Probleme territorial sur les terres Mohawk....

Venez ici pour discuter en général.

Probleme territorial sur les terres Mohawk....

Messagepar Hermel Tremblay » 2010-06-04, 13:27

Voila de info sur un problème territorial sur les terre Mohawk.

Un promoteur immobilier s apretre a construire sur les terre volé

déja revendiqué par les Mohawk .

Un affrontement est t il a prévoir on veux demandé aide des

policiers .

Coup donc on a pas appris de la crise Oka déjà ......

Une belle gang épais au nom de $$$$$$$$$$$$$$

prete a rompe une paix *censuré*


lire le lien

http://www.985fm.ca/regional-laurentide ... 16173.html
Hermel Tremblay
Membre
 
Messages: 297
Inscrit le: 2008-01-07, 23:33

Jean Jolicoeur

Messagepar franbicha » 2010-06-04, 20:34

Bonjour,

Je vous transfère un message de M. Jean Jolicoeur
__________________



L'Alliance Autochtone du Québec (AAQ) et la Corporation Waskahegen ont été projetées sur la scène de l'actualité cette semaine principalement à cause leurs activités de médiateurs, de pacificateurs et de réalisations concrètes à la résolutions de conflits majeurs.

Il y a menace actuellement de répétition du conflit de la Crise d'Oka de 1990. Comme en font foi les documents qui sont en pièces attachées, l'Alliance Autochtone du Québec (AAQ) par sa Communauté Tea8eakenrat, dont Jean Jolicoeur est le président/chef, a été l'organisme coordonnatrice et de consolidation des forces démocratiques de Kanesatake. Elle a mené à bonne fin le Comité de l'Habitation de Kanesatake comme en fait foi la lettre du 9 mai 1994 signée entre autre par le représentant de la Communauté de l'AAQ et aussi le Comité sur la Sécurité à Kanesatake comme l'indique sa lettre du 28 avril 1994. Il n'est donc pas surprenant que tous se rappellent et reconnaissent les efforts que l'AAQ a déployés pour aider au dénouement pacifique de cette Crise autochtone, la plus importante que le Québec n'ait jamais vécue.

Tous les médias ont été unanimes à reconnaître la crédibilité des actions et des résultats des Communautés de l'AAQ, d'autant plus que tous ces documents furent déposés à la Commission d'Enquête Poitras et qu'ils ont été passés à la loupe par des dizaines d'avocats et d'enquêteurs gouvernementaux. L'audition de notre requête fut en présence de membres de la Communauté de Kanesatake et le rapport est disponible au lien suivant : http://www.criseoka.ca/insecurite/plan.htm

Il y a eu six interventions médiatiques les 1ier et 2 juin 2010 dont la première nouvelle du bulletin de 18:00 heure le 1ier juin.

Radio-Canada a passé en première position mon intervention qui est de 3:15 minutes à 8:35 minutes au bulletin de 19:00 heure de l'émission «24 Heures en 60 Minutes» avec Anne-Marie Dussault. Le lien pour l'émission est : http://www.radio-canada.ca/audio-video/ ... 011902.asx

Remarquez que le dernier rapport annuel de la Corporation Waskahegen et le dossier de services sont sur la table et l'on devait parler des offres de la Waskahegen de bâtir des logements à Kanesatake, mais le temps ne nous a pas permis d'en parler. Cependant ce dernier sujet fut abordé lors de l'entrevue radiophonique avec Isabelle Maréchal le 2 juin et qui peut être écouté au lien : http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=73390

Il est important de noter que toutes les entrevues portent clairement l'identification de l'Alliance Autochtone du Québec, identité que peut difficilement nier le gouvernement du Québec dans ses stratégies de non reconnaissance de nos Communautés.

Jean Jolicoeur
franbicha
Membre
 
Messages: 384
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Par la faute des gouvernements.

Messagepar arta8an » 2010-06-05, 15:17

Encore une fois les gouvernements ne respectent par leurs engagements.

Heureusement qu'il y a des gens qui sont capables de rappeler l'histoire, les faits et les écrits.

Merci à ceux là.
Denis Morin
Avatar de l’utilisateur
arta8an
Membre
 
Messages: 54
Inscrit le: 2005-03-25, 16:05

Intervention ?

Messagepar Aurelie » 2010-08-14, 18:47

Bonjour a tous

Puis je me permette de poser deux questions ?
Si les terres revendiquées par le Indiens de Oka leur appartiennent pourquois ne font ils pas ces revendications ou manifestations........non voilée ?
Pourquois est ce que ce sont des femmes qui sont en premiere ligne ? et non pas des hommes ?

Aurelie
Aurelie
Membre
 
Messages: 426
Inscrit le: 2009-11-19, 09:05

Messagepar Hermel Tremblay » 2010-08-15, 09:55

Cher Mme

Pour répondre a votre première question de masqué ou voillé comme vous dite c est pour avoir droit aux accommodations raisonnable .... :wink:

Deuxièmes question Si vous connaisseriez plus les Mohawks les femmes c est le matriarcat . probablement les mères de clans qui représente leurs clans .....Parle aux nom des leurs ......les hommes les protèges .

Si l histoire des Indiens du Canada vous aurais enseigné les vérités a notre sujets vous ne seriez pas la ...a ne pas savoir

En passant , faut annoncé certain progrès de négociations entre les parties concerné a preuve que quand les gouvernements
veules les choses peuvent ce réglé que de la bonne foi c est tout . :wink:
Hermel Tremblay
Membre
 
Messages: 297
Inscrit le: 2008-01-07, 23:33

Problele territorial

Messagepar Aurelie » 2010-08-15, 11:07

M.Tremblay, si je n'étais pas interpellé par le probleme des Mohawks, je ne poserais pas de question !
Je me contenterais de critiquer ! ce qui n'est pas le cas puisque je pose LA question avant de critiquer....vous devriez etre capable de faire la différence !

si l'intéret que l'on vous porte est interprété de la facon dont vous le faites, ne vous attendez pas a autre choses que des critiques ......
mais moi, je veux comprendre !!

Aurelie
Aurelie
Membre
 
Messages: 426
Inscrit le: 2009-11-19, 09:05

Lutte territorialle

Messagepar Aurelie » 2010-08-15, 11:11

Je rajouterais que je trouve tres courageux aux Mohawks de s'élever contre un gouvernement .........ce que ne font pas les Blancs !!
mais j'ose esperer que le fait de poser des questions ne soit pas mal interpreté car je suis tres interressé a comprendre le comportement des femmes ( a cet échange ) dans votre milieu !

Aurelie
Aurelie
Membre
 
Messages: 426
Inscrit le: 2009-11-19, 09:05

Messagepar Tourblanche » 2010-08-15, 11:59

Si les terres revendiquées par le Indiens de Oka leur appartiennent pourquois ne font ils pas ces revendications ou manifestations........non voilée ?


Juste pour information , les revendications ont commencé
il y très longtemp , mais c' est une affaire complexe .

http://www.mef.qc.ca/fraude-mohawk.htm

http://www.google.ca/search?q=oka++sulp ... rt=10&sa=N


Il ne faut pas céder au cynisme , une solution est toujours possible
A preuve , l'histoire de Kitigan-Zibi / Maniwaki .

Pour le choix de la stratégie face aux médias , il faudrait
avoir l'opinion de quelqu'un de la place . J'ai cru comprendre que
cette stratégie était objet de discussions à l'intérieur même de la communauté.

Finalement je me permet de vous rappeler que la situation politique de
cette commaunauté est très compliquée .

http://www.autochtones.ca/portal/en/Art ... icle_id=26
Tourblanche
Membre
 
Messages: 333
Inscrit le: 2009-02-19, 02:34

Lutte territorialle

Messagepar Aurelie » 2010-08-15, 12:11

Merci de ces renseignements et lien M.Boucher,je vais m'y referer.
vous dite ' [b]Finalement je me permet de vous rappeler que la situation politique de
cette commaunauté est très compliquée . [/b] ''

Oui, je le vois bien , voila pourquois j'essaie de comprendre ce qui dans le fond est presque inexplicable car y a tellement de considérations a tenir , de perceptions contraire et de papiers détruits, de fausses paroles données etc !

merci encore
Aurelie
Aurelie
Membre
 
Messages: 426
Inscrit le: 2009-11-19, 09:05

Messagepar Richard Harvey » 2010-08-15, 12:19

Effectivement tous les ingrédients sont réunis pour une autre pétarade. Les politiciens et les hauts fonctionnaires qui les « dirigent » sont des irresponsables notoires dans cette histoire. Le dossier de M. Jolicoeur est solide et les représentations qu’il a faites au nom de l’Alliance Autochtone et de sa communauté sont des démarches claires et précises.

Les éléments de solution y sont clairement identifiés et tout à fait envisageables – y compris et surtout l’offre de service de la Corporation Washkahegen qui coule d’elle-même.

La démarche de M. Jolicoeur DOIT être appuyée et soutenue par toutes les organisations autochtones du Québec et du Canada, par toutes les Communautés locales d’AAQ et par les conseils de bande et les communautés métisses de tout le pays. Voilà une cause qui concerne TOUS les autochtones . Les autorités civiles devront comprendre à la fin que le territoire est le déterminant par excellence de la culture d’un peuple. Kanesatake ne fait pas l’exception au contraire. C’est la tradition.

Bravo M. Jolicoeur!

Richard Harvey
Clan Métis Lac- St-Jean/Piékouagamy
Richard Harvey
Fils du Piékouagamy
Richard Harvey
Membre
 
Messages: 930
Inscrit le: 2005-11-17, 16:15

Messagepar Tourblanche » 2010-08-15, 14:09

Effectivement tous les ingrédients sont réunis pour une autre pétarade.

Permettez moi de ne pas être d' accord sur ce sujet .

Bien que je ne suis pas allé vérifier sur place , j' ai bien l'impression
que les gens de cette communauté ont eu leur part de violences
diverses et préfèreraient une solution pacifique .

Je suis généralement pas très chaud pour les accusation du genre
" c' est la faute des autres " mais avec le recul du temp on voit bien
que beaucoup d'étrangers étaient venus mettre leurs nez dans les affaires
des Communautées de Kanesataké et Kahnawake en 1990 .

http://qc.news.yahoo.com/s/yahoocanada/ ... _activit_s


http://www.mackenzieinstitute.com/1994/ ... ilure4.htm


www.jmss.org/jmss/index.php/jmss/article/download/30/28
Tourblanche
Membre
 
Messages: 333
Inscrit le: 2009-02-19, 02:34

Messagepar Saguingoira » 2010-08-15, 14:49

La soeur du caporal Lemay traduit un livre sur les Mohawks de Kanesatake
.Vingt ans après la crise d'Oka - La soeur du caporal Lemay traduit un livre sur les Mohawks de Kanesatake

Par Caroline Montpetit, 19 juin 2010, Le Devoir

Quatre semaines après la mort de son frère, le caporal Marcel Lemay de la Sûreté du Québec, dans la pinède d'Oka, Francine Lemay, craignant un «bain de sang» s'était présentée aux barricades pour porter elle-même une lettre de pardon aux Mohawks. «Après la mort de mon frère, je faisais des cauchemars, sans doute reliés aux récits que j'avais lus dans ma jeunesse sur les Indiens», raconte-t-elle. Elle rêve que des Amérindiens s'introduisent dans des maisons et agressent les Blancs. On est alors en pleine crise d'Oka, et les policiers interdisent à Francine Lemay l'accès à Kanesatake, mais elle a quand même su, quelques années plus tard, que sa fameuse lettre s'était rendue dans la communauté mohawk.

Vingt ans plus tard, Francine Lemay vient de traduire un livre qui retrace l'ensemble de l'histoire de la communauté mohawk de Kanesatake. À l'orée des bois, une anthologie de l'histoire du peuple de Kanesatake, écrit par Brenda Gabriel et Arlette Kawanatatie Van Den Hende. En faisant connaître cet ouvrage au monde francophone, elle souhaite élargir la compréhension du monde autochtone et le poids de son histoire.

Au moment de la crise d'Oka, dit-elle, «je ne connaissais rien des Mohawks, ni des revendications, ni des autochtones en général. C'était très limité ce que je savais, c'était des souvenirs de jeunesse, à partir de mon livre d'histoire du Canada. C'était les bons Hurons et les méchants Iroquois». En fait, c'est en 2004, après avoir été approchée par des étudiants de McGill pour donner une interview sur la crise d'Oka qu'elle se lance dans diverses lectures, dont At the Wood's Edge, la version anglaise du livre qu'elle vient de traduire. Sa perception des autochtones, et des Mohawks de Kanesatake en particulier, change du tout au tout. Elle découvre les différents sévices que ce peuple a endurés, «les tromperies, l'exploitation, l'injustice et les déplacements forcés». À sa propre douleur s'ajoute la compréhension de celle de l'autre. Au même moment, par hasard, Francine Lemay, qui est aussi membre d'un groupe de chrétiens évangéliques, rencontre un groupe de Mohawks associés à un projet de traduction de la Bible, dont Mavis Étienne de Kanesatake, qui avait été négociatrice durant la crise d'Oka. Francine Lemay se présente à elle comme étant la soeur du caporal Lemay, mort sous les balles à Oka. Étienne invite alors Francine Lemay à venir faire un sentier des prières à Oka, qui mènera Mme Lemay au lieu même où son frère est mort. C'est là qu'elle termine son deuil, dit-elle, de ce jeune frère de 31 ans mort alors que sa femme était enceinte d'un deuxième enfant. C'est aussi là que commence une longue amitié avec le peuple de Kanesatake, dont elle fréquente désormais l'église tous les dimanches. Elle y participait hier au prélancement du livre qu'elle a traduit, À l'orée du bois, qui est vendu au centre culturel de Kanesatake ou en commande par la poste.

Aujourd'hui, on ne sait toujours pas qui a tué le caporal Lemay, au moment de l'échange de 90 balles survenu entre policiers de la SQ et Mohawks.

«Celui qui l'a tué le sait», dit celle qui a encore dans sa famille un grand frère retraité de la Sûreté du Québec. Si on venait à déterminer qui a tiré la balle meurtrière, il serait bon que justice soit rendue, dit-elle. «Mais le pardon et la justice, ce sont deux choses différentes», ajoute-t-elle. Des excuses des Mohawks, elle en a reçu durant tout le long de son cheminement, au nom de la communauté. Reste qu'à Oka-Kanesatake, les blessures liées à la crise d'Oka de l'été 1990 ne sont pas encore refermées, du côté des Blancs comme du côté des Mohawks. Le racisme est toujours présent de part et d'autre, et la crise d'Oka a envenimé les tensions.

«Je ne prends ni pour un camp ni pour l'autre», tient-elle à préciser.

La démarche de Francine Lemay a entre autres été marquée par la lecture du livre Fenêtre d'espoir et de réconciliation, de Donald Gingras, qui traite de la réconciliation entre francophones, anglophones, et autochtones.

source : Regroupment de solidarité avec les Autochtones

http://rsa.site.koumbit.net/livre/la-so ... kanesatake

-
̎ Faites de la généalogie pour faire de la généalogie, s'il a lieu, les surprises s'offriront à vous d'elles mêmes ̎.
Saguingoira
Membre
 
Messages: 1760
Inscrit le: 2007-06-02, 23:27

Messagepar Saguingoira » 2010-08-15, 14:59

A l'orée des bois

Une anthologie de l'histoire du peuple de Kanehsatà:ke

http://www.francinelemay.com/acheter-le-livre.html

A+
̎ Faites de la généalogie pour faire de la généalogie, s'il a lieu, les surprises s'offriront à vous d'elles mêmes ̎.
Saguingoira
Membre
 
Messages: 1760
Inscrit le: 2007-06-02, 23:27

Messagepar Richard Harvey » 2010-08-15, 16:01

M. Boucher je pense comme vous que tout le monde ( moi y compris ) espère une solution pacifique à ce conflit. Les démarches de M. Jolicoeur vont dans ce sens et c'est pour cela qu'il a besoin d'être appuyé. On sait que beaucoup de gens ont souffert. On sait aussi que beaucoup de gens souffriront encore car c'est un conflit plus que séculaire qui interpellent les autochtones de partout et particulièrement les Mohawks dont les territoires traditionnels chevauchent des juridictions multiples.

Ce que je dis enfin c'est qu'il ne faut pas prendre à la légère la portée de ce délicat dossier. Que les gens de la communauté le veuillent ou non.
Richard Harvey
Fils du Piékouagamy
Richard Harvey
Membre
 
Messages: 930
Inscrit le: 2005-11-17, 16:15

Messagepar Pierre » 2010-08-15, 17:40

Darquise G. a écrit:A l'orée des bois

Une anthologie de l'histoire du peuple de Kanehsatà:ke

http://www.francinelemay.com/acheter-le-livre.html

A+


M. Guy Sioui Durand

Vous êtes Docteur en sociologie. Vous êtes donc bien placé pour répondre aux questions suivantes :

N'est-il pas vrai qu'au début du 20ème siècle, les membres des principales familles de la communauté huronne de Lorette s'accusaient mutuellement d'être des Métis/métis, soit des sangs mêlés ?

N"est-il pas vrai que les membres de la communauté n'exerçaient déjà plus les pratiques, traditions et coutumes ancestrales propres aux Hurons de la période du contact avec les Européens, si ce n'est la chasse et la pêche ?

Si oui, dans un tel contexte, que veux dire aujourd'hui l'expression "jouer aux Indiens" ?

Aussi, j'aimerais comprendre pourquoi la population de Métis qui vit encore en réserve peut ignorer leurs apparentés hors-réserves exclus de l'exercice de leurs droits ?

Est-ce vrai qu'on leur répète que la reconnaissance des Métis au Québec les privera d'une partie de la 'tarte monétaire' dont les pointes sont distribuées parcimonieusement par Ottawa pour les compenser de la perte de leurs territoires ancestraux et de leur mode de vie coutumier ?

Enfin, comment expliquer l'alliance de la Fédération des Sept Feux avec les Iroquois et leurs maîtres d'antan, Messieurs les Anglais, dont les Hurons furent partie, laquelle Fédération a privé les bandes algonquiennes du Québec de la reconnaissance de leur existence à partir de 1760 et du traité d'Oswego/Kahnawake?
Pierre
Membre
 
Messages: 2374
Inscrit le: 2005-03-23, 10:09

Suivant

Retour vers Discussions générales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 3 invités

cron