Identité Autochtone: La bataille continue

Quels sont les droits des autochtones?

Identité Autochtone: La bataille continue

Messagepar Abitawis » 2013-01-11, 12:56

.
Kwey !

Pour votre information, voir le lien ci-bas concernant les motifs du jugement rendu le 2013-01-08 par le juge Michael L. Phelan déclarant que les «Métis» et les «Indiens Non-Inscrits» (MINI) sont des «Indiens» en vertu de la Constitution du Canada

Le texte nous informe que les Inuits étaient déjà considérés comme étant des « Indiens ».

Nous avons donc :

http://cas-ncr-nter03.cas-satj.gc.ca/rs ... 3%20FR.pdf

Cette décision est le résultat de 14 années d’efforts du Congrès des peuples Autochtones dont est affilié l’Alliance Autochtone du Québec….. une des nombreuses organisations dites « non-reconnues » du Québec qui, ensemble, regroupent et représentent des milliers de personnes vivant au Québec qui s’identifient «Métis» et/ou «Indiens Non-Inscrits» et/ou « Inuits Non-Bénéficiaires » et pour lesquels on semble encore, malgré le jugement, à vouloir persister à nier l’identité, l’existence et les droits….. pour des raisons strictement politiques et économiques.

Nul n’est besoin d’être un « expert » pour comprendre la portée de ce jugement.

Prenons quelques extraits et tirez en vos propres conclusions :

[532] …….La principale caractéristique distinctive des Indiens non inscrits et des Métis est leur « quiddité indienne », et non leur langue, leur religion ou leur lien avec leur patrimoine européen.

[119] Il est clair que la description du groupe des Indiens non inscrits repose sur des liens importants, tant sur le plan subjectif que sur le plan objectif, à l’égard de leur ascendance indienne. Comme il se doit dans un contexte moderne, les degrés de « pureté du sang » ont généralement disparu en tant que critère. Au Canada, les lois de pureté de la race ou de pureté du sang rappellent plutôt ce qui s’est produit ailleurs, à d’autres époques, alors que de tels critères de pureté du sang avaient mené à d’horribles événements (à titre d’exemples, l’Allemagne, entre 1933 et 1945, et l’apartheid en Afrique du Sud). Il ne s’agit que de deux exemples démontrant pourquoi le droit canadien ne met pas l’accent sur ce concept de pureté du sang ou de la race.

[378] Cette typologie raciale, qui se traduisait par l’emploi de termes tels « Indiens de sang pur »et « métis » (voire même, « Indiens rouges », « Sauvages », etc.), est caractéristique des concepts d’identité raciale et de lignées, qui ont non seulement été discrédités, mais dont l’histoire nous a enseigné leur caractère répugnant, à travers les lois de Nuremberg et l’apartheid…….


Pour moi, il devrait être clair pour tous que la « quiddité indienne » des Métis et Indiens Non-Inscrits n’est pas limitée par des facteurs racistes comme la «pureté du sang» ou son équivalent moderne plus polie mais tout autant raciste ….soit «le nombre de générations» de la lignée Autochtone de la personne visée…

Ainsi, avec beaucoup de respect, il est de mon humble opinion que si une personne est de descendance légitime « Autochtone » soit Inuit, Indien ou Métis, peu importe le nombre de générations, qu’elle s’identifie Autochtone et qu’elle est reconnue comme tel dans sa communauté ou association Autochtone respective, cette personne est Autochtone, soit Inuit, Indien ou Métis. POINT.

Aucun gouvernement ou aucune autre personne n'a le droit de nous dire qui nous sommes et de nous imposer quoi que ce soit et de nous nier nos droits....

Tôt ou tard, tout comme pour les Lois racistes de l’Allemagne, des États-Unis et de l’Afrique du Sud de jadis, la Loi sur les indiens et les aspects discriminatoires et restrictifs du Décret Powley ainsi que toutes autres politiques similaires pratiqués contre nous tous comme Autochtones seront renversés.

Tôt ou tard, la justice et le bon sens prévaudront…

Amitiés

Abitawis
.
Abitawis
Membre
 
Messages: 160
Inscrit le: 2009-06-27, 20:39
Localisation: Outaouais

Retour vers Droits

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité