Déclaration des Peuples Autochtones...

Participez à la structure de notre organisation

Déclaration des Peuples Autochtones...

Messagepar buck » 2008-05-05, 01:32

Kwe




Droits autochtones : Lemay et Lévesque furieux

(François-Olivier Dénommé) 02/05/2008. Les députés bloquistes de la région sont furieux. Ils réagissent à une lettre ouverte de 100 juristes et experts qui ont dénoncé l'attitude du gouvernement envers les autochtones.
C'est que le Canada n'a toujours pas ratifié la Déclaration des droits des peuples autochtones.

Les députés Yvon Lévesque et Marc Lemay soutiennent que le Canada est l'un des quatre pays à ne pas avoir adhéré à cette Déclaration et qu'il s'agit d'une honte.

Marc Lemay parle de lâcheté.
http://www.webdiffuseur.qc.ca/actualite.asp

com_Lemay...pdf (47,4 Ko)
Minawag Kika Wamin

Luc Tremblay(MÉTIS et FIER)
Avatar de l’utilisateur
buck
Membre
 
Messages: 343
Inscrit le: 2007-11-01, 22:05
Localisation: La Sarre

Messagepar Raymond Cyr » 2008-05-05, 06:51

Bonjour,

Et la suggestion sans cesse répétée par certains de faire des courbettes révérentieuses aux élu-es, question de droits autochtones métis, est pour le moins paradoxale vis-à-vis la réalité froide et sèche des faits.
Raymond Cyr
Ki Otipemisiwak /Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit, notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar mitakuye oyasin » 2008-05-05, 07:32

Déclaration des droits des peuples autochtones

« LE REFUS DU GOUVERNEMENT DE RATIFIER LA DÉCLARATION
EST UNE VÉRITABLE HONTE POUR LE CANADA »
– Marc Lemay


Ottawa, le jeudi 1er mai 2008 – Puisque le Canada n’a toujours pas ratifié l’importante Déclaration des droits des peuples autochtones, plus de 100 juristes et experts ont dénoncé, dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui, le manque d’initiative du gouvernement conservateur et fait remarquer que les arguments juridiques qu’ils ont avancés pour justifier leur refus ne tenaient pas la route. « Cette initiative vient, à très juste titre, rappeler au gouvernement Harper que son refus de ratifier cette déclaration est insensé et tout à fait malvenu. Seuls quatre pays ont suivi cette voie, et le fait que le Canada en fasse partie est une véritable honte, d’autant plus qu’il a laissé filer un nombre considérable d’occasions d’amorcer un dialogue constructif avec les autochtones », a lancé le porte-parole du Bloc Québécois pour les questions touchant les Affaires indiennes et le Nord canadien et député d’Abitibi—Témiscamingue, Marc Lemay.


« On se rend de plus en plus compte que les conservateurs accordent finalement bien peu d’importance au respect des droits de la personne : à leur refus de ratifier cette Déclaration des droits des peuples autochtones, on doit ajouter l’abolition du programme de contestation judiciaire, qui était l’outil de prédilection des minorités qui souhaitaient faire valoir leurs droits, de même que la réduction drastique des fonds alloués à Condition féminine Canada et aux programmes d’alphabétisation des autochtones. Leur feuille de route ne s’améliore pas, et on ne peut pas dire que ce soit rassurant », a pour sa part fait valoir le porte-parole adjoint pour les questions touchant les Affaires indiennes et le Nord canadien et député de Abitibi—Baie James—Nunavik—Eeyou, Yvon Lévesque.
Marc Lemay déplore le fait qu’en dépit des multiples avis favorables émis autant par le Comité permanent des affaires autochtones et du développement du Grand Nord que de la Chambre des communes, Stephen Harper ait non seulement refusé catégoriquement d’endosser cette déclaration, mais qu’il ait en plus tenté d’influencer d’autres pays à suivre son triste exemple. « Les Nations Unies ont travaillé patiemment et minutieusement, de concert avec les peuples autochtones, et ce, pendant plus de 20 ans, pour accoucher de cet instrument de défense des droits des autochtones – et Stephen Harper rejette tout ce travail du revers de la main, en se trouvant des échappatoires qui manquent tellement de crédibilité qu’on ne peut y voir qu’une insulte à notre intelligence. Mais cette arrogance ne saurait masquer la lâcheté tout à fait regrettable dont elle témoigne du même coup », a conclu le député d’Abitibi—Témiscamingue.



– 30 –
Renseignements : Karyne Duplessis Piché, attachée de presse Cabinet du chef du Bloc Québécois
Tél. : 613 947-2495
Cell. : 613 296-1041
www.blocquebecois.org
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Messagepar Yves Décosse » 2008-05-05, 07:48

Bonjour,

Ce même M. Lemay n'est-il pas un de ceux qui renie le fait Métis au Québec ? Il me semble avoir déjà lu ceci sur ce forum. Est-ce que je me trompe ?
Yves Kaku Décosse
Yves Décosse
Membre
 
Messages: 336
Inscrit le: 2005-11-22, 19:21

Messagepar Raymond Cyr » 2008-05-05, 08:02

Bonjour,

Au moment même (Réf: blog de M. R. Bouchard) où la voix d'un membre représentant des Premières Nations dit qu'il n'y a d'Autochtones que les Premières Nations, oui, il y a lieu d'interroger, à savoir si Monsieur Lemay parle en défense de tous les Autochtones ou bien que des membres Premières Nations (toutes métissées, dans les faits).
Raymond Cyr
Ki Otipemisiwak /Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit, notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Richard Harvey » 2008-05-05, 11:37

Vous avez parfaitement raison Monsieur Decosse, c'est ce même député Lemay qui suit intégralement la ligne de parti ( antimétis) du Bloc, qui se trouve la même que celle du P.Q qui ont pourtant un député en Abitibi-Témisquamingue...Métis, à ce qu'on dit. Tout un paradoxe!

Si le Canada n'a pas encore signé cette déclaration de l'ONU c'est simplement parce que le cadre juridique est ambigüe et soulève de grandes inquiétude dans le milieu des Grands Argentiers et des Puissants oligopoles de ce monde qui veillent à leurs intérêts: mettre la main sur les ressources et les droits d'accès aux territoires par le biais d'ententes mercentilistes en béton avec les Indiens ( minoritaires) sur ces mêmes territoires.

Il importe donc pour la survie du régime de réduire au minimum les ayants droits naturels comme les Métis, et de désorganiser, par la désintégration systématique, les collectivités d'arrière-pays! En d'autres termes se donner les outils pour "fermer les régions" en tout ou en partie dans un objectif purement utilitariste.

Dès qu'ils se sentiront à l'abri - ou dès qu'ils seront certains d'avoir le gros bout du bat- sur nos territoire, ils signeront.

Et ce sera le chaos pour tous les autochtones...même les riches!
Richard Harvey
Fils du Piékouagamy
Richard Harvey
Membre
 
Messages: 930
Inscrit le: 2005-11-17, 16:15

Messagepar Richard Harvey » 2008-05-05, 12:07

Et pendant que nous tergiversons et jouons au « plus meilleur Métis du monde » les vautours n’ont pas attendu la signature d’un traité et s’apprêtent à s’entredéchirer à coups de Milliards de dollars pour construire la route des Monts Otishs pour en extraire les diamants et les ressources tréfoncières et les gouvernements épongent les déficits des « réserves » et distribuent les Millions en cadeau et pots de vin de toutes sortes à des incompétents pour qu’ils continuent d’être et deviennent encore plus incompétents. Et ce sont ces gens-là, qui prétendent au Cénacle de l’autochtonie, à qui il faudrait demander qui nous sommes et où devrions-nous être ?

Le chaos rien de moins ! !

À Kitsisakic il n'y a toujours pas de dénouement pour ce projet communautaire ( pas assez payant) et à Rapid Lake encore moins!!!
Richard Harvey
Fils du Piékouagamy
Richard Harvey
Membre
 
Messages: 930
Inscrit le: 2005-11-17, 16:15

Messagepar Russel Aurore » 2008-05-05, 13:15

Il faut trouver un moyen de placer le député Lemay face à ses contradictions. Publiquement !

Russel Bouchard
Russel Aurore
Membre
 
Messages: 324
Inscrit le: 2005-10-08, 13:43
Localisation: Chicoutimi

Messagepar Richard Harvey » 2008-05-05, 15:35

Le député Lemay avait publiquement nié l'existence de Communautés métisses au québec bien avant la conclusion bidon des chercheurs de l'Université Laval!

( je cherche la référence et la publie aussitôt, c'est promis)

En attendant voilà un exemple de couardise politicienne:


Voici ce que disait à propos de la déclaration le porte parole du Bloc Québécois en matières d’affaires indiennes et du nord M. Marc Lemay député de Rouynd en 2006 :



« Il est urgent que le gouvernement minoritaire de Stephen Harper revienne sur sa position et appuie publiquement la Déclaration. Le Canada doit envoyer un message clair à la communauté internationale, qui souhaite l’adoption de cet important outil de protection de droits humains et que les peuples autochtones ne se voient plus exclus des protections inhérentes aux droits de l’homme et garanties à tous », a fait savoir le porte-parole du Bloc Québécois, Marc Lemay... »


Et voici ce qu’il répondait à notre confrère Luc Tremblay qui l’avait interpellé à propos de la protection des droits ancestraux des Métis de l’Abitibi-Témisquamingue.





Monsieur,

Le message courriel que vous avez adressé au Bloc Québécois, à partir de notre site web, nous est bien parvenu. J'en ai pris connaissance avec grand intérêt.

Je comprends votre frustration concernant l'argent des contribuables qui est utilisé pour défendre une cause sans que celle-ci ne soit jamais vraiment réglée. C'est que les enjeux débattus dans cette situation sont très complexes s'inscrivant dans des champs multiples de juridiction gouvernementale différente, entraînant des conséquences à effet domino.

Ainsi, les agents provinciaux de la Faune se doivent de faire appliquer la loi que monsieur Paul a contestée. Les procureurs de la Couronne font leur travail jusqu'à ce qu'ils arrivent au noeud du problème qu'ils ne peuvent résoudre puisque la reconnaissance du statut des autochtones n'est pas de leur compétence. Devant cette impasse, la Couronne doit mettre en cause le gouvernement fédéral qui lui, pour l'instant, préfère un acquittement faute de preuve plutôt que de plaider la cause car ce dossier éminemment politique n'est pas encore réglé au niveau fédéral.

Tant que nous serons sous l'emprise d'un gouvernement fédéral, la reconnaissance du statut des autochtones québécois, vivant hors réserve ou non, de même que la détermination des droits qui découlent de ce statut, est une bataille qui doit se faire au niveau fédéral puisque ce dossier est de sa compétence. Voilà pourquoi je vous invite à faire des revendications et des pressions auprès du ministère des Affaires indiennes et du Nord afin d'obtenir reconnaissance de vos droits ancestraux.
Recevez, Monsieur, l'expression de mes salutations sincères.

Marc Lemay, député d'Abitibi-Témiscamingue(819) 762-3733 / 1-800-567-6433


(Les soulignées sont de moi)

C'est ce qui s'appelle se laver les mains de tout compromis. Ç'est un député du gouvernement canadien, critique en matières autochtones qui dit ces choses. Cela ne semble pas le concerner le Monsieur!
Richard Harvey
Fils du Piékouagamy
Richard Harvey
Membre
 
Messages: 930
Inscrit le: 2005-11-17, 16:15

Messagepar Richard Harvey » 2008-05-05, 16:18

Voici un témoignage de notre bon ami Luc Tremblay qui en dit long sur ce que pense Marc Lemay au sujet des Métis.

( référence forum de la Nation)





Kwé

Bonjour Danielle et Géronimo-géronimo,

Dimanche dernier, lors de notre meeting mensuel, M. Marc Lemay député du Bloc Québécois(et ancien avocat) est venu assister à notre assemblée et nous a dit qu'au Québec, il n'y avait pas de Métis????

Il a aussi mentionné, que nous (La Sarre)devrions cesser de prétendre que nous étions Métis, et il a ajouté, vous autres vous êtes des indiens. Les Métis, y en a seulement dans l'Ouest Canadien. Et, seul ceux qui descendent directement de Louis Riel peuvent s'identifier comme Métis et ce dans l'Ouest Canadien.

Nous lui avons alors dit que M. Louis Riel étais venus au monde au Québec, et que dans ce cas, il y avais surement des Métis au Québec.

Alors, quoi penser de tout ceci???

Meegwetch
Luc Tremblay(Autochtone et Fier)

Posté le: 2008-01-17, 06:35 Sujet du message:




Et quelques réactions ...bien légitimes:


M.Tremblay ,

Vous pourrez dire à M. Marc Lemay de retourner sur les bancs d'école et de revoir son histoire du Canada.

Oui il y a des Métis en Abitibi. Je suis native de l'Abitibi et je suis Métisse.
Si vous êtes descendants de Métis avant 1850, peu importe l'endroit où vous vivez PRÉSENTEMENT, vous êtes Métis.

C'est pourtant pas sorcier à comnprendre. Mais les gouvernements font encore la sourde oreille, ils se bouche les yeux; mais ils n'auront bientôt plus le choix de voir et d'entendre que nous sommes là, que nous avons de la descendance et que c'est pour eux que nous nous battons.
_________________
Ki Otipemisiwak / Moi, de celles des gens libres
Li Esprit, note Créateur, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw Danièle Robineault
Esprit, notre Créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée



Et encore un peu:

Kwé,

Pour en revenir à M. Marc Lemay; imaginez-vous donc, qu'il étais avocat avant de se lancer en politique.

En plus, d'être le député Bloquiste, imaginez vous que c'est le porte-parole auprès des autochtones (en réserve et hors réserve)
pour l'opposition.

Donc, on peut dire qu'on est dans marde avec un gars qui dit qu'il ni a pas de métis au Québec.

Meegwetch
Luc Tremblay(Autochtone et Fier)


Posté le: 2008-01-17, 02:33 Sujet du message: Les autochtones plus nombreux à Sherbrook




Voilà!
Richard Harvey
Fils du Piékouagamy
Richard Harvey
Membre
 
Messages: 930
Inscrit le: 2005-11-17, 16:15

Messagepar Raymond Cyr » 2008-05-06, 08:38

Bonjour,

La prétention qu'il n'y a de Métis-ses que dans l'Ouest (Métis Home Land) uniquement vient du fait qu'en 1982, l'article 35 de la Constitution vient dire à tous les Canadiens que les Métis-ses sont des Autochtones à l'égal des Indiens et des Inuits. Permettez-moi d'expliquer ce que Nous (Métis-ses) avons toujours su, dans l'Est.

(Si l'on avait pas inscrits les Métis-ses en ce sens, à la Constitution canadienne, la Reine ne permettait sèchement pas le rappatriement de la Constitution car la Couronne d'autrefois s'était commise en précisant clairement (deux siècles auparavant environ) que les enfants issus de l'union d'Indiennes avec des Eurocanadiens et les enfants issus de l'union d'Indiens avec des Eurocanadiennes sont des Indiens au sens de la loi britannique : la nôtre, au Fédéral.)

Toutefois, le fruit de ces unions interethniques (Indien-nes) fut appelé Métis-se dans le jeune Canada-Ouest, par le Fédéral. Et dans la version de la Couronne britanique, ce sont des Autochtones (Indiens), point à la ligne. À la demande du Canada de rappatrier la Constitution (originale), la Couronne britannique ne pouvait permettre aucun failli à sa parole déjà portée sur le papier (écrit) et archivé depuis... lors du rappatriement de la Constitution. Il fallait que le Fédéral respecte les Indiens, fussent-ils appelés ''Métis-ses'' pour les distinguer de ceux-celles déjà en réserves ou qui allaient y entrer. Or, c'est la Couronne qui aura imposé le geste de respect à sa parole et non quelque héros obscur du Canada...

Or, lorsque les Métis qui détiennnent les preuves écrites d'être Métis-ses en 1982, au rappatriement de la Constitution, car leurs ancêtres furent propriétaires de terres avec des papiers légaux à cet effet, dans l'Ouest, ils-elles se sont détaché-es rapidement du CAP (Congress of Aboriginal People) en 1983 pour fonder, entre autres, le Métis National Council et la Manitoba Métis Federation recevant 42 millions $ annuellement pour se maintenir.

Sachons bien que tous les Métis-ses francophones et ce, autant Louis Riel et Gabriel Dumont en leur époque, sont descendants de Métis de l'Est (Québec et Maritimes), des Métis-ses qui ont fondé l'Ouest métis-se. Ce ne sont pas des Eurocanadien-nes (Blanc-hes) venu-es de l'Est. Ce sont des Autochtones Métis-ses de l'Est qui fondèrent l'Ouest MÉtis-ses à l'exception des Européens anglophones (Écossais) de Lord Selkik qui arrivèrent directement dans l'Ouest et s'unirent là à des Autochtones. Beaucoup d'individus et d'organismes intéressés tentent de cacher ce fait connu. (Quelle lamentable attitude.)

Powley (Ontario-Est) aura levé un coin du voile mensonger couvrant notre réalité historique et sociale.
Raymond Cyr
Ki Otipemisiwak /Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit, notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09


Retour vers Notre Avenir

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité