ô ma mèreet Paroles d'un père à son fils

ô ma mèreet Paroles d'un père à son fils

Messagepar marco » 2009-02-01, 00:14

Ô ma mère

le murmure du vent apporte tes pensées

couvrant d'un baume mon boulot écorché



Ô ma mère

es-tu endormie où rêves-tu éveillée

étincelle naviguant

sur la noblesse de tes lacs



Ô ma mère

ton corps de nacre

enduise tes yeux d'émeraudes

brillance du vent du nord

redore mon blason de bonheur

l'enveloppant de fleurs




Ô ma mère

les mots nous mentent maintes fois

ton vent du sud

ouvre mes yeux d'aurore




Ô ma mère

je n'entends plus les racines

palpiter sous la neige

bordé par ta marée

s'endort mon désarroi


Ô ma mère

la terre, le ciel forment un bouquet

liés de fleurs

ta bouffée de flamme

affaiblie mon feu de peine


Ô ma mère

comme tu me manques

une lune sans brillance

je veux te voir, t'admirer

sur la terre blanche


Ô ma mère

la forêt, les lacs, les rivières

nous séparent

ne t'inquiète pas ma mère

je suis là

près de toi


Paroles d'un père à son fils

un jour mon fils peut-être

tu voudras me demander conseil

alors je t'écris ce que la vie m'a apprise

et dans ces mots un jour nos coeurs

se rencontrerons


si tu veux bien!


dans ce grand pays qui ignore les silences

et qui est le tien

tu dois trouver la terre

et planter ton arbre

ceux qui ont portagé

savent mettre le pied

sur les sentiers usés

tu ne sauras pas portager parfois

mais tu peux suivre leurs pas


si tu veux bien!


tu es né d'une race fière ou le sang de tes ancêtres

coule dans tes veines

et dans nos mains, tes mains

nous avons accepté les épreuves avec douceur

et comme la rivière

contourne la roche

dans sa quête de la grande eau

croisant le chemin de l'ours

et de tes yeux voit la traînée de l'aigle

toi aussi tu dois suivre

le chemin de tes ancêtres

il est profond et fidèle

fiable et immuable

il est toi-même


si tu veux bien!


porte ton regard où les jours

que la pluie ruisselle abondante

la tristesse fait germer

bien des idées

le ciel de son humeur changeante

donne à la terre

une couleur lascive

lorsque la pluie battue par le vent

s'en retourne vers d'autres lieux

l'herbe séchera, un parfum naîtra

la brume du haut des cimes des arbres

se lèvera et s'étirera

le ciel à nouveau brillera

la lumière prendra toutes les couleurs

dans une seule gouttelettes

ton coeur prendra son envol


enrobé d'une joie nouvelle



si tu veux bien!



chaque seconde, chaque minute, chaque heure

amène une magie sans cesse renouvelée

à ton oreille, si tu l'écoutes

la nature te chuchotera ses secrets

tu apprendras ce qui fait tourner les étoiles

et fait apparaître les saisons

quand par ta curiosité

la nature t'auras donné un peu de sagesse

fais attention

tu ne peux être plus sage qu'elle




ta sagesse n'égale pas

celle que tout homme ambitionne



si tu veux bien!



il y a certains jours, certaines nuits

ton esprit naviguera

sur la mer de la confusion

vague de tes tourments

mais au loin, la Terre-Sacrée

t'offrira un rivage

elle te fera don

de moeurs nouvelles



si tu veux bien!


sur ce rivage

si tu ne trouves plus l'horizon

et tu te perds de vue

tu as en toi l'amour de la vie

il est le sang même

qui coule dans tes veines


plus tu grandiras

plus tu trouveras le calme

dans ce lieu qu'on appelle le coeur

c'est là que ronronne le don de l'âge


si tu veux bien


par la porte de mon wigwam

je regarde plus loin que l'aujourd'hui

j'ai une vision apporté par la douceur de ton sourire

je vois les fils de tes fils

les rires courent sur la plage

mon coeur bondit

j'ai retrouvé la tranquillité

il fait bon vivre

il fait bon mourir!

Je veux bien!
marco
Membre
 
Messages: 454
Inscrit le: 2006-11-12, 10:51

Retour vers Récits et Légendes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron