étaient une quarantaine de « muttes » qui se sont déplacés pour venir déblatérer leurs conneries.

Des MILLIONS DE DOLLARS $$$$$$$$

Et nous on a PAS UN SOUS pour s’en défendre...pas un seul qui ne sort directement de nos poches !

Merci M. Cyr de me donner l’occasion d’en remettre sur ce qui était déjà beaucoup !
Richard Harvey
Fils du Piékouagamy
Richard Harvey
Membre
 
Messages: 930
Inscrit le: 2005-11-17, 16:15

Messagepar Raymond Cyr » 2008-05-07, 04:54

Imprimé à partir du site web lechodelabaie.canoe.ca
6 mai 2008 - © 2008 L'ÉCHO DE LA BAIE
-------------------------------------------
Rémi Bujold: un ex ministre très choyé...

Mathieu Boivin (Journal de Montréal

6 mai 2008 - 09:33

Actualités locales - Gros donateur au PLQ, l'ex ministre libéral fédéral Rémi Bujold a obtenu l'an dernier quatre contrats du ministère québécois des Ressources naturelles qui ont échappé aux appels d'offres mais qui lui ont permis d'empocher tout près de 90 000 $.

Le Journal de Montréal a relevé, dans les crédits 2008-2009 du ministère des Ressources naturelles, trois contrats au nom de Rémi Bujold, ex-ministre et député libéral fédéral de Bonaventure-Îles-de-la-Madeleine. Aucun de ces contrats n'a fait l'objet d'un appel d'offres, puisque le gouvernement n'est pas obligé d'y recourir lorsque les contrats sont de moins de 25000 $.

M. Bujold a ainsi touché 24 891,51 $ pour agir comme «facilitateur, négociation pourvoirie Canton Baldwin», 23 910,41 $ pour un «processus de consultation auprès des groupes régionaux (pourvoirie de Gesgapegiag)» et 24000 $ pour «faire une consultation par MRC» sur le même sujet (voir tableau).

Une vérification auprès du Ministère a permis d'apprendre qu'un quatrième contrat, pour la somme de 17103,25 $, a aussi été accordé à M. Bujold pour «présenter le rapport aux différents intervenants».

Ex-chef de cabinet de Bourassa

M. Bujold, qui a été chef de cabinet de l'ex-premier ministre Robert Bourassa, vient en effet de terminer son travail de médiateur dans le dossier de la pourvoirie autochtone que veulent implanter les Micmacs de Gesgapegiag, en Gaspésie, un projet controversé qui irrite les chasseurs blancs de la région.

Les listes du Directeur général des élections du Québec révèlent que M. Bujold et sa conjointe, qui est aussi actionnaire de l'entreprise 3102-3401 Québec inc., ont versé ensemble 16145 $ (M. Bujold: 13345 $) au Parti libéral du Québec entre 2000 et 2006.

Lobbyiste

Lobbyiste depuis son retrait de la politique, Rémi Bujold a par ailleurs été le patron de l'actuel ministre des Ressources naturelles, Claude Béchard, au milieu des années 1990 chez GPC Affaires publiques.

Il est actuellement président du conseil de Ryan Affaires publiques, où il a entre autres, depuis le 1er janvier, un mandat évalué entre 50 000 $ et 100000 $ pour obtenir des autorisations de plusieurs ministères - dont le ministère des Ressources naturelles - au profit d'une société minière cliente.

Notons, en terminant, que le Conseil de bande de Gesgapegiag a reçu 200 000 $, à même le budget discrétionnaire du ministre responsable des Affaires autochtones, Benoît Pelletier, pour payer les frais d'organisation (location de salles, frais de déplacement, etc.) de la consultation de M. Bujold. Chez M. Pelletier, on nous a expliqué qu'il avait fallu procéder ainsi parce qu'aucun programme ne permet de financer ce type d'activité.

Rémi Bujold a récemment admis que «dans les 12 réunions publiques que nous avons eues sur l'ensemble du territoire, incluant les Îles-de-la-Madeleine, nous n'avons pas atteint le cap de 600 personnes lors de ces réunions».

LES CONTRATS

Objet du contrat : (2 mai 2007) Le «Ministre» retient les services professionnels du «Contractant» afin d'agir à titre de facilitateur dans les échanges entre la communauté des Micmacs de Gesgapegiag et les intervenants impliqués dans le milieu concernant l'implantation d'une pourvoirie gérée par les Micmacs dans le territoire désigné du canton de Baldwin. Montant maximum: 24 000 $ (facturé: 24 891,41 $)

Objet du contrat: (4 août 2007) Le «Ministre» retient les services professionnels du «Contractant» afin de faire une consultation auprès des groupes faunes régionaux dans le cadre du projet d'implantation d'une pourvoirie gérée par les Micmacs dans le territoire désigné du canton de Baldwin. Montant maximum: 24 000 $ (facturé: 23 910,41 $).

Objet du contrat: (22 novembre 2007) Le «Ministre» retient les services professionnels du «Contractant» afin de faire une consultation par MRC auprès des membres des associations faisant partie du Groupe faune régional Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine dans le cadre du projet d'implantation d'une pourvoirie gérée par les Micmacs dans le territoire désigné du canton de Baldwin. Montant maximum: 24 000 $ (facturé: 24 000 $).

Objet du contrat: (18 février 2008) Le «Ministre» retient les services professionnels du «Contractant» afin qu'il présente aux divers intervenants désignés par le «Ministre» le rapport qu'il a produit dans le cadre du projet d'implantation d'une pourvoirie gérée par les Micmacs dans le territoire désigné du canton de Baldwin. Montant facturé: 17 103, 25 $.



QUI EST RÉMI BUJOLD?

Natif de Saint-Jules de Cascapédia, en Gaspésie, Rémi Bujold est âgé de 63 ans.

En 1979, puis en 1980, il est élu député fédéral de Bonaventure-Îles-de-la-Madeleine sous la bannière du Parti libéral du Canada (PLC).

Il a servi à titre de secrétaire parlementaire du ministre de l'Emploi et de l'Immigration, puis, en 1983, de président du Caucus national du PLC.

En 1984, il est pendant trois mois ministre d'État au Développement régional.

Il quitte la politique fédérale en 1985 pour occuper le poste de chef de cabinet de M. Robert Bourassa, alors chef de l'opposition officielle et ensuite premier ministre du Québec.

M. Bujold est président du conseil de Ryan Affaires publiques depuis la fondation du cabinet, en 2006. Auparavant, il était conseiller principal chez GPC Affaires publiques.
Raymond Cyr
Ki Otipemisiwak /Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit, notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Richard Harvey » 2008-05-07, 10:10

Avant de devenir Directeur Général du Conseil de l'Industrie Forestière du Québec ( des exploiteurs de peuples et prédateurs par excellence), Guy Chevrette avait été Ministre sous le gouvernement Landry et Bouchard , puis lobbyiste dans l'Approche commune et l'industrie forestière, et FACILITATEUR, j'oserais presque dire "agitateur" et "crieur public".


À Nos frais SVP.

Quelle honte!

Quelle trahison!
Richard Harvey
Fils du Piékouagamy
Richard Harvey
Membre
 
Messages: 930
Inscrit le: 2005-11-17, 16:15


Retour vers Notre Avenir

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron