Une maison d'édition donne la parole aux Premières Nations

Livres, wampum, moyen d'expression, écrivains.

Une maison d'édition donne la parole aux Premières Nations

Messagepar Saguingoira » 2009-11-21, 11:02

Une maison d'édition donne la parole aux Premières Nations

par AUDREY LAVOIE
MÉTRO
19 novembre 2009

La maison d’édition Cornac lance officiellement aujourd’hui, dans le cadre du Salon du livre, sa collection de littérature autochtone. La mission de cette collection : donner la parole aux auteurs autochtones. La maison fait donc paraître ces jours-ci trois titres, dont Jos Laurent, écrit par Sylvain Rivard, un artiste pluridisciplinaire spécialisé dans les arts et les cultures des Premières Nations d’Amé­rique.

M. Rivard, pourquoi avoir choisi d’écrire un livre sur Jos Laurent?
Pour mes cours de langue abénaquise que je prends sur la réserve d’Odanak, on utilise la grammaire et le dictionnaire qu’il a faits en 1884. Ç’a été le premier Amérindien à publier un livre, c’est un pionnier. Depuis quelques années, il y a un gros engouement pour la littérature autochtone, mais on parle très peu des pionniers comme Jos Laurent. Je ne voulais pas faire une biographie, je voulais rassembler ses écrits pour que les gens voient les priorités et les préoccupations des autochtones de la vallée du Saint-Laurent à cette époque-là; je voulais laisser les indiens parler.

Les préoccupations d’hier sont-elles bien différentes de celles d’aujourd’hui?
Tous les aînés de la réserve ont lu le livre et le commentaire que j’ai eu c’est que «c’est du pareil au même». Ce sont les mêmes chicanes, les mêmes revendications, mais dans un contexte différent.

Est-ce que ce livre exprimeun désir de perpétuer la culture abénaquise?
Il n’y a plus de culture abénaquise en tant que telle, mais il y a tous ces restes-là, ces souvenirs, quelques petits objets, l’art culinaire. Et pour ce qui est de la langue, nous ne sommes plus qu’une trentaine de locuteurs dans le monde à la parler. Donc, je me suis dit qu’il fallait en parler.

Est-ce que vous croyez que les Québécois sont intéressés à connaître l’histoire des Premières Nations?
Les Québécois ont des idées préconçues. Il faut arriver avec un nez aquilin, une petite bedaine et deux tres­ses. Il faut casser ça. Par con­tre, les gens veulent savoir, mais ne savent pas par où commencer. Il y a très peu de bons livres sur les Pre­mières Nations. Ils ne réalisent pas à quel point il y a des influences autochtones dans leur culture, dans leur langue, dans l’art culinaire, dans la toponymie.

Jos Laurent, Éditions Cornac

Tags : Salon du livre

source : http://www.journalmetro.com/linfo/artic ... es-nations

-
Saguingoira
Membre
 
Messages: 1760
Inscrit le: 2007-06-02, 23:27

Retour vers Littérature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron