L'Ouest et l'Est canadiens réunis au MBAC

Perlerie, Joaillerie, Peinture, Gravure, Dessin, Sculpture, Multimédia

L'Ouest et l'Est canadiens réunis au MBAC

Messagepar Saguingoira » 2009-10-25, 13:14

21 octobre 2009 à 20h15

Nouvelles expos de Daphne Odjig et Miller Brittain au Musée des beaux-arts

L'Ouest et l'Est canadiens réunis au MBAC

André Magny - Le Droit

En ouvrant ses murs aux oeuvres de Miller Brittain et Daphne Odjig, le Musée des beaux-arts du Canada permettra à compter du 23 octobre de découvrir ou redécouvrir deux peintres importants quoique très différents de l'univers pictural canadien.

Sans doute considérée comme la peintre autochtone par excellence du xxe siècle, Daphne Odjig est célèbre pour son utilisation de couleurs vives et chaudes et pour ses thèmes inspirés tantôt par le cubisme de Picasso, tantôt par la mythologie de la nation odawa. C'est donc à travers ses dessins et ses peintures que la rétrospective du Musée retrace le parcours de la peintre de 90 ans, présente d'ailleurs avec son petit sourire espiègle lors de la rencontre organisée hier pour les médias.

Membre de ce qui fut surnommé le « Groupe indien des Sept », elle a été, avec Norval Morrisseau, une véritable chef de file de l'art autochtone, autant au plan pictural que pour la gestion de celui-ci. La commissaire de l'exposition, Bonnie Devine, expliquait hier qu'au moment où elle voyait ses oeuvres refusées par les galeries, elle a donc décidé d'en ouvrir une dans l'ouest canadien. Elle fut aussi une pionnière pour la production de lithographies.

La rétrospective du musée de la rue Sussex permet de comprendre toute l'étendue du talent de Mme Odjig. Quand on demande à Bonnie Devine si on a raison de penser que le style de la peintre est plus éclectique que celui de son collègue Morrisseau, elle acquiesce sans hésiter, rappelant que Jacqueline Picasso lui avait demandé de faire une toile en hommage à son célèbre mari. On ne manquera pas d'admirer des tableaux comme Racines, L'amour fou, un hommage au grand Pablo, Renouveau spirituel et ses toiles sur la famille dans lesquelles elle utilise tour à tour l'acrylique, l'huile ou le pastel. Dans une salle légèrement à l'écart, une demi-douzaine de peintures axées sur l'érotisme donne une preuve de l'étendue de ses thèmes. Mais ce qu'on retiendra surtout de l'artiste de la Colombie-Britannique, c'est l'empreinte de la culture autochtone dans son oeuvre. Après avoir connu le racisme en Ontario au point d'être obligée de traduire son nom de Odjig en Fisher, elle en viendra à retrouver ses racines et à reprendre son nom après avoir dansé, dansé et dansé lors d'un pow wow dans l'Ouest.

«Je n'ai pas l'intention de rester figée dans le passé, rappelle-t-elle dans le magnifique catalogue édité pour la circonstance. J'suis pas une pièce de musée.» Mais ses toiles, si, pour notre plus grand plaisir !

Un artiste de la guerre

De l'ouest du Canada, on se dirige dans l'est avec Miller Brittain et l'exposition Quand les étoiles jetèrent leurs lances. Natif du Nouveau-Brunswick et mort à 56 ans en 1968, Brittain a connu diverses périodes au cours de sa carrière de peintre. Si la fin de sa vie est marquée par l'alcoolisme et des thèmes religieux, ce qui se reflète par des peintures aux formes plus carrées, ce dessinateur hors pair s'est particulièrement fait connaître au moment de la Deuxième Guerre mondiale. En Allemagne, il a participé à plus d'une quinzaine de bombardements. C'est lui qui, dans les avions, plaçait les bombes à larguer. Cela a donné en 1946 le magnifique tableau Cible nocturne. «La beauté dans la laideur», comme l'expliquait Charles Hill, conservateur au Musée.

Outre le thème de la guerre, il y a, dans les dessins de Brittain, des scènes de la vie quotidienne comme ces débardeurs ou ces femmes rassemblées pour une braderie. La rondeur de certains corps et les couleurs utilisées - ocres et rouges - rappellent parfois le coup de pinceau de Brueghel. Mais il y a aussi, quand on regarde le mouvement de certains dessins, le flou des arrières plans, un je-ne-sais-quoi qui fait penser aux dessins d'animation de notre Frédéric Back.


POUR Y ALLER

QUOI ? expositions de Daphne Odjig et Miller Brittain

QUAND ? à compter du 23 octobre jusqu'au 3 janvier 2010

OÙ ? Musée des beaux-arts du Canada

Sur place, guide-audio de Bell et

dimanche le 23 à 14 h, documentaire sur Daphne Odjig (en anglais)

source : http://www.cyberpresse.ca/le-droit/arts ... u-mbac.php

-
Saguingoira
Membre
 
Messages: 1760
Inscrit le: 2007-06-02, 23:27

Retour vers Art Visuel

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités