L’exposition de Katie Vibert poursuit son parcours

Perlerie, Joaillerie, Peinture, Gravure, Dessin, Sculpture, Multimédia

L’exposition de Katie Vibert poursuit son parcours

Messagepar Saguingoira » 2009-12-13, 00:08

L’exposition de Katie Vibert poursuit son parcours

Par Jean Saint-Pierre
Art visuel - Publié le 12 décembre 2009 à 19:33

Montréal et Shawinigan, elle expose à Mont-Saint-Hilaire depuis quelques jours. Ses oeuvres voyageront ensuite jusqu’à Rivière-du-Loup.

L’ex Septilien, André Michel a reçu avec enthousiasme l’artiste Katie Vibert à la Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire. Ce dernier a fondé le Musée régional de Sept-Îles et le site historique du Vieux-Poste en plus de travailler au projet de création du Musée Shaputuan.

Icônes Nordiques

L’exposition solo de Katie Vibert aborde la question de l’harmonie entre les Blancs et les Premières Nations. L’artiste utilise des matériaux qui s’inscrivent dans l’histoire de la Côte-Nord comme le bois et l’aluminium. Sa démarche chemine vers une pensée multi nations en conservant ses racines nord-côtières.

«Je crée selon une démarche que je comprends parfois seulement plus tard, après un regard extérieur. Tous les commentaires que j’ai reçus depuis que mon exposition circule à travers le Québec me servent un peu de miroirs. Ils me décrivent comme une artiste qui se distingue par son identité nord-côtière», affirme Katie Vibert.

Son exposition exprime le regard d’une Blanche sur la culture autochtone et sur la cohabitation dans des villes nordiques. Parmi les dix nouvelles œuvres, huit s’ajoutent à la série des bâtons de chamane. Elles se retrouveront dans le vaste espace du Musée du Bas-Saint-Laurent à partir du 23 mars.

Rapprochement

À Mont-Saint-Hilaire, des soirées de contes et légendes s’organisent en marge de l’exposition de Katie Vibert. «La symbolique de votre exposition correspond exactement à la mission première de la Maison amérindienne d’être un lieu d’échanges, de partage et de rapprochement des peuples», écrit André Michel à l’artiste et enseignante de Sept-Îles.

Une cinquantaine d’œuvres de Madame Vibert se retrouvent ainsi à la Maison amérindienne. L’exposition a été devancée et pourrait se poursuivre jusqu’en mars.

André Michel a aussi fondé le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire et d’autres institutions depuis son départ de Sept-Îles.

source : http://nordest.canoe.ca/webapp/sitepage ... manchettes

-
Saguingoira
Membre
 
Messages: 1760
Inscrit le: 2007-06-02, 23:27

Retour vers Art Visuel

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité