Dictionnaire Des Propriétés Des Plantes

Participez à la structure de notre organisation

Re: vin de gingembre

Messagepar Yves Décosse » 2006-03-03, 20:59

Shushan a écrit:Bonjour Yves


Je ne connait pas la recette pour le vin de gingembre, par compte je vois que Réal c'est mis sur la recherche et il a trouvé. BRAVO Réal. Pour la levure je crois que c'est hot en mettre autant, mais si cela le dit ? Tu feras la recette et tu nous le diras OK ? On va voir si cela fait gonfler quelqu'un .

Par compte j'ai une recette de belle-jambes.

Tu vole la crème à barbe de ton mari , tu t'enferme dans la salle de bain munie de son rasoir en plus et là nerveusement tu fait la ballerine , une jambe en l'air et l'autre après et tu y vas allègrement mais sûrement. Tu ressort de là lisse , lisse et vide de tout trucage , mais qu'elle belles-jambes .


Là Yves je fait la niaiseuse mais tu t'es exprimé avec des mots tellement drôle que je n'ai pas pue m'empêcher de faire la nounoune. C'est juste pour rire . Suis-je pardonnée ?


Shushan
----------------------
Suzanne Moisan


Tu es toute pardonné Suzanne. Tu m'as bien fait rire avec ta recettes de belles jambes et ton allusion concernant la bière dans ton autre message.

Savez-vous ce que j'aime dans ce genre de forum. En plus de faire vivre et résonné notre culture, c'est qu'on peut pratiquer notre humour bien à nous en toute civilité et amitié.

Merci encore à toi et à Réal pour ça! :lol: :wink:
Yves Kaku Décosse
Yves Décosse
Membre
 
Messages: 336
Inscrit le: 2005-11-22, 19:21

Merci de prendre les jokes

Messagepar Shushan » 2006-03-03, 21:24

Rebonjour Yves

Je te remercie d'avoir bien pris mes jokes, je ne sait pas pourquoi je ne peut pas m'empêcher d'être trop longtemps sérieuse, je trouve toujours quelque chose de drôle à quelque part. J'aime rire et j'aime les histoires drôles. C'est cela qui fait que le coeur éclate de joie.

J'avais dit à ma mère un jour , parce qu'elle voulait que je soit toujours sérieuse. Mam.

Une poussière de rire c'est ce qui fait éternuer le coeur.

Elle a pensée à cela et après elle m'a dit; T'es pas sérieuse. Le plus drôle c'est que dans notre famille tout le monde éternue en ce levant le matin. Moi et mes enfants cela dure une partie de l,avant midi et lorsque quelqu'un m'appelle au téléphone le matin , ils me disent tout le temps : Tu as la grippe ? Je répond et cela depuis bien , bien longtemps : Non ce n'est pas la grippe c'est mon coeur qui éternue. Et ils ne s'en souviennent pas d'une fois à l'autre, Pourquoi ? Cela ne les a pas assez allumer.


Bon pour ceux qui tousse tout le temps, petite recette très simple et agréable.

Mettre de la mélasse dans une assiette et soupoudrer légèrement de poivre noir. Bien le brasser et en prendre durant la journée. Cela soulage très bien et en même temps cela fait du bien pour les microbes qui ce logent dans la gorge.

A bientôt ami.

Shushan
-------------------------
Niaut Niame ( au revoir en Montagnais )
Shushan
Membre
 
Messages: 1005
Inscrit le: 2005-08-28, 23:51
Localisation: Sherbrooke

Messagepar loutre » 2006-03-04, 07:57

Bonjour Suzanne,

Pour la recette de mélasse et poivre, j'en aie pris toute petite. Ma mère nous en faisait prendre une cuillière à thé suivi d'un grand verre d'eau. Par la suite je pouvais dormir comme un bébé.

SIROP DE CITRON

3 citrons, 750g de sucre, 1litre eau
Laver, brosser et zester les citrons. Faire bouillir les zestes dans 1 litre d'eau. Filtrer, ajouter le sucre et remettre en cuisson 5 minutes.
Presser le jus des citrons, le mélanger avec le sirop.
Laisser refroidir et attendre 2 jours avant de mettre en bouteilles.

Allez voir ce site et donné moi des nouvelles. Il y a de bonnes recettes.

[url]http://trucsmame.chez-alice.fr/
[/url]

LES ASTUCES
BEAUTE


• Jambes
• Cheveux
• Visage
• Mains
• Corps
• Tisanes

---- JAMBES
Cataplasme jambes lourdes
Compresses pour varices


---- CHEVEUX
Décoction cheveux bruns
Lotion cheveux blonds
Lotion antipelliculaire

Contre la chute des cheveux
Cheveux brillants (1)


---- VISAGE
Eau florale astringente
Lotion après-rasage
Lotion hydratante

Masque revitalisant
Lait embellissant
Masque astringent

Masque aux fruits
Lotion adoucissante
Bain pour les paupières

Sauna facial
Fortifiant pour les cils
Gommage peaux grasses


---- MAINS
Lotion anti-tâches pour les mains
Crème de soin pour les mains


---- CORPS
Contre la cellulite
Contre la transpiration
Coups de soleil

Eau de toilette à la sauge


---- TISANES
Pour se relaxer
Pour aider la digestion
Pour éliminer

Je suis allergique aux moustiques et au soleil. Si vous connaissez une bonne recette. Je l'apprécierais. Merci à l'avance.

Gisèle
loutre
Membre
 
Messages: 288
Inscrit le: 2005-09-23, 19:48
Localisation: Laval, Québec

Messagepar mitakuye oyasin » 2006-03-04, 09:37

Yves Décosse a écrit:Salut Danielle,

Moi pour prévenir les maladies du système urinaire, je bois beaucoup de jus d'atoka. Je ne sais pas si c'est antiseptique mais ça fait pisser en "joual vert"!! LOLL



C'est vrai que c'est très efficace pour la prévention des infections urinaires et rénales. C'est parce que l'atoka contient une substance appelée la berbérine qui viens tappisser les paroies de la vessie empêchant ainsi les bactéries qui causent les infections de s'y accrocher.
L'atoka n'a pas d'effets diurétiques en elle-même. C'est plutôt le fait que tu absorbe beaucoup de liquide qui te fait uriner davantage. Mais c'est super ça, c'est signe que ton système se nettoie bien.
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

Messagepar mitakuye oyasin » 2006-03-04, 09:49

Gisèle Bourgoin a écrit:Bonjour Suzanne,

(...)

Je suis allergique aux moustiques et au soleil. Si vous connaissez une bonne recette. Je l'apprécierais. Merci à l'avance.

Gisèle



Bonjour Gisèle,

Pour me protéger des moustiques j'utilise l'huile de citronnelle. C'est Super efficace et naturel.

Pour le soleil, est-ce que tu as essayé des écrans solaire total ? genre du FPS 45 ...ça pourrait fonctionner. Choisi un écran qui contient du zinc. Le zinc a un effet de réflexion des rayons solaires, un peu comme un miroir. Les rayons sont réfléchis , donc ne passent pas.
Avatar de l’utilisateur
mitakuye oyasin
Membre
 
Messages: 1873
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09
Localisation: Cookshire Qc

PROTECTION des Moustiques: Prévention

Messagepar Chouette-Prudente » 2006-03-04, 11:45

kwe! kwe!

Juste une petite insertion. Sans doute beaucoup la connaissent, mais si elle sert à Un seul, alors ce sera déjà cela.

Les parfums et le Sucre attirent les mouches.

Lors de camps Louvetaux et Scouts, nous fouillons les sacs, pour déterminer si les jeune n'ont pas des ingrédients qui pourraient attirer les mouches.

Ainsi, les sucreries sont confisquées, et même les Bananes.

Lorsqu'un jeune mangeat du sucre, ou une banane, c'est sûr que le lendemain, il se Lamentait de la présence des mouches. Alors, pas de Sucre.

Autre point: lorsque l'on est dans le bois, et que nous désirons faire notre petite toilette, que voulez-vous, Hygiène oblige, il est recomandé de prendre un savons sans odeur. Un à la citronnelle est le préféré. Ainsi, les mouches se tiennent loin.

Autre truc: si tu n'aimes pas le chien du voisin, apprends à l'aimer de la façon suivante: appelle-le, flatte-le, laisse se coucher pas loin de toi. C'est lui qui aura la visite des mouches. Méchant!

Si tu n'as pas d'huile à mouches, et que par hasard tu as des oranges, alors épluche-en une, et Frotte les parties exposées avec sa Pelure. Tu auras peu de mouches.

Bonne Gratterie!

RéalT
Métis! en Herbe.
Avatar de l’utilisateur
Chouette-Prudente
Éditeur
 
Messages: 680
Inscrit le: 2005-10-22, 09:30
Localisation: Sault-au-Recollet

Messagepar loutre » 2006-03-04, 11:49

Danielle Robineau a écrit:
Gisèle Bourgoin a écrit:Bonjour Suzanne,

(...)

Je suis allergique aux moustiques et au soleil. Si vous connaissez une bonne recette. Je l'apprécierais. Merci à l'avance.

Gisèle



Bonjour Gisèle,

Code: Tout sélectionner
Pour me protéger des moustiques j'utilise l'huile de citronnelle. C'est Super efficace et naturel.


La citronnelle ne me protège pas assé. Il me faut une recette amérindienne qui sont d'une plus grande efficacité.

Pour le soleil, est-ce que tu as essayé des écrans solaire total ? genre du FPS 45 ...ça pourrait fonctionner. Choisi un écran qui contient du zinc. Le zinc a un effet de réflexion des rayons solaires, un peu comme un miroir. Les rayons sont réfléchis , donc ne passent pas


Je suis intolérante au zinc, il me faut des écrans sans zinc et sans salicylate (famille des aspirines). C'est compliqué mon affaire, mais il y a certainement quelque chose qui puisse m'aider.

Merci Danielle de tes bons conseils.

Gisèle
loutre
Membre
 
Messages: 288
Inscrit le: 2005-09-23, 19:48
Localisation: Laval, Québec

Gisèle

Messagepar Shushan » 2006-03-04, 12:24

Bonjour chère Gisèle.

En plus d'être Sagittaire toutes les deux , nous avons les même problèmes. Allergie au soleil et les moustiques.

L'été ne ne sort dehors qu'après 6 heures du soir , car le soleil me tue et les moustiques me pourchassent. Rien , aucun produits ne fait l'affaire.

Il faut ce consoler Gisèle , au moins il y a quelqu'un qui nous adore tous les deux ! Les moustiques.

Si jamais nous venons qu'à nous rencontrer , nous nous tiendrons ensemble . Comme cela les autres auront la paix , AH! AH !

Mais farce à part Gisèle, je sait que c'est un calvaire lorsque l'été arrive et ce n'est pas drôle d'essayer de ce cacher du soleil et se faire poursuivre par les moustiques. Mes grands-mères me disait boit donc du jus de carrottes , en boire l'hiver surtout comme justement ce mois ci pour commencer et jusqu'à l'été, il parait que cela donne un beau teint et favorise la digestion et la vue.

Essaie cela Gisèle , peut-être que toi cela marchera. Enfin à la fin de l'été tu me le dira si cela a marché pour toi ? Si non on essayera de ce voir l'hiver.

Bonne journée chère Gisèle.

Amicalement

Shushan
---------------------
Suzanne Moisan
Shushan
Membre
 
Messages: 1005
Inscrit le: 2005-08-28, 23:51
Localisation: Sherbrooke

Re: Gisèle

Messagepar loutre » 2006-03-04, 14:06

Shushan a écrit:Bonjour chère Gisèle.

En plus d'être Sagittaire toutes les deux , nous avons les même problèmes. Allergie au soleil et les moustiques.

L'été ne ne sort dehors qu'après 6 heures du soir , car le soleil me tue et les moustiques me pourchassent. Rien , aucun produits ne fait l'affaire.

Il faut ce consoler Gisèle , au moins il y a quelqu'un qui nous adore tous les deux ! Les moustiques.

Si jamais nous venons qu'à nous rencontrer , nous nous tiendrons ensemble . Comme cela les autres auront la paix , AH! AH !

Mais farce à part Gisèle, je sait que c'est un calvaire lorsque l'été arrive et ce n'est pas drôle d'essayer de ce cacher du soleil et se faire poursuivre par les moustiques. Mes grands-mères me disait boit donc du jus de carrottes , en boire l'hiver surtout comme justement ce mois ci pour commencer et jusqu'à l'été, il parait que cela donne un beau teint et favorise la digestion et la vue.

Essaie cela Gisèle , peut-être que toi cela marchera. Enfin à la fin de l'été tu me le dira si cela a marché pour toi ? Si non on essayera de ce voir l'hiver.

Bonne journée chère Gisèle.

Amicalement

Shushan
---------------------
Suzanne Moisan


Bonjour Suzanne,

On va essayer de se protéger tous les deux. J'ai trouvé sur internet des mesures à prendre et des recettes. Je vais essayer ça et je verrai au temps des moustiques quelle effet ça donnera. Étant diabétique, les moustiques nous aiment beaucoup.

Mesures de protection personnelle et environnementales

Principe de base :
1. Se protéger au mieux des piqûres d’insectes
2. Limiter les gîtes de reproduction du maringouin (eaux stagnantes)

1. Se protéger au mieux des piqûres d’insectes

° Porter des vêtements long (pantalon et chemise), clairs ou pâle, amples, fait en tissu serré,
° Réduire les activités extérieures à l’aube (levée du jour) et au crépuscule (tombé du jour) car c’est à ces moments que les maringouins sont le plus actifs. Les maringouins craignent la lumière du soleil, voilà pourquoi on en retrouve moins par journée ensoleillée.
° Éviter les parfums
° Faire usage de chasse-moustique (insectifuges) pour éviter les piqûres de maringouins. Ne surtout pas utiliser d’INSECTICIDES sur soi.
Il existe des chasses-moustique naturels et sans danger pour la santé. La communauté médicale du Québec recommande de ne pas utiliser des chasse-moustique contenant du D.E.E.T (Off, Région sauvage, Muskoil) sur des enfants de moins de 2 ans. En 1998, il a été démontré que le D.E.E.T. avait provoqué des convulsions et même entraîner la mort chez certains des enfants (Source : Lettre ouverte d’un groupe de chercheurs et de médecins inquiets).

2. Limiter les gîtes de reproduction du maringouin (eaux stagnantes)

° Enlever tout objet pouvant accumuler de l’eau et créer une source d’eau stagnante : toile de piscine, pneus usagés, citerne, jouets d’enfants, etc.
Truc : Balançoire d’enfant avec vieux pneu : percer un trou dans le pneu pour que l’eau puisse s’écouler.
° Vider et changer 2 fois par semaine l’eau des bains d’oiseau à l’extérieur, les pataugeoires d’enfants et tout autre objet où l’eau de pluie s’accumuler.
° Pour les bassins ou petits plans d’eau artificiel, assurer une circulation de l’eau à l’aide d’une pompe et introduisez des poissons insectivores (ex. : poissons rouges qui vont s’occuper de manger les larves de moustiques).

La piscine ?

N’ayez crainte, vous pourrez profiter de votre piscine. Les larves de maringouin ne peuvent survivre dans un plan d’eau de plus de 1 mètre de profond.

Conseils tiré de :
Efficacité et risque des moyens de protection personnelle contre la transmission du virus du Nil occidental, Institut national de santé publique du Québec, mars 2003.

http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications ... lleVNO.pdf

haut de page

Chasses-moustique naturels


Caractéristiques et propriétés :
À la même concentration, les produits à base d’huile essentielle de citronnelle, de lavande sont aussi efficaces que les produits couramment utilisés et contenant du D.E.E.T. À la petite différence, que la protection que procure les chasses-moustique naturels dure moins longtemps. Contrairement au D.E.E.T., ils sont sécuritaires pour la santé des enfants et des adultes. On peut s’en procurer en pharmacie, dans les magasins d’aliments naturels, les quincailleries et les magasins à rayon. Comme tout produit, il est conseiller de suivre les indications du fabriquant.

Recettes d’insectifuge naturel à faire chez soi

Produits ou recettes pour remplacer les produits contenants du « DEET » (pesticide chimique) que l’on retrouve dans différentes formules de chasse moustiques.

Recette no 1 :
° 20 gouttes d’huile essentielle de citronnelle
° 125 ml (½ tasse) de gel d’aloès ou d’huile d’amande douce ou d’huile de germe de blé
Bien mélanger avant chaque utilisation.
Doux pour les enfants.

P.S. Les gens qui ont une peau à tendance grasse préféreront utiliser du gel d’aloès à de l’huile d’amande douce ou de germe de blé

Recette no 2 :
° 10 gouttes d’huile essentielle de citronnelle
° 10 gouttes d’huile essentielle de cèdre
° 125 ml (½ tasse) de gel d’aloès ou d’huile d’amande douce ou d’huile de germe de blé
Bien mélanger avant chaque utilisation.
Plus efficace que seulement de la citronnelle, très doux pour la peau.

Recette no 3 :
° 10 gouttes d’huile essentielle de citronnelle
° 10 gouttes d’huile essentielle de cèdre
° 10 gouttes d’huile essentielle de girofle
° 125 ml (½ tasse) de gel d’aloès ou d’huile d’amande douce ou d’huile de germe de blé
Bien mélanger avant chaque utilisation.
Protection efficace pour les pêcheurs ou les adeptes de sports et activités en plein air.

À noter :
Vous pouvez trouver les huiles essentielles (bouteilles de 15 ml environs), le gel d’aloès, l’huile d’amande douce, l’huile de germe de blé dans les magasins d’aliments naturels et les pharmacies.



En toute amitié Gisèle
loutre
Membre
 
Messages: 288
Inscrit le: 2005-09-23, 19:48
Localisation: Laval, Québec

Bonjour Gisèle

Messagepar Shushan » 2006-03-04, 16:56

Bonjour Gisèle

Et bien je vaisa essayer quelques recettes que tu mentionne et gare aux bibittes.

UN GROS MERCI


Tendresse


Shushan
--------------------
Suzanne Moisan
Shushan
Membre
 
Messages: 1005
Inscrit le: 2005-08-28, 23:51
Localisation: Sherbrooke

La Médecine Amérindienne

Messagepar loutre » 2006-03-04, 21:43

La Médecine Amérindienne

Introduction

Il y a plusieurs années, avant que l’homme blanc vienne, les Amérindiens avaient leur propre médecine naturelle. Ils se guérissaient par de simples plantes ou même par l’esprit grâce aux masques et aux chamanes. Même quand l’homme blanc est arrivé, ce sont les Amérindiens qui les ont aidés à passer l’hiver grâce à une simple tisane qui permettait de guérir une maladie fortement meurtrière, le scorbut. Dans cette recherche sur la médecine, nous allons vous parler de plusieurs méthodes de guérison, soit par les plantes, soit par le chamanisme. Nous allons également vous conter la légende de l’origine de la médecine et aussi d’une société de faux visages.
Légende des Origines de la Médecine

Jadis, bien avant que le premier monde habité soit couvert d’eau, les hommes et les bêtes étaient amis. Malheureusement, après que le rat musqué et Napiwa, le vieil homme, aient fait l’île flottante, les hommes s’accouplèrent si vite qu’ils prirent la place des animaux.

Les animaux, n’ayant plus de place, décidèrent d’aller habiter plus loin, là où les hommes n’y sont pas. L’élan alla s’abriter dans les bois humides du côté d’où arrive l’hiver. Le bison décida d’aller dans la grande plaine. L’antilope, le loup et l’ours gris le suivirent. Quant au mouflon et la chèvre sauvage, ils allèrent dans la montagne. Les petits animaux quant à eux, décidèrent d’aller se loger sous le sol. Par la suite, les hommes et les bêtes arrêtèrent de se parler et de se comprendre.

Ce fût pire lorsque les hommes inventèrent les armes. Avant de s’en servir contre eux même, ils les utilisèrent sur les animaux. Les hommes se mirent à tuer leurs anciens amis pour se nourrir de leur chair et se vêtir de leurs peaux. La violation de cette ancienne paix appelait vengeance.

Les premiers à s’être réunis sont les ours. Leur chef, grand ours blanc, invita ses confrères à annoncer la guerre aux hommes. Les jeunes ours voulaient attaquer les hommes immédiatement. Grand ours blanc les persuada d’attendre, le temps qu’ils soient prêts. Par la suite, grand ours blanc réalisa qu’ils n’étaient pas armés. Les ours proposèrent des arcs et des flèches. L’un dit :« nous pourrions très bien en avoir nous aussi. Nous savons de quel bois ils sont fabriqués et de quelles pierres pointues les hommes se servent. » Les jeunes ours décidèrent de s’armer. Ils allèrent chercher des bois de frêne et des pierres de silex. Par la suite, l’un des ours se sacrifia pour faire don de ses tendons. Une fois armés, les ours se pratiquèrent au tir. Ils virent que leurs griffes les gênaient et les empêchaient de tirer droit. Un des ours proposa de les couper. Grand ours blanc les convainquit que ça n’avait pas de sens puisqu’il leur serait impossible de se nourrir. Ils ne pourraient plus grimper aux arbres, déchiqueter les troncs d’arbres pourris où se cachent les fourmis. Grand ours blanc se mit à penser comment ils pourraient vaincre les hommes.

Après mûres réflexions, il en vint à la conclusion que les hommes seraient toujours plus forts que les ours et qu’une guerre serait désastreuse. Grand ours blanc proposa donc aux autres ours que lorsqu’un homme tuerait un ours avec la force des armes, il devrait lui faire ses excuses et faire un sacrifice de tabac à son esprit. Que ceux qui manquent à ce devoir, souffriraient d’un mal si atroce qu’ils ne pourraient plus marcher. Tous les ours consentirent à cet arrangement.

Les poissons et les reptiles se réunirent par la suite en un conseil. Ils décidèrent que lorsqu’un homme tuerait l’un des leurs, les plus laids d’entre eux visiteraient les hommes dans leur sommeil. Les victimes devraient ensuite payer très cher les chamans qui les débarrasseraient de ces cauchemars.

Les insectes cherchaient aussi un moyen de punir les hommes qui bien souvent les tuaient sans même les regarder. Ce fut le pou qui proposa à ses frères de donner aux hommes toutes les maladies qu’ils rencontreraient.

Les plantes ayant des espions partout étaient au courant des complots que les animaux préparaient. Après que les animaux finirent de choisir leurs vengeances, elle se réunirent à leur tour. Toutes étaient présentes sauf la plante qui pique et celle qui empoisonne Toutes décidèrent de rester amis avec les hommes et de les aider. Le jeune hêtre promit de garder ses feuilles tout l’hiver afin qu’on puisse en faire un remède contre l’eczéma, le groseillier de guérir l’inflammation des poumons avec la sève de ses racines, le genévrier promit d’arrêter les palpitations du cœur, quant à l’oignon des bois, il guérira l’asthme et l’épicéa noir, le scorbut.

Par la suite les plantes décidèrent que lorsqu’un chaman aurait à soigner une maladie inconnue, il n’aurait qu’à consulter l’esprit des plantes et qui guiderait son choix.
Les Masques
Les Iroquois de la région à l’Est des grands lacs, fabriquaient des sortes de faux visages (masques) ; les plus connus sont ceux qui ont les cheveux tressés avec des feuilles de maïs, et les masques de bois sculptés de la société des faux visages. Les yeux étaient creusés en profondeur. Ensuite les Amérindiens incrustaient des plaques de métal luisantes et ils fabriquaient de grands nez croches. Ces masques ne sont pas que de simples objets à guérir des maladies, ils sont également de superbes objets d’art. Les Iroquois passaient beaucoup de temps à confectionner ces masques. Certains sont effrayants, d’autres ont de grandes bouches aux lèvres droites alors que certains ont des bouches difformes dont un coin ou deux sont relevés ou tordus produisant avec le nez crochu qui les accompagne, un effet terrifiant.

Le nez et la bouche sont souvent ce qu’on voit le plus, mais il reste un détail d’une grande importance : les cheveux. La plupart des masques ont de longs cheveux fait à partir de queues de cheval noires ou blanches.

Les Amérindiens les sculptaient à même l’arbre. Ils utilisaient généralement du tilleul pour faire leurs masques. Cet arbre de bois blanc est facile à travailler mais ils pouvaient aussi utiliser de l’érable, du pin ou du peuplier. Ce n’est qu’une fois presque terminé qu’ils enlevaient le masque de l’arbre.

Les Amérindiens croyaient que lorsque l’on sculptait un masque, on invoquait les forces spirituelles. Une autre croyance voulait que l’on alimente l’esprit du masque en brûlant du tabac. Lorsque l’un des membres de la société curative des faux visages sculptait un masque il se servait du tabac pour appeler les faveurs de l’esprit qui l’habite. La forme particulière de l’esprit est révélée au sculpteur grâce aux invocations et au tabac brûlé. Ils peignaient leurs masques en rouge ou en noir. S'il commençait le masque le matin, il le peignait en rouge et l’après midi, il le peignait en noir. Cette croyance veut que le premier faux visage suive quotidiennement le même parcours que le soleil. Selon la croyance, les masques rouges avaient plus de pouvoir. Les membres faisaient aussi des masques divisés en deux, dont l’une des deux moitiés est peinte en rouge et l’autre en noir. Ces masques représentaient un être dont le corps est divisé en deux. Ils se servaient de ce masque pour une personne paralysée.

Tout ceux qui ont été guérit deviennent membre de la société. Par tradition, la plupart de ces cérémonies curatives se déroulaient en privé pour obtenir de meilleurs effets. Cependant, durant la fête de la mi-hiver, il y avait des cérémonies publiques pour ceux qui avaient déjà guéri. Les Amérindiens considéraient ce rite essentiel pour prévenir une rechute. Après cette fête, les membres de la société curative des faux visages répandaient de la cendre sur les malades guéris afin d’éloigner les démons de la maladies.

La société curative des faux visages faisait partie intégrante du système des croyances iroquoises. La société cherchait à guérir le plus de personnes possibles pour qu’ainsi elles puissent devenir membres à leur tour augmentant du même coup la population de cette société et aussi leur pouvoir de guérison.
Le Chaman
Plusieurs peuples Amérindiens avaient dans leurs tribus un homme qui selon eux était doté de pouvoirs. Cet homme était le chaman.

Le chaman était un homme qui pouvait parler avec les morts et comprendre les rêves. Pour qu’un homme puisse devenir un chaman, il doit passer une épreuve. Cette épreuve est une longue période de jeûne où l’homme doit rester à l’écart de toute personne excepté une qui lui apporte du bois pour se chauffer. Cette période de jeûne dure environ un mois. Le chaman reste dans une petite maison où il doit essayer de prendre contact avec les esprits.

Le chaman ne guérit pas n’importe quelle maladie. Lorsque cette maladie est naturelle et peut se soigner à l’aide de plantes, l’amérindien se soigne tout seul. Cependant, lorsque la maladie est inconnue, c’est là que le chaman intervient. Les hurons croyaient que certaines maladies étaient causées par le désir insatisfait de l’âme, alors le chaman devait trouver ce désir et le combler. La croyance veut que lorsque le désir est comblé, la maladie disparaisse du corps du malade.

Le chaman guérit également les mauvais sorts. Selon les croyances, les mauvais sorts étaient jetés par un ennemi, alors le rôle du chaman était de faire sortir le mauvais sort de la personne et ainsi guérir la maladie inconnue qui vivait à l’intérieur du malade.

Les Plantes Médicinales

Il y a de cela quelques centenaires, les coureurs des bois ne pouvaient conter sur eux seuls pour guérir leurs blessures ou leurs maladies. Les Européens ont retenu pour usage médicinal les trois plantes suivantes: LE FRAMBOISIER, LA BERCE TRÈS GRANDE et LE FRAISIER DES CHAMPS.
LE FRAMBOISIER
Les framboises sont des fruits très rafraîchissants, laxatifs, et légèrement diurétiques. Les Européens ont retenu, pour usage médicinal, les feuilles et les fleurs. Celles-ci possèdent des vertus diurétiques, dépuratives, astringentes, emménagogues, et antiscorbutiques. Le fruit est rafraîchissant et tonique. Aussi employé pour les nausées des femmes enceintes.

En Amérique du Nord, les différentes tribus ont utilisé les racines et les tiges du framboisier. Les Hurons et les Algonquiens luttaient contre la dysenterie avec une décoction des racines. Une association de l'écorce interne du framboisier avec celle du rosier sauvage, servait à combattre les inflammations des yeux ainsi que les cataractes. Les propriétés ophtalmiques du framboisier étaient connues de la plupart des tribus amérindiennes. Ils préparaient aussi une tisane concentrée de feuilles pour favoriser le travail durant l'accouchement.
LA BERCE TRÈS GRANDE
Cette grande et robuste ombellifère est caractéristique des régions froides et humides du Canada. La Berce très grande a été longuement utilisée pour ses vertus médicinales par une seule tribu amérindienne, les Hurons, qui connaissaient la plante sous le nom de "Poglus". Ils auraient employé la plante avec grand succès pour combattre la grande épidémie de grippe espagnole en 1918. Les propriétés de la Berce très grande sont: aphrodisiaque, calmante, digestive, carminative, antirhumatismale, hyposensitive, stimulante et résolutive.

Les Européens possédaient eux aussi une plante comme la Berce. Elle était utilisée pour combattre l'épilepsie. L'espèce européenne possèderait aussi des vertus aphrodisiaques relevées par le docteur Leclerc. Les fruits seraient un hypotenseur doux et sans danger pour le muscle.
LE FRAISIER DES CHAMPS
Les fraisiers sauvages sont des plantes connues de tous les Amérindiens. Leurs fruits sont parmi les plus délicats et ils sont consommés depuis la préhistoire. Les Hurons, les Mohawks et la majorité des autres tribus amérindiennes les consommaient frais ou séchés. Les Iroquois célébraient d'une façon particulière la première récolte de fraises. Le jus de fraises préparé à même la bouche d'un individu était craché sur la tête de ceux et celles qui désiraient la santé et la prospérité. Ses propriétés: astringente, dépurative, diurétique, hypotensive, laxative et tonique.

La fraise est un aliment d'une grande richesse en sels minéraux, ce qui la rend particulièrement utile aux anémiés et aux tuberculeux. Les personnes souffrant d'arthrite ou de rhumatisme pouvaient tirer parti des propriétés diurétiques et laxatives de ce petit fruit. Les feuilles et surtout les racines, riches en tannin, sont depuis fort longtemps utilisées contre les diarrhées et les entérites.

Conclusion

Vous en savez maintenant plus sur les méthodes de guérison des Amérindiens. Ils ne se guérissent pas seulement à l’aide de plantes et leurs croyances changent avec chaque nation. Nous espérons que ce texte vous a permis d’en savoir plus sur cette grande race que sont les Amérindiens.


Bibliographie

BERTHIAUME, André, Jacques Cartier, Les grandes figures, 1996, 166 pp.
JACQUIN, Philippe, Les Indiens Blancs, Libre Expression, 1996, 284 pp.
LACOURSIÈRE, Jacques, Épopée en Amérique, Publicor, 1998, 400 pp.
ORACLE, La société curative des faux visages, Affaires Indiennes et du Nord Canadien.
LAMARCHE, Jacques, Le Québec de 1534 à 1739, Montréal, La mémorial du Québec, 1980, 375pp, coll. du Mémorial.
MÉLANÇON, Claude, Légendes indiennes du Canada, Ottawa, Du Jour, 1967, 159pp.

Guillaume Champoux, Anthony Bélair, Simon Bédard
Les théories et les pratiques des Indiens en pharmacologie et chamanisme ont toujours été rejetées par les Américains, qui ont pourtant utilisé certains de leurs remèdes, et les ont fait agréer par le corps médical en tant que découverte scientifique.

Les médicaments Indiens n’étaient pas plus rationnels que ceux des Européens au temps de leurs découvertes. Le nombre de "simples" ( plantes originelles) employées par les Indiens était beaucoup plus important que chez les européens. Bien que les méthodes des Indiens aient été souvent remplies de superstitions et de pratiques surnaturelles, leurs méthodes n’en étaient pas moins efficaces, et souvent très rationnelles.

Les fractures, les piqûres, les blessures, irritations, et toutes les maladies concernant le corps extérieur étaient traitées de façons très naturelles. En cas de maladies internes persistantes dont la cause n’était pas apparente, la coutume Indienne traditionnelle attribuait la maladie a des agents surnaturels. Si les médicaments ordinaires n’amenaient pas la guérison, on faisait alors appel au Chaman et à ses méthodes. Les invocations, incantations, et danses, rythmées au son des crécelles entraînaient la transe du Chaman qui partait dans l’au-delà afin de calmer les entités malfaisantes qui avaient pris possession de la personne et l’avaient rendue malade.

Pour les Indiens il y avait trois causes de maladies : l’agence Humaine, l’agence surnaturelle et les causes naturelles.

Parmi les causes surnaturelles de maladies avouées par les Indiens, il y avait la sorcellerie, la violation de tabous, la perte de l’âme et la possession. Une autre cause de maladie importante, chez les Iroquois, était le désir ou le rêve inaccomplis.

D’autres causes de maladies surnaturelles étaient l’irrespect envers les esprits des animaux qui prennent ainsi une revanche pour les humiliations et les abus qu’on leur a fait subir.

L’irrespect du feu en urinant sur lui ou en jetant des abats dedans ou en crachant sur lui amènerait le désastre sur la personne ou sur la tribu.
Voici le récit qu’Elan Noir (Black Elk), chef de la tribu des Sioux Oglala, fait de la première guérison qu’il opéra grâce aux plantes :

“J’avais beaucoup pensé à la plante à quatre rayons que j’avais vue deux fois déjà... Je savais que je devais avoir cette plante pour guérir. (En compagnie d’Un-Côté), nous sommes arrivés au sommet d’une colline et nous nous sommes assis, car je sentais que nous étions proches de l’endroit où j’avais vu la plante croître dans ma vision du chien. Après avoir chanté le chant (que j’avais entendu dans la grande vision) j’ai regardé en bas du côté de l’ouest et, là-bas, il y avait des corneilles, des pies, de jeunes faucons et des aigles tachetés qui tournaient et tournaient. Alors j’ai compris et j’ai dit à Un-Côté : ”Mon vieux, juste là, c’est là que la plante croît”... Elle avait une racine longue à peu près comme jusqu’à mon coude, et un peu plus épaisse que mon pouce. Elle fleurissait en quatre couleurs, bleu, blanc, rouge et jaune. Après que j’eus offert de l’écorce de saule rouge aux Six Pouvoirs, j’ai fait une prière à la plante et lui ai dit : “Maintenant il nous faut aller de l’avant vers ceux qui ont deux jambes, mais vers les plus faibles seulement, et il y aura d’heureux jours parmi les faibles”.

A Grass Creek, nous l’avons enveloppée avec de la bonne sauge qui poussait là.
J’ai allumé la pipe et l’ai offerte aux pouvoirs... J’ai pris la coupe d’eau, j’en ai bu un peu et je suis allé vers le petit garçon malade. Debout devant lui, j’ai frappé la terre quatre fois. Puis mettant ma bouche dans le creux de son estomac, j’ai soufflé à travers lui le vent purificateur du nord. Ensuite, j’ai mâché un peu de la plante que l’ai mise dans l’eau et j’en ai soufflé un peu sur le garçon et aux quatre quartiers... Puis j’ai dit à la vierge d’aider le garçon à se lever et de marcher avec lui autour du cercle, en commençant au sud, la source de la vie. Puis je m’en suis allé.”
Extrait de "Elan Noir parle" de John Neihardt aux éd. Le Mail
Les plantes sacrées
Elles opèrent selon la loi des semblables et selon des règles très précises. Elles doivent être l’objet d’un grand respect. “Quand vous recherchez une plante pour des soins, vous devez prier en face d’elle pour demander sa vie. La femelle est toujours celle qui donne des graines. Respectez celles qui donnent des semences, celles qui donnent la vie.”(Archie Fire lame Deer, Inipi le chant de la terre, Ed L’Or du temps)

Le tabac est la plante des offrandes. Sa fumée lorsqu’elle sort de la pipe sacrée permet de communiquer avec le créateur (Wakan Tanka), le Grand Esprit divisé en seize esprits aux pouvoirs différents. Insufflé dans l’oreille, il peut en calmer les maux. Mélangé à certaines baies, il permet d’arrêter les hémorragies. Les Lakotas l’alliaient à l’écorce d’aulne rouge pour confectionner leur tabac de cérémonie.

La sauge est utilisée dans la plupart des rituels pour ses pouvoirs de purification. Elle peut être utilisée de mille façons. On en calfeutre les portes et on l’étale par terre pour rendre l’endroit sain. Enroulée autour d’une plante, elle lui conserve son pouvoir thérapeutique sacré. Alliée à la chaleur de la hutte à sudation, elle soigne les problèmes respiratoires et les rhumes tandis que la menthe soignera les maux de tête.

Le cèdre et ses feuilles vert foncé sont également très purificatrices. Ils permettent d’éloigner les ondes négatives.

La flouve odorante (sweet grass) éloigne les esprits négatifs grâce à son parfum qui ressemble au miel. Elle est utilisée dans nombre de rituels. Une tresse de flouve peut être accrochée à la pipe sacrée.

Pour le système nerveux, on utilisait la racine de valériane, le gui et la lobélie

Pour les maux d’estomac, on utilisait la camomille, le fenouil et différentes sortes de menthe.

Pour les troubles menstruels, on utilisait la myrte et le pouliot

En guise d’analgésique, on utilisait le cathère ou herbe aux chats, le saule noir et la violette...
Source : Pierre Falaise / Nadove

Note: Il y a de bons conseils, mais il faut faire attention de ne pas trop prendre d'herbes médicinales, car elles peuvent nous rendre plus malade. C'est un petit conseil. Gisèle
loutre
Membre
 
Messages: 288
Inscrit le: 2005-09-23, 19:48
Localisation: Laval, Québec

Re: Merci de prendre les jokes

Messagepar Mi'kmaq,Algonquin » 2008-11-04, 19:56

Shushan a écrit:Rebonjour Yves

Je te remercie d'avoir bien pris mes jokes, je ne sait pas pourquoi je ne peut pas m'empêcher d'être trop longtemps sérieuse, je trouve toujours quelque chose de drôle à quelque part. J'aime rire et j'aime les histoires drôles. C'est cela qui fait que le coeur éclate de joie.

J'avais dit à ma mère un jour , parce qu'elle voulait que je soit toujours sérieuse. Mam.

Une poussière de rire c'est ce qui fait éternuer le coeur.

Elle a pensée à cela et après elle m'a dit; T'es pas sérieuse. Le plus drôle c'est que dans notre famille tout le monde éternue en ce levant le matin. Moi et mes enfants cela dure une partie de l,avant midi et lorsque quelqu'un m'appelle au téléphone le matin , ils me disent tout le temps : Tu as la grippe ? Je répond et cela depuis bien , bien longtemps : Non ce n'est pas la grippe c'est mon coeur qui éternue. Et ils ne s'en souviennent pas d'une fois à l'autre, Pourquoi ? Cela ne les a pas assez allumer.


Bon pour ceux qui tousse tout le temps, petite recette très simple et agréable.

Mettre de la mélasse dans une assiette et soupoudrer légèrement de poivre noir. Bien le brasser et en prendre durant la journée. Cela soulage très bien et en même temps cela fait du bien pour les microbes qui ce logent dans la gorge.

A bientôt ami.

Shushan
-------------------------
Niaut Niame ( au revoir en Montagnais )






Bonjour sa me fait r'appeller quand j'étais toute petite et que je me réveillais la nuit en toussant ma mère prennais sa poêlonne de fonte (petit) et elle mettais de la mélasse dedans avec un peu de beurre et pas mal de poivre elle fesait chauffer sa en brassant pis mettons que tu arrête de tousser avec sa qq chose de rare loll
Avatar de l’utilisateur
Mi'kmaq,Algonquin
Membre
 
Messages: 5
Inscrit le: 2008-11-04, 18:18
Localisation: Estrie

Bonjour Mélanie

Messagepar Shushan » 2008-11-05, 22:32

Bonjour Mélanie,

Mais quel surprise de te voir ici !!!! :lol: :lol:

tu est allé rechercher de vieilles affaires dis moi. Je l'avais complètement oublier.

B :D Bonne fin de journée Mélanie
Suzanne Moisan
Dans la paix et L'Amitié Autochtone.
Shushan
Membre
 
Messages: 1005
Inscrit le: 2005-08-28, 23:51
Localisation: Sherbrooke

Les Merveilles de la Nature par Projesseur J. Tapp en 1941

Messagepar Marcotte » 2010-09-22, 21:42

Savez-vous s'il y a des copies de ce livre à vendre?

RSVP reina.marcotte@sympatico.ca


Gros merci
Marcotte
Membre
 
Messages: 1
Inscrit le: 2010-09-22, 21:29

Re: Dictionnaire Des Propriétés Des Plantes

Messagepar Gàagii » 2012-05-12, 18:49

Bonjour tout le monde !
Merci pour toutes ces recettes et de partager vos connaissances sur les plantes !
Je suis française et grande amoureuse de la nature, normal après tout c'est grâce
à elle qu'on peut vivre sainement (même si les gouvernements ne nous laisse pas vivre comme
on veut et nous détruit tout :evil: ).
Je n'ai que des recettes de grand-mère à base de citron, vinaigre, argile, bicarbonate de soude et chlorure de magnésium !
Je vais prendre note de vos recettes et
du coup je me demandais si vous auriez quelques choses contre les tiques ?
Image
Bon week-end à tous :D
Avatar de l’utilisateur
Gàagii
Membre
 
Messages: 12
Inscrit le: 2012-05-12, 17:46

PrécédentSuivant

Retour vers Notre Avenir

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité