Commission de vérité et de réconciliation

Programmes pour handicapés, adaptation des logements.

Commission de vérité et de réconciliation

Messagepar chune » 2009-02-01, 11:22

[URL=http://imageshack.us]Image[/



Rien ne va plus à la Commission de vérité et de réconciliation sur les pensionnats autochtones.


Le président, le juge Harry Laforme, a démissionné le 20 octobre 2008, et les deux autres membres de la Commission, Claudette Dumont-Smith et Jane Morley, ont annoncé vendredi qu'elles quittent leur poste le 1er juin prochain. Elles n'auront complété que la première année d'un mandat de cinq ans.

Au moment de son départ, le juge LaForme a invoqué un conflit interne pour justifier sa démission. Dans une lettre citée par la Presse canadienne et envoyée au ministre Chuck Strahl, responsable des Affaires indiennes, le juge Harry LaForme affirme que la commission est « au bord de la paralysie » parce que ses commissaires ne reconnaissent pas son autorité.

Le juge avait déjà critiqué publiquement le fonctionnement de la commission. En juillet 2008, il disait craindre que l'ingérence politique ou bureaucratique puisse compromettre les travaux.

On ignore les raisons pour lesquelles les deux commissaires ont remis leur démission. Un communiqué publié par la commission fait état de ces deux déclarations : « Nous avons été très honorées d'avoir été choisies comme commissaires. Nous chérirons cette expérience exceptionnelle et inoubliable pendant le reste de notre vie. Nous regrettons personnellement de ne pas continuer à assumer notre rôle de commissaire pendant toute la durée de notre mandat de cinq ans. Toutefois, nous sommes convaincues que l'heure est venue pour nous de nous retirer et de laisser d'autres personnes remplir cette mission exigeante mais gratifiante », ont affirmé les commissaires dans une déclaration commune.

« Ce qui importe désormais c'est que toutes les personnes qui participent aux travaux de la Commission se consacrent sans délai à remettre le processus de vérité et de réconciliation sur la bonne voie », ajoute-t-on dans le communiqué.

Trois mois après son départ, le juge Harry Laforme n'a toujours pas été remplacé. Et avec la démission de Claudette Dumont-Smith et de Jane Morley, les travaux de la commission sont paralysés. Le ministre des Affaires indiennes et du Nord, Chuck Strahl, affirme que les nouveaux commissaires seront choisis rapidement.


La Commission de vérité et de réconciliation
La Commission de vérité et de réconciliation a été mise sur pied le 1er juin 2008 dans le cadre d'un accord d'indemnisation de 1,9 milliard de dollars avec les anciens élèves des pensionnats fédéraux. Elle vise à recueillir, pendant environ cinq ans, les témoignages d'anciens élèves, de leurs familles et de leurs communautés.

Au cours du siècle dernier, environ 150 000 enfants autochtones de tout le pays ont été envoyés dans des pensionnats fédéraux. Plusieurs d'entre eux ont été victimes de sévices et d'agressions sexuelles. De ce nombre, environ 80 000 anciens pensionnaires sont encore vivants.

http://www.radio-canada.ca/regions/sask ... tion.shtml
chune
 

Retour vers Santé, famille, jeunesse

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité