Le CAP droit retourne les argents a Santé Canada

Les ressources particulières pour les autochtones en cas d'infractions.

Le CAP droit retourne les argents a Santé Canada

Messagepar chune » 2009-01-20, 00:15

http://www.theglobeandmail.com/servlet/ ... y/National


HEALTH CANADA AUDIT

Aboriginal group led by Brazeau must return funding
BILL CURRY

January 19, 2009

OTTAWA -- Health Canada is demanding the Congress of Aboriginal Peoples return up to $260,000 in ineligible expenses after an audit found directors of the native advocacy group divvied up thousands of dollars in federal cash with insufficient evidence of where the money went.

The federal department has suspended all funding to the organization, led until recently by new Conservative Senator Patrick Brazeau, until the group comes up with a plan to pay back the money and respond to the government's concerns.

Health Canada launched an audit in late 2007 to find out what happened to $472,900 it transferred to the congress for projects aimed at improving aboriginal health in areas such as early childhood development and diabetes.

Auditors discovered a long list of problems, including improper per diem claims, the hiring of consultants without contracts or competition and the handing out of large sums of cash to directors with little explanation.

Print Edition - Section Front
Enlarge Image

More National Stories
The 1st black graduate of Queen's saved his alma mater. Will his story be told?
Obama popularity in Canada an opportunity for Harper
City free to borrow Olympic cash
Integrity of 1000-year-old tree to be preserved, Vancouver official says
Aboriginal group led by Brazeau must return funding
Liberals set to oppose potential broad tax cuts
Go to the National section
"The audit findings identified concerns with CAP's internal financial controls including approximately $260,000 of ineligible expenses in consulting fees, travel and meeting costs and per diems for CAP employees during 2005-06," according to a statement from Health Canada released to The Globe and Mail.

The audit found most of the department's money was spent on board meetings, yet the minutes of those meetings were either non-existent or made "little reference about the health programs."

The department said it will not finalize and publish the audit until it is repaid by the congress. Health Canada's comments were in response to questions from The Globe, which obtained a draft audit report dated March 28, 2008.

The congress disputes Health Canada's $260,000 figure, saying the draft audit requested only $54,678 be paid back, while a further $205,795 was deemed "qualified," meaning there was insufficient information to make a decision on the expenses.

"The Health Canada draft audit report was correct in finding that cash was, at times, used to pay meeting participants," the congress said in a statement to The Globe through its accounting firm, Raymond Chabot Grant Thornton. "The per-diem amounts paid to Directors were generally in cash. This practice was discontinued from April 2006 onward, prior to the draft audit report."

The congress stressed the report is not yet final and there will be adjustments in the amount of money Health Canada wants returned as the congress clarifies its explanations of certain expenses.

Mr. Brazeau, 34, was vice-chief of the organization in 2005 and rose to president and national chief in February of 2006. During his nearly three years in charge of the advocacy group for off-reserve aboriginals, he attracted attention with his blunt calls for native leaders to be more transparent and accountable with taxpayers' money.

The draft Health Canada audit disputes $16,050 in payments to the congress president and vice-president, but the organization said the salaries of those two office-holders are usually adjusted based on the number of programs in which they participate.

Auditors took issue with a practice whereby thousands of dollars in cash would be handed out at board meetings.

"The audit found that large amounts of money (varying between $11,000 and $18,000 - exceptionally $65,000 for the Annual General Assembly) were sometimes disbursed to the Finance Officer to enable the distribution of cash allocation to the CAP Directors when they attended meetings. It was also noted that the accounting records only showed 'Miscellaneous' instead of showing the payees' names on some of the cheques issued."

Auditors recommended the congress use cheques in future, rather than distributing substantial amounts of money in cash. The congress said the cash payments covered legitimate per diem claims.

At a board meeting in May of 2006, each board member was given $7,250 toward the health projects, even though the period in which to conduct the work had expired.

"There was no provision in these arrangements to require the affiliates to justify the use of the transferred funds and to allow for a verification of how the funds were used," the audit states.
chune
 

Messagepar chune » 2009-01-20, 00:20

Si vous trouvez l'article en français le placer ici.
chune
 

Messagepar chune » 2009-01-20, 00:38

Le groupe indigène mené par Brazeau doit renvoyer les argents à santé Canada

ILS A DES FAUTES FAIT AVEC BABELFISH


19 janvier 2009 OTTAWA --


Santé Canada exige le congrès des peuples autochtone renvoie jusqu'à $260.000 dans des dépenses inéligibles après qu'un audit ait trouvé des directeurs du groupe de pression indigène divvied vers le haut des milliers de dollars dans l'argent comptant fédéral avec la preuve insuffisante d'où l'argent a disparu.

Le département fédéral a suspendu tout les argents à l'organisation, menée jusque récemment par le nouveau sénateur conservateur Patrick Brazeau, jusqu'à ce que le groupe soit soulevé avec un plan pour payer en arrière l'argent et pour répondre au government' ; soucis de s. La santé Canada a lancé un audit vers la fin de 2007 pour découvrir ce qui est arrivé à $472.900 qu'il a transférés au congrès pour des projets visés améliorant la santé indigène dans les secteurs tels que le développement et le diabète d'enfance tôt.

Les auditeurs ont découvert une longue liste de problèmes, y compris des réclamations journalières inexactes, la location des conseillers sans contrats ou concurrence et la distribution de grandes sommes d'argent comptant aux directeurs avec peu d'explication. " ; Les soucis identifiés de constatations de contrôle avec CAP' ; commandes financières internes de s comprenant approximativement $260.000 de dépenses inéligibles en honoraires de consultation, voyage et coûts de se réunir et par diems pour des employés de CAP pendant 2005-06,

selon un rapport de santé le Canada a libéré à The Globe et au courrier. L'audit trouvé la majeure partie du department' ; de l'argent de s a été dépensé à bord des réunions, pourtant le compte rendu de ces réunions était " inexistant ou fait ; peu de référence au sujet de la santé programs." ; Le département a indiqué qu'il ne mènera pas à bonne fin et n'éditera pas l'audit jusqu'à ce qu'il soit remboursé par le congrès.

Santé Canada' ; les commentaires des étaient en réponse aux questions de The Globe, qui a obtenu un rapport de contrôle d'ébauche daté du 28 mars 2008. Le congrès conteste la santé Canada' ; figure de s $260.000, dire l'audit d'ébauche a demandé seulement $54.678 soit payé en arrière, alors que des $205.795 plus encore étaient " considéré ; qualifié, " ; la signification là était l'information insuffisante pour prendre une décision sur les dépenses. " ; Le rapport de contrôle d'ébauche du Canada de santé était correct en constatant que l'argent comptant a été parfois employé pour payer des participants de réunion,

le congrès a dit dans un rapport à The Globe par son cabinet comptable, Raymond Chabot Grant Thornton. " ; Par-diem montants payés aux directeurs étaient généralement comptant. Cette pratique a été discontinuée à partir d'avril 2006 et après, avant l'audit report." d'ébauche ; Le congrès a souligné le rapport n'est pas encore finale et il y aura des ajustements en somme d'argent que la santé Canada veut retourné pendant que le congrès clarifie ses explications de certaines dépenses.

M. Brazeau, 34, était vice-chef de l'organisation en 2005 et s'est levé au président et au chef national en février de 2006. Pendant ses presque trois années responsable du groupe de pression pour des aboriginals d'au loin-réservation, il a attiré l'attention avec ses appels émoussés pour que les chefs indigènes soient plus transparent et responsable avec taxpayers' ; argent.

Les conflits $16.050 d'audit du Canada de santé d'ébauche dans les paiements au président et au vice-président du congrès, mais l'organisation ont indiqué que les salaires de ces deux fonctionnaires sont habituellement ajustés basés sur le nombre de programmes auxquels ils participent.

Les auditeurs ont contesté une pratique par lequel des milliers de dollars comptant soient distribués lors des réunions du conseil d'administration. " ; L'audit a constaté que des grands nombres d'argent (variant entre $11.000 et $18.000 - particulièrement $65.000 pour l'Assemblée générale annuelle) ont été parfois déboursés au dirigeant de finances pour permettre la distribution de l'attribution d'argent comptant aux directeurs de CAP quand ils ont assisté à des réunions. On l'a également noté que les enregistrements statistiques ont seulement montré ' ;

Miscellaneous' ; au lieu de montrer le payees' ; noms sur certains des chèques issued." ; Les auditeurs ont recommandé les chèques d'utilisation du congrès à l'avenir, plutôt que des sommes d'argent substantielles de distribution comptant. Le congrès a dit que les paiements en espèces ont couvert des réclamations journalières légitimes.

Lors d'une réunion du conseil d'administration en mai de 2006, chaque membre du conseil a été donné $7.250 vers les projets de santé, quoique la période l'où conduire le travail avait expiré. " ; Il n'y avait aucune disposition dans ces arrangements d'exiger des filiales de justifier l'utilisation des fonds transférés et de tenir compte d'une vérification de la façon dont les fonds ont été employés, " ; les états d'audit.
chune
 

Messagepar Pierre » 2009-01-20, 01:37

RÉSUMÉ ET TRADUCTION LIBRE DU TEXTE ANGLAIS

par Me Pierre Montour

Le Globe and Mail poursuit sa série sur le CAP et son Grand Chef, Patrick Brazeau, nommé Sénateur par le gouvernement minoritaire Harper

Le 19 janvier 2009, il publie que Santé Canada exige remboursement par le CAP de 260 000 $ en dépenses inéligibles versés au comptant aux directeurs.

Le département fédéral, écrit-il, a suspendu tout paiement à l’organisation jusqu'à ce qu’elle propose un plan de remboursement.

Santé Canada a découvert vers la fin de 2007 ce qui est arrivé à 472 900 $ transférés au CAP pour des projets visant à améliorer la santé des Autochtones dans des secteurs tels que le développement et le dépistage rapide du diabète chez l’enfant.

Les auditeurs ont découvert une longue liste de problèmes, y compris des réclamations journalières inexactes, la location des conseillers sans contrats ou concurrence et la distribution de grandes sommes d'argent comptant aux directeurs avec peu d'explication, incluant 260 000 $ de dépenses inéligibles en honoraires de consultation, en voyages, en coûts réunions et per diems pour des employés de CAP en 2005-06.

De 11 000 $ à 18 000 $ ont été distribués en liquide lors des réunions du conseil d'administration - et même 65 000 $ pour l'assemblée générale annuelle - pour payer les directeurs du CAP quand ils assistaient aux réunions.

Le CAP a dit que les paiements en espèces ont couvert des réclamations journalières légitimes.
Pierre
Membre
 
Messages: 2374
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Le groupe indigène mené par Brazeau doit renvoyer le .......

Messagepar Pivoine » 2009-01-20, 01:40

Le groupe indigène mené par Brazeau doit renvoyer le placement
CARI DE FACTURE


19 janvier 2009

OTTAWA -- La santé Canada exige le congrès des peuples indigènes renvoie jusqu'à $260.000 dans des dépenses inéligibles après qu'un audit ait trouvé des directeurs du groupe de pression indigène divvied vers le haut des milliers de dollars dans l'argent comptant fédéral avec la preuve insuffisante d'où l'argent a disparu.

Le département fédéral a suspendu tout le placement à l'organisation, menée jusque récemment par le nouveau sénateur conservateur Patrick Brazeau, jusqu'à ce que le groupe soit soulevé avec un plan pour payer en arrière l'argent et pour répondre aux soucis du gouvernement.

La santé Canada a lancé un audit vers la fin de 2007 pour découvrir ce qui est arrivé à $472.900 qu'il a transférés au congrès pour des projets visés améliorant la santé indigène dans les secteurs tels que le développement et le diabète d'enfance tôt.

Les auditeurs ont découvert une longue liste de problèmes, y compris des réclamations journalières inexactes, la location des conseillers sans contrats ou concurrence et la distribution de grandes sommes d'argent comptant aux directeurs avec peu d'explication.

Les constatations de contrôle ont identifié des soucis avec les commandes financières internes du chapeau comprenant approximativement $260.000 de dépenses inéligibles dans les honoraires de consultation, voyage et des coûts de se réunir et par diems pour des employés de PAC pendant 2005-06, » selon un rapport de santé Canada libéré à The Globe et au courrier.

L'audit trouvé la majeure partie de l'argent du département a été dépensé à bord des réunions, pourtant le compte rendu de ces réunions était inexistant ou fait « peu de référence au sujet des programmes de santé. »

Le département a indiqué qu'il ne mènera pas à bonne fin et n'éditera pas l'audit jusqu'à ce qu'il soit remboursé par le congrès. Les commentaires du Canada de santé étaient en réponse aux questions de The Globe, qui a obtenu un rapport de contrôle d'ébauche daté du 28 mars 2008.

Le congrès conteste la figure du Canada $260.000 de santé, dire l'audit d'ébauche a demandé seulement $54.678 soit payé en arrière, alors que des $205.795 plus encore étaient considérés « qualifiés, » la signification là était l'information insuffisante pour prendre une décision sur les dépenses.

« Le rapport de contrôle d'ébauche du Canada de santé était correct en constatant que l'argent comptant était, parfois, utilisé pour payer des participants de réunion, » le congrès a dit dans un rapport à The Globe par son cabinet comptable, Raymond Chabot Grant Thornton. « Par-diem montants payés aux directeurs étaient généralement comptant. Cette pratique a été discontinuée à partir d'avril 2006 et après, avant le rapport de contrôle d'ébauche. »

Le congrès a souligné le rapport n'est pas encore finale et il y aura des ajustements en somme d'argent que la santé Canada veut retourné pendant que le congrès clarifie ses explications de certaines dépenses.

M. Brazeau, 34, était vice-chef de l'organisation en 2005 et s'est levé au président et au chef national en février de 2006. Pendant ses presque trois années responsable du groupe de pression pour des aboriginals d'au loin-réservation, il a attiré l'attention avec ses appels émoussés pour que les chefs indigènes soient plus transparent et responsable avec de l'argent des contribuables.

Les conflits $16.050 d'audit du Canada de santé d'ébauche dans les paiements au président et au vice-président du congrès, mais l'organisation ont indiqué que les salaires de ces deux fonctionnaires sont habituellement ajustés basés sur le nombre de programmes auxquels ils participent.

Les auditeurs ont contesté une pratique par lequel des milliers de dollars comptant soient distribués lors des réunions du conseil d'administration.

« L'audit a constaté que des grands nombres d'argent (variant entre $11.000 et $18.000 - particulièrement $65.000 pour l'Assemblée générale annuelle) ont été parfois déboursés au dirigeant de finances pour permettre la distribution de l'attribution d'argent comptant aux directeurs de PAC quand ils ont assisté à des réunions. On l'a également noté que les enregistrements statistiques ont seulement montré « divers » au lieu de montrer les noms des bénéficiaires sur certains des chèques publiés. »

Les auditeurs ont recommandé les chèques d'utilisation du congrès à l'avenir, plutôt que des sommes d'argent substantielles de distribution comptant. Le congrès a dit que les paiements en espèces ont couvert des réclamations journalières légitimes.

Lors d'une réunion du conseil d'administration en mai de 2006, chaque membre du conseil a été donné $7.250 vers les projets de santé, quoique la période l'où conduire le travail avait expiré.

« Il n'y avait aucune disposition dans ces arrangements d'exiger des filiales de justifier l'utilisation des fonds transférés et de tenir compte d'une vérification comment les fonds ont été employés, » des états d'audit.
Pivoine
Membre
 
Messages: 137
Inscrit le: 2006-08-22, 11:18

Messagepar chune » 2009-01-20, 10:18

PMO stands by Brazeau as choice for Senate


http://www.theglobeandmail.com/servlet/ ... itics/home


BILL CURRY

From Tuesday's Globe and Mail

January 20, 2009 at 4:53 AM EST

OTTAWA — The Prime Minister's Office says it was not aware Health Canada auditors raised serious accountability concerns at the Congress of Aboriginal Peoples, but is standing by the decision to appoint the group's national chief, Patrick Brazeau, to the Senate.

The support is in contrast to comments from Liberal Leader Michael Ignatieff, who said yesterday there is growing doubt as to whether the former aboriginal leader is Senate material.

"Serious questions have been raised about Mr. Brazeau," Mr. Ignatieff said yesterday during a question-and-answer session with the news media on Parliament Hill. "I think it's fair to say that there's an accumulation of doubt as to whether Mr. Brazeau meets the criteria for a Senate appointment."

Prime Minister Stephen Harper's spokesman, Kory Teneycke, said the problems auditors identified began while Mr. Brazeau was vice-chief of the congress, not national chief, and that Mr. Brazeau took steps to address the problems once in charge.

Related Articles
Recent

Aboriginal group led by Brazeau must return funding
Brazeau affair sparks rift in native group
From the archives

Congress member suspended before he could raise Brazeau allegations
Brazeau picks Senate over aboriginal advocacy
Sexual exploitation, drinking at the office supported by Brazeau, former employee claims
New Tory senator faces harassment complaint

"We made this appointment to the Senate a couple weeks ago. We were pleased to do so at the time and we are pleased to have Mr. Brazeau serving our caucus," Mr. Teneycke said.

The Globe and Mail reported on Monday that Health Canada auditors have frozen funding to the congress and are demanding repayment after rejecting up to $260,000 in congress expenses out of a $472,900 transfer from the department.

The audit, which has yet to be finalized, examined expenses from April 1, 2005, to March 31, 2006. Mr. Brazeau was vice-chief in 2005 and became national chief in February of 2006.

The money was meant to go toward aboriginal health issues such as diabetes, yet auditors found the majority of the money was spent on board meetings at which there was little evidence that health issues were discussed.

The congress said yesterday that Health Minister Leona Aglukkaq informed them in writing last week that follow-up audits in 2008 "indicate that these issues have largely been addressed."

Liberal Indian Affairs critic Todd Russell served as a congress board member for nearly 10 years, ending in 2005. He recalls being paid in cash for his expenses to attend board meetings, but said the per diem payments were proper. He said he did express concerns as the board representative for Labrador that the executive should be more accountable financially.

Mr. Russell said Mr. Brazeau and Prime Minister Stephen Harper should reflect on the appointment. He noted that both Mr. Harper and Mr. Brazeau have been advocates of accountability, yet the Health Canada audit raises concerns in that area.

"It would appear that [Mr. Brazeau's] caught in his own snare on this particular matter," Mr. Russell said.
chune
 

Le BGP se tient prêt Brazeau comme choix pour le sénat

Messagepar Pivoine » 2009-01-20, 12:54

Le BGP se tient prêt Brazeau comme choix pour le sénat


Du globe et du courrier de mardi

20 janvier 2009 à à l'est 4:53 AM

OTTAWA - le cabinet du Premier Ministre indique que ce n'était pas les auditeurs avertis du Canada de santé a soulevé des inquiétudes sérieuses de responsabilité au congrès des peuples indigènes, mais se tient prêt la décision pour nommer le chef national du groupe, Patrick Brazeau, au sénat.

L'appui contraste avec des commentaires du Chef libéral Michael Ignatieff, qui a dit qu'hier là élève le doute de savoir si l'ancien chef indigène est matériel de sénat.

« Des questions sérieuses ont été soulevées au sujet de M. Brazeau, » M. Ignatieff a dit hier pendant une session de questions et réponses avec les médias de nouvelles sur la colline du Parlement. « Je pense qu'elle est juste pour indiquer qu'il y a une accumulation de doute de savoir si M. Brazeau répond aux critères pour un rendez-vous de sénat. »

Le porte-parole du harpiste de Stephen de premier ministre, Kory Teneycke, a dit que les auditeurs de problèmes identifiés ont commencé tandis que M. Brazeau était vice-chef du congrès, chef non national, et ce M. Brazeau prenait des mesures pour aborder les problèmes une fois responsables.

Nous avons fait à cette nomination au sénat un couple il y a des semaines. Nous étions heureux de faire tellement alors et nous sommes heureux d'avoir M. Brazeau servir notre comité, » M. Teneycke a dit.

The Globe et courrier rendus compte lundi que les auditeurs du Canada de santé ont le placement congelé au congrès et exigent le remboursement après le rejet jusqu'à de $260.000 dans des dépenses du congrès hors d'un transfert $472.900 à partir du département.

L'audit, qui a pour être mené à bonne fin encore, a examiné des dépenses à partir du 1er avril 2005, au 31 mars 2006. M. Brazeau était vice-chef en 2005 et est devenu chef national en février de 2006.

L'argent a été censé pour aller vers les issues de santé indigènes telles que le diabète, pourtant les auditeurs ont trouvé que la majorité de l'argent a été dépensée à bord des réunions auxquelles il y avait peu d'évidence que des issues de santé ont été discutées.

Le congrès a dit qu'hier ce ministre de santé Leona Aglukkaq les a informés dans l'écriture la semaine dernière que les audits de suivi en 2008 « indiquent que ces issues ont été en grande partie abordées. »

Le critique indien libéral Todd Russell d'affaires a servi de membre du conseil du congrès à presque 10 années, finissant en 2005. Il se rappelle pour être payé comptant ses dépenses pour assister à des réunions du conseil d'administration, mais dit les paiements journaliers étaient appropriés. Il a dit qu'il a exprimé des inquiétudes comme représentant de conseil pour Labrador que le directeur devrait être plus responsable financièrement.

M. Russell a dit que M. Brazeau et le harpiste de Stephen de premier ministre devraient réfléchir sur le rendez-vous. Il a noté que M. Harper et M. Brazeau ont été des avocats de la responsabilité, pourtant l'audit du Canada de santé soulève des inquiétudes dans ce secteur.

« Il s'avérerait que [M. Brazeau's] attrapé dans son propre piège sur cette matière particulière, » M. Russell a dit.
Pivoine
Membre
 
Messages: 137
Inscrit le: 2006-08-22, 11:18


Retour vers Lois et politiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité