Le viol de la Loi et le Mont Orford

Participez à la structure de notre organisation

Le viol de la Loi et le Mont Orford

Messagepar Raymond Cyr » 2006-03-13, 13:45

DOSSIER PARC DU MONT-ORFORD
Février 2006

En octobre dernier, l’article Des menaces pèsent sur le Parc du Mont-Orford paraissait dans le Bio-Nouvelles. Je mentionnais que le sort de ce parc serait connu en août. Pourtant le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Thomas Mulcair, n’a toujours pas annoncé sa décision.

Voici une lettre de Jean-Guy Dépôt, Président du Conseil régional de l'Environnement de l'Estrie (CREE) adressée à Thomas Mulcair, ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

Annie Tellier

Bonjour à tous les ministres, députés, amis et collègues,

M. Mulcair doit protéger le Parc du Mont-Orford !

Suite aux récentes interventions dans les médias sur le Parc du Mont-Orford, nous nous devons de préciser pourquoi, à notre avis, le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs doit dire non au projet de Mont-Orford Inc. Selon nous, les raisons qui justifieront sa décision sont malheureusement ignorées par plusieurs.

Le ministre Thomas J. Mulcair, doit faire respecter la Loi sur les Parcs! L'article 1 de cette loi, définit un parc comme un lieu «dont l'objectif prioritaire est d'assurer la conservation et la protection permanente de territoires représentatifs des régions naturelles du Québec». Les terrains du Parc du Mont-Orford sont protégés en permanence depuis 1938. Selon l'article 5 de la même loi, «on ne peut ni vendre ni échanger les terrains faisant partis du parc». Proposer de faire ce projet et de passer outre à la loi, c'est inciter le ministre Mulcair et le Gouvernement Charest à être illégal et à violer cette loi qui pourtant s'applique au 23 Parcs nationaux du Québec. Si jamais malheureusement on cédait au chantage de certains intervenants économiques et municipaux, «L'intérêt public commandera de tester la Loi sur les parcs. Il est clair que la collectivité québécoise aura intérêt à ce qu'un tribunal tranche clairement sur le sens de l'article premier de cette loi, que Québec s'apprête à contourner par un règlement l'autorisant à faire indirectement ce que la loi interdit explicitement. Certes, l'article 4 de la loi permet à Québec de modifier la Loi sur les parcs. Mais la question de fond est la suivante : ces modifications doivent-elles se faire selon l'esprit et la lettre de l'article premier, à savoir qu'elles devraient concourir à assurer la conservation et la protection permanente du parc» ? (Louis-Gilles Francoeur, Le Devoir 3/9/2004). Le gouvernement devra rapidement modifier cette loi, pour la calquer sur la Loi sur les parcs nationaux du Canada, qui elle, ne permet que l'agrandissement d'un parc.

Permettre un projet d'étalement urbain dans un petit parc national n'est pas, à mon sens, du développement durable. Ni le retrait et le massacre de 330 acres de forêt mature, contenant des érables, des pins rouges, des chênes rouges, des noyers cendrés de 70 à 100 ans. (Voir : Pétition pour protéger le Parc du Mont-Orford, signée par 8300 personnes). Pourquoi permettre illégalement la construction de 1000 unités d'habitation et environ 3200 places de stationnement dans un parc national ? Alors que la Loi sur les Parcs ne permet plus l'installation d'un centre de ski ou d'un terrain de golf dans un parc. On permettrait ainsi une augmentation de ce qui est devenu une dérogation majeure au profit d'un développeur immobilier. Le maire Pierre Rodier a parfaitement raison de s'opposer à ce projet, car comment pourrait-il faire respecter une dérogation mineure ailleurs sur le territoire de la municipalité du Canton d'Orford? Au Québec, on a un important retard dans la protection des aires protégées, ce n'est pas en cédant illégalement des terrains situés dans le parc national du Mont-Orford qu'on démontrera concrètement notre volonté d'atteindre 8% et idéalement 10%, alors qu'on est à environ 5% actuellement. Qui voudra généreusement céder dans le futur au gouvernement du Québec, des terrains par un don écologique ou autres donations, s'il n'a pas la certitude que ces aires dites protégées risquent d'être cédées à un promoteur immobilier?

Ce projet d'envergure n'a malheureusement pas fait l'objet d'une étude d'impact globale sur l'environnement. Cet immense chantier affecterait assurément le système hydrique du ruisseau Castle et provoquera énormément d'érosion de même que l'apport d'une importante quantité de sédiments vers le lac Memphrémagog, réservoir d'eau potable de plus de la moitié des Estriens (160 000) contribuables des Villes de Magog et de Sherbrooke, et d'autres villes sur les rives du lac. Rappelons qu'il y a un manque chronique d'eau potable dans le secteur sud du Canton d'Orford. Au cours des derniers mois de l'année 2005, la municipalité a dû verser plus de 20 000$ à l'entreprise Laforest Nova Aqua Inc. pour la recherche d'eau souterraine et l'étude de capacité des puits existants. Chaque année sur une période de 8 semaines, du 15 novembre au 15 janvier environ, Mont-Orford Inc. pompe du petit étang aux Cerises pour l'enneigement artificiel des pistes de ski alpin environ 227 124 000 litres d'eau (60 000 000 gallons).

En décembre 2004, le BAPE a constaté que l'évaluation du débit soutiré actuellement à l'étang aux Cerises est de 47 litres/seconde. Ce débit moyen soutiré serait trois fois supérieur à un débit réservé acceptable, soit 17,6 litres/seconde. Cette année avec le temps chaud, on m'indique qu'on a dû recommencer à quatre occasions la fabrication de neige artificielle. Avec les effets des changements climatiques qu'on a à subir depuis quelques temps, il sera de plus en plus difficile de maintenir rentable les 83 centres de ski au Québec. Déjà l'organisme Ouranos, prévoit qu'à l'avenir, les patinoires extérieures, la production de sirop d'érable et la fabrication de la neige artificielle seront grandement affectées dans la région des Cantons-de-l'Est.

Faut-il absolument charcuter un parc national pour sauver un centre de ski? Non, car «L'industrie du ski pourrait se retrouver avec une baisse de clientèle de 30% d'ici une dizaine d'années, par le simple effet du vieillissement de la population. Une décroissance de cette ampleur aurait des effets dramatiques sur les centres de glisse, concède Claude Péloquin, président-directeur général de l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ). Des stations lanceraient la serviette et la rentabilité de nombreuses autres serait mise à mal, résume-t-il». (Alain Bisson - Journal de Montréal 13/12/2004).

Je souhaite que Monsieur Mulcair se prononce rapidement contre ce projet immobilier et qu'il assure ainsi la protection de l'intégrité territoriale du Parc national du Mont-Orford, mais aussi de tous les autres parcs nationaux du Québec.

Jean-Guy Dépôt,
Président du Conseil régional de l'Environnement de l'Estrie (CREE)




Copyright © 1999 - 2006 - Société de biologie de Montréal
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Raymond Cyr » 2006-03-13, 13:48

----- Original Message -----
From: raymond cyr
To: Orford
Sent: Monday, March 13, 2006 9:24 AM
Subject: Les Métis manifestent


Monsieur Rodier,





La Communauté métisse de l’Estrie s’oppose fermement à toute transaction concernant le Parc du Mont Orford et autres terres publiques.



En bref, les Métis de l’Estrie considèrent être les propriétaires véritables de terres qui s’appelaient initialement Terres des Sauvages qui se sont ensuite retrouvées sous l’appellation Terres de la Couronne et maintenant, terres publiques. Le Mont Orford en fait partie.



Le projet de privatisation en cours témoigne d’un grand mépris envers nos valeurs et le bien commun.



Nous voulons nous allier aux défenseurs de ce patrimoine qui est le nôtre et avec de la population québécoise qui partage là nos valeurs.



Nous sollicitons une rencontre avec vous.



Raymond Cyr

Métis

Conseiller spécial du président de Communauté métisse de l’Estrie

Membre de l’Alliance autochtone du Québec

Membre de l’Union National Métisse St-Joseph du Manitoba











Extrait du blogue de Jean-Pierre Cloutier (http://cyberie.qc.ca/jpc/blogger.html ) :



«Le mois dernier, alors que le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs était toujours dirigé par Thomas Mulcair, prédécessur de Claude Béchard à ce poste, le président du Conseil régional de l'Environnement de l'Estrie, Jean-Guy Dépôt, écrivait au ministre Mulcair une lettre traitant de certains impacts d’un projet tel qu’annoncé. Je me permettrai ici de reproduire certains extraits de cette lettre, et d’en souligner certains passages.

Permettre un projet d'étalement urbain dans un petit parc national n'est pas, à mon sens, du développement durable. Ni le retrait et le massacre de 330 acres de forêt mature, contenant des érables, des pins rouges, des chênes rouges, des noyers cendrés de 70 à 100 ans.[...] Pourquoi permettre illégalement la construction de 1 000 unités d'habitation et environ 3 200 places de stationnement dans un parc national?

[...]

Ce projet d'envergure n'a malheureusement pas fait l'objet d'une étude d'impact globale sur l'environnement. Cet immense chantier affecterait assurément le système hydrique du ruisseau Castle et provoquera énormément d'érosion de même que l'apport d'une importante quantité de sédiments vers le lac Memphrémagog, réservoir d'eau potable de plus de la moitié des Estriens (160 000) contribuables des Villes de Magog et de Sherbrooke, et d'autres villes sur les rives du lac. Rappelons qu'il y a un manque chronique d'eau potable dans le secteur sud du Canton d'Orford. Au cours des derniers mois de l'année 2005, la municipalité a dû verser plus de 20 000$ à l'entreprise Laforest Nova Aqua Inc. pour la recherche d'eau souterraine et l'étude de capacité des puits existants. Chaque année sur une période de 8 semaines, du 15 novembre au 15 janvier environ, Mont-Orford Inc. pompe du petit étang aux Cerises pour l'enneigement artificiel des pistes de ski alpin environ 227 124 000 litres d'eau (60 000 000 gallons).

En décembre 2004, le BAPE a constaté que l'évaluation du débit soutiré actuellement à l'étang aux Cerises est de 47 litres/seconde. Ce débit moyen soutiré serait trois fois supérieur à un débit réservé acceptable, soit 17,6 litres/seconde. Cette année avec le temps chaud, on m'indique qu'on a dû recommencer à quatre occasions la fabrication de neige artificielle.

Autrement dit, et strictement sur le plan hydrique, ce projet est une catastrophe en devenir.

Dans le respect des plus hauts standards environnementaux... ferme volonté de protéger la nature et la biodiversité... renforcer l’intégrité écologique du parc...

Monique Gagnon-Tremblay répondra peut-être que si les citoyens et les municipalités manquent d’eau, ils n’auront qu’à l’acheter?»
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Yves Décosse » 2006-03-13, 15:16

Bonjour,

Il faut avoir marché les divers sentiers de ce Parc pour comprendre tout le drame qui est en train de se jouer. Avez-vous parcouru le sentier du Mont Chauve ou celui qui mène au sommet d'Orford ? Il faut écouter cette forêt plusieur fois centenaires nous parler, nous envelopper, nous protéger.
Un autre beau projet de CONDOMinium pour rentabiliser des pentes de ski siphonnant l'eau potable de la région qui risque d'assoifer ses résidents et détruire l'écosystème, pour rester "rouvert" trois semaines de plus par année.
La MacDonalisation de notre territoire se poursuit de plus belle. Et si on laisse faire ,on pourrait imaginer pour le future, un m-a-g-n-i-f-i-q-u-e PARC SAFARI GASPÉSIEN au sommet des Chic-Choc pour aller nourir aux peannuts les Cariboux de là-haut! Un ptit Casino au Parc de la Yamaska avec vu sur la plage! Mais ça on a pas le droit de le dire sans passer pour des "sans visions". Comme le disait TODOR BOUCHONNEAU " Pas d'avancement ,pas d'progras,pas d'progras, pas d'avancement mesieu l'maire"
5 crèmes qui font durs! Bon c'est assez pour aujourd'hui pis "cry" ça m'a fait du bien de le partager.

Merci Raymond de veiller au grain.
Yves Kaku Décosse
Yves Décosse
Membre
 
Messages: 336
Inscrit le: 2005-11-22, 19:21

Messagepar mitakuye oyasin » 2006-03-13, 16:32

Bonjour Raymond et Yves,

Ça a vraiment pas de bon sens de ceder une partie du Parc du Mont Orford pour un quelconque développement immobilier. Le gouvernement Charest se croit tout permis. Ce territoire est portégé.

Si on laisse le gouvernement changé les règles à sa guise, on peut dire adieu à nos parcs et territoires protégés. Ça serait le début de la fin. C'est connu , on cède un pouce et il prend le bras au complet.


Danielle Robineau Métisse
Communauté Métisse de l'Estrie
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Coalition SOS Parc Orford

Messagepar Marco Daigle » 2006-03-14, 09:06

Bonjour à tous(tes),

Je vous passe l'information sur Coalition SOS Parc Orford:

Prit a ce lien:
http://www.corusnouvelles.com/nouvelle- ... 798-4.html

(CHLT)- Une nouvelle coalition a vu le jour hier pour protéger le parc du Mont-Orford. Plusieurs organismes nationaux et locaux, de même que quelques centaines de citoyens font parti de la coalition, appelée SOS Parc Orford.
La porte-parole de SOS Parc Orford, Gisèle Lacasse-Benoît, explique que les résidents d'Orford se mobilisent.

La coalition organisera une marche le 26 mars prochain, à 13 heures, en face de l'hôtel de ville du Canton d'Orford et une autre le 22 avril à Montréal pour manifester l'opposition des citoyens à la privatisation du Mont-Orford.

De plus, dans quelques jours, la coalition mettra en ligne un site internet, sosparcorford.org.


Sophie Bernier / CHLT
Marco
Métis et Fier de l'Être.
Ki Otipemisiwak / Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit,notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Marco Daigle
Membre
 
Messages: 617
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Site SOS parc Orford

Messagepar Marco Daigle » 2006-03-14, 09:33

Bonjour à tous(tes),

Voici le lien du site:

http://sosparcorford.org/

Il y a sur cette page un lien pour s'inscrire et recevoir ainsi toutes l'informations sur la coalition SOS parc ORFORD.
Marco
Métis et Fier de l'Être.
Ki Otipemisiwak / Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit,notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Marco Daigle
Membre
 
Messages: 617
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Voici le lien

Messagepar Marco Daigle » 2006-03-14, 09:34

Bonjour a tous(tes),

Voici le lien:

http://sosparcorford.org/liste.html
Marco
Métis et Fier de l'Être.
Ki Otipemisiwak / Moi, de ceux des gens libres
Li Esprit, not criâteure, li courage mi yi nawn, paray chee i tayh ta maw.
Esprit,notre créateur, donne-nous le courage d'être une seule pensée.
Marco Daigle
Membre
 
Messages: 617
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Raymond Cyr » 2006-03-14, 09:40

Bonjour,

Nous sommes allés, Gilles Côté et moi, à la mairie du Canton d'Orford hier soir (lundi) afin de faire valoir au maire Rodier que nous, la Communauté métisse de l'Estrie, somme contre toute vente (une parcelle ou un caillou) du Mont Orford.

Après des échanges de poignées de mains et de propos de solidarité, M. Le maire nous invita à communiquer avec Mme Gisèle Lacasse qui prépare une manifestation sur le Chemin du parc (chemin de la mairie) dimanche le 26 mars prochain.

Je remercie Marco et autres intervenants de se manifester publiquement, ici, et de contribuer à cette ''guerre'' médiatique.

Il y a un bout de temps que ça gronde autour du mont.


Raymond Cyr
Métis
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Raymond Cyr » 2006-03-14, 11:56

---- Original Message -----
From: Henriette Germain
To: hgermain2004@videotron.qc.ca
Sent: Tuesday, March 14, 2006 9:02 AM
Subject: Coalition SOS Parc Orford






Les dernières nouvelles à propos du Parc Orford :



(CHLT)- Une nouvelle coalition a vu le jour hier pour protéger le parc du Mont-Orford. Plusieurs organismes nationaux et locaux, de même que quelques centaines de citoyens font partie de la coalition, appelée SOS Parc Orford. La porte-parole de SOS Parc Orford, Gisèle Lacasse-Benoît, explique que les résidents d'Orford se mobilisent.



La coalition organisera une marche le 26 mars prochain, à 13 heures, en face de l'hôtel de ville du Canton d'Orford et une autre le 22 avril à Montréal pour manifester l'opposition des citoyens à la privatisation du Mont-Orford.



De plus, dans quelques jours, la coalition mettra en ligne un site internet, http://sosparcorford.org/





Sophie Bernier / CHLT





Pour recevoir l' Infolettre SOS PARC ORFORD Vous pouvez vous inscrire à une liste d'envoi en allant à cette adresse :



http://sosparcorford.org/liste.html
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Raymond Cyr » 2006-03-14, 12:05

Bonjour,

Oups, Marco l'avait publié intégralement...

Raymond Cyr
Métis
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar Mayegan099 » 2006-03-14, 15:02

Ce qui arrive au Parc du Mont-Orford opère chez la population québécoise (majoritairement contre l'appropriation du privé de ce patrimoine publique et de sa dégradation) une prise de conscience collective: les Québécois vivent ou veulent vivre dans une certaine symbiose avec leur environnement. Ils en sont de plus en plus sensibles.

Le Parc du Mont-Orford, ce n'est peut-être pas ce que l'on peut appeler un territoire sauvage (dans le sens de libre de toute civilisation). Mais tout de même, c'est un très bel endroit où il a été possible jusqu'à maintenant de faire cohabiter une nature riche et respectée, avec la présence importante de villégiateurs. Ce Parc est resté intègre tout en se donnant beaucoup à la population locale et extérieure. En soi, c'est donc un merveilleux modèle de réussite dans la gestion du patrimoine. C'est simple à dire, mais tout le monde y était heureux et en santé, à commencer par les visiteurs, en passant par la forêt et les animaux (qui n'y a pas croisés cerfs et ratons-laveurs en abondance?).

Si jamais l'intégrité de ce Parc est touchée, ce sera un autre territoire saccagé, comme bien d'autres. Et comme bien d'autres territoires, peut-être devrai-je encore un jour m'excuser à quelqu'un qui m'y accompagnera à la pêche...m'excuser en lui disant que jadis j'y ai déjà pêché de belles truites, mais que maintenant, plus rien, plus rien, plus rien (écouter la chanson des cowboys fringuants).

Nous sommes dans une démocratie, avec ses points faibles et ses points forts. Que l'exemple su Suroît soit dans l'esprit de chacun. Il est possible de sauver ce Parc, et il est ainsi possible d'envoyer un message clair à ce gouvernement et à ceux qui le suivront: désormais, s'en prendre au patrimoine naturel des Québécois (gens habitant le Québec) sera une question fort sensible.
Mayegan099
Membre
 
Messages: 284
Inscrit le: 2005-03-30, 16:57

Messagepar Raymond Cyr » 2006-03-14, 17:01

Bonjour,


Textes d'opinion parus dans Le Devoir ce matin :


http://www.ledevoir.com/2006/03/14/104248.html

http://www.ledevoir.com/2006/03/14/104256.html




Raymond Cyr
Métis
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Lâche pas Raymon

Messagepar Chouette-Prudente » 2006-03-14, 20:13

Bravo! Raymond d'avoir emboité le pas dans la présente.

Toi aussi, tu viens de t'ouvrir une page dans l'histoire.

Avec cette cause, et une couple d'autres, le Gouvernement n'aura pas le choix de bouger.`

Et, lorsqu'il aura bougé pour la masse, alors il aura aussi reconnu la Nation Métisse de votre Secteur, et le tout sera parti.

Félicitations Raymond, ainsi que ton équipe, et bon succès dans vos démarches.

C'est bien que les Métis protègent leurs territoires et environnements. Plus nous allons nous impliquer, plus nous allons devenir Figure de Proue dans la Société Québécoise.

Salutations!
RéalTMétis! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Messagepar Raymond Cyr » 2006-03-15, 13:38

Bonjour,

Voici deux correspondances publiques dont je vous fait part.

Et bonjour à Monsieur Meunier.

Raymond Cyr
Métis


----- Original Message -----
From: raymond cyr
To: Marty Meunier
Cc: Marco Daigle ; marco.daigle@wtg.ca ; Orford (Mairie)
Sent: Wednesday, March 15, 2006 12:31 PM
Subject: Re: TR: Les Métis manifestent


Tawnshi, (Bonjour, en Métis du Nord)

Je suis Métis de l'Est et Métis de l'Ouest, une appellation désignant les Autochtones hors du contexte des réserves, une appellation juridique. Autrefois, nous nous faisions tous nommer Sauvages (Autochtones, actuellement).


Les premières réserves de l'Est furent constituées depuis 1831-32. Les Autochtones qui s'y inscrirent étaient déjà tous métissés, sans exception, à l'époque. Ils sont par ailleurs tous nos parents. En 1850, les premières législations touchent l'ensemble des Autochtones (Sauvages) et désignent les Indiens des réserves sans mentionner ceux et celles qui ont refusé de vivre en réserve (plus tard nommés Métis).

En 1982, la Constitution canadiennme (art. 35) fait du fait Métis (hors du contexte des réserves) un des statuts autochtones (les Sauvages d'autrefois) à l'égal de celui des Indiens et des Inuits. Ceux (Sauvages) qui ont refusé les réserves, à l'époque, sont désormais reconnus comme étant des Autochtone. Et c'est récent.

Avant 1850, des Métis vivaient ici, en Estrie, et ont acquis un droit au territoire en tant qu'Autochtones. Ils ne peuvent être ignorés.


Nous comprenons tous que si la Loi s'est intéressée aux résidents des réserves en créant la Loi sur les réserves, ou Loi sur les Indiens, la Loi n'a pas déterminé qui était Autochtones. Néanmoins et on le comprendra tout aussi facilement aussi que ce n'est pas la réserve qui a fait l'Autochtone et que le fait de la réserve amèna un enregistrement fédéral, d'où le registre tenu par les Affaires autochtones. Néanmoins, les Autochtones de statut Métis existent bel et bien. Ils se sont multipliés. Il y en a quelques milliers en Estrie.

Que les Abénakis ou les Mohawk fassent valoir leurs droits, nous les appuierons fermement car notre droit, celui des Autochtone Métis s'appuie sur les mêmes fondements que celui des Indiens dont celui de l'occupation territoriale.


Nous savons très bien que le statut juridique ''Métis'' est largement méconnu et ce, même des Indiens . Toutefois, nous nous manifesterons pour la préservation d'un bien commun.

Les terres publiques du Québec sont toujours les Terres des Sauvages.


Mina ka wawpamitin'n M. Meunier (Au revoir)


Raymond Cyr
Métis
Communauté métisse de l'Estrie
Alliance autochtone du Québec
Union Nationale Métisse St-Joseph du Manitoba









----- Original Message -----
From: Marty Meunier
To: raymondcc@videotron.ca
Cc: katsitsanoron@hotmail.com
Sent: Tuesday, March 14, 2006 11:58 AM
Subject: RE: TR: Les Métis manifestent


Shè:kon M. Cyr,

je suis un citoyen du Canton d'Orford et membre de la nation Mohawk (kanienkehaka). Pierre Dépôt de la Coalition "SOS Parc Orford" m'a demandé de communiquer avec vous afin de voir quelle forme de contribution vous pourriez apporter dans le débat afin de sauvegarder l'intégrité territoriale du Parc du Mont-Orford.

Par contre, avant de faire des déclarations publique, il faut s'assurer de certains faits historiques... vous affirmez que les Métis de l'Estrie (une association que je ne connais pas) sont les véritables propriétaires du Mont-Orford... sur quels traités ou tradition orale pouvez-vous affirmer avec certitude ce que vous affirmez ???

Ce territoire n'était-il pas parcouru par les Abénaquis et les Rotinonnsonni (peuples de la maison longue dont les Mohawks font partie) ?? Réjean Obomsawin d'Odanak pourrait peut-être apporter des éléments de réponse à cette question... mais il faut être très prudent avant de faire des déclarations publiques... il serait opportun de communiquer directement avec les Abénaquis d'Odanak de même que des historiens qui ont étudié l'occupation du territoire estrien et qui pourraient valider cette information essentielle.

redonnez-moi de vos nouvelles et au plaisir de vous relire.

O:nen ki wahi tanon tsi ieiohtokte.

Marty Meunier
Raymond Cyr
Membre
 
Messages: 3950
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Messagepar NAMASS » 2006-03-15, 14:21

Bonjour a tous

Félicitation a la Communauté Métis de l'Estrie pour ces démarche et de cette prise de position dans le dossier du parc du Mont-Orford. Il est, a mon avis, des plus important que les Métis du Québec ce mobilise pour appuyer la communauté Métis de l'Estrie. Il nous faut ce montré présent physiquement , il nous faut , nous démontré a nous et aux personnes conserner que nous pouvons être solidaire, nous le devons pour nos enfants et la cause Métis. Il nous faut leurs laisser cette Héritage, qu'est l'union solidaire des Métis du Québec.


Steve Blanchette, communauté Métis du petit village de Yamachiche
NAMASS
Membre
 
Messages: 356
Inscrit le: 2005-08-28, 21:05
Localisation: Petit village Yamachiche

Suivant

Retour vers Notre Avenir

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité